Vise - Page 3

  • La tuile : Hazard et Meunier incertains

    une.php.jpeg

    - Jordan tabassé parce qu'il est handicapé

    - Adieu Chuck Berry

    - Tom (17) sauve Roger (80) d'un malaise cardiaque

    - Saive : un circuit officiel BMX à la caserne

    - Ils vont faire la route comme les migrants, et en courant

    - L'aéroport de Charleroi protégé par un mur

    - Hold-up dans les banques : le retour

    - Jean-Pierre Hupkens : "Pas là pour aider Willy à survivre!"

    - Liège : une jeune styliste lance des vêtements pour aller en festival

    - De la ferme au panier

    - Saint-Gilles : une fuite de gaz à l'origine de l'explosion. Un mort.

    - Jeyson met fin à ses jours à l'âge de 13 ans

    - L'hôtesse de l'air indienne ce matin chez le Roi

    - Police et justice seront mieux valorisées

    - Cyclisme : Sagan show sur le Poggio

    - Foot - Droits TV : Elevenen pôle pour le direct, duel RTBT et RTL pour "La Tribune"

    - La F1 encore plus rapide !

    - Etc, etc...

  • Le mot du Bourgmestre

    _DSC0029.jpg

    Parfois je dois mûrement réfléchir pour trouver un sujet à évoquer.
    Aujourd'hui je suis au contraire partagé entre 4 idées et je vais les aborder toutes les 4 sommairement bien entendu.
     
    Richelle vous invite: il s'agit d'une exposition consacrée aux villages d'Argenteau et Richelle (et Wixhou). Elle est l’œuvre des Rendez-vous de Richelle appuyée par les Echevinats de la Culture et de la Famille. Elle a débuté le 11 mars et se poursuit jusqu'au 31. Elle est ouverte les vendredis, samedis et dimanches de 14 à 18 heures, à la maison des Associations de Richelle, rue du Flot (derrière l'école communale).
    Plusieurs animations sont aussi prévues le plus souvent le vendredi à 20 heures.

    Autre nouvelle importante : la réouverture du 2ème four de l'entreprise Knauff Insulation située dans le zoning. Il s'agit de la plus grosse entreprise visétoise en nombre d'emploi. Il y a quelques mois la direction avait décidé d'en faire le centre européen en matière de décisions ce qui avait déjà provoqué une augmentation du personnel. Aujourd'hui nous apprenons que le 2ème four à l'arrêt depuis 5 ans va être remis en activité (en septembre). Ce sera la fin pour une partie du personnel au chômage technique (partiel). Mais c'est évidemment aussi une bonne nouvelle pour l'emploi.

    Troisième raison de se réjouir : le film « Les enfants du Hasard » consacré aux élèves de 6ème primaire de l'école communale de Cheratte-Bas et à sa remarquable institutrice Brigitte Waroquier. Une tranche de vie passionnante qui met en scène tant les anciens mineurs que leurs petits-enfants. 1H40 formidable sans un seul temps-mort. L'avant-première a eu un succès remarquable ce mercredi au « Parc ». Le film sera représenté dans plusieurs grandes villes de Wallonie et encore au Churchill à Liège.

    Enfin, nos amis Hollandais ont eu un sursaut démocratique plus que louable en barrant la route à l'extrême droite. Après les aberrations au « brexit », en Angleterre et de l'élection de Trump aux USA, voilà une victoire de la démocratie. Comme l'avait souligné le Premier ministre sortant, il faudra que les électeurs français et allemands poursuivent dans la même voie.


    Le 16 mars 2017,
    Marcel Neven 
     

     

  • Gardes médicales des 18 et 19 mars 2017

    images.jpegMédecin de garde : du lundi au jeudi soir de 19 hr à 08 hr : un seul numéro : 04/379.09.00. 

    Pour leur sécurité, les médecins de garde de la Basse-Meuse sont en liaison avec les services de la Police.

    Attention :  un poste de garde médicale est ouvert les week-ends et jours fériés de 08 hr à 20 hr rue Basse-Hermalle n° 2, à côté de la clinique. N° unique pour le médecin de garde : 04/374.09.34. 

     - Dentistes de garde : former le 100 pour connaître la liste. 

    PHARMACIES DE GARDE

    Pour toutes gardes entre 9h et 22h : www.pharmacie.be ou www.appl.be

    Pour toutes gardes entre 22h et 9h :

     Appeler le 0903/99.000

     - le samedi 18 mars 2017 : Pharmacie DELISSE, rue G Toussaint 2 à Dalhem Tél 04/379.17.68

                                            Pharmacie MANGILI, rue du Commerce 31 à Roclenge Tél 04/286.15.09

     

    - le dimanche 19 mars 2017 : Pharmacie BEUKELEIRS, rue J. Verkruyst 40 à Hermalle Tél 04/379.22.04

                                            

     

  • Au Musée Archéo-Historique : Trois femmes fatales, des destins hors normes, des rencontres au plus haut niveau

    10922709_761976790554468_3366220326949698411_n.jpg

    1500e ACTIVITE  GRAND PUBLIC 

    Après avoir franchi en ce début d’année 2017 le chiffre de 160.000 participants, l’asbl la société archéo-historique de Visé vivra sa 1500e activité grand public le soir du 24 mars à l’occasion d’une conférence au titre évocateur : Trois femmes fatales. 

     

    De l’Espagne aux Etats-Unis ou 15O ans de vie tumultueuse, c’est la vie de trois femmes qui ont changé non pas le monde mais la haute société occidentale.

    Notre-Dame de Thermidor, une certaine Thérèse Cabarrus à la beauté insoumise convainc Tallien envouté à détrôner Robespierre. Elle aurait pu aussi devenir impératrice mais elle terminera princesse de Chimay. Sa petite fille, Elisabeth épousera un des plus fortunés jeune homme du jeune royaume de Belgique. Mélomane dans l’âme, elle composera plusieurs lieder et rencontrera Liszt et lancera les 5 musiciens russes (le Groupe des 5), elle sera surtout la maîtresse pendant plus de 5 ans de Napoléon III. Son unique fille Rosalie, après un mariage raté terminera sa vie en Floride après moultes péripéties sentimentales. Son héritage aurait-il été aussi dilapidé !

    La conférence donnée par Jean-Pierre Lensen, le conservateur du musée de Visé avec l’aide de Martine Bosak auteur de « La fin de vie de Rosalie » se tiendra à la maison des Associations, 1, rue du Flot à Richelle, dans le cadre de l’exposition « Argenteau et Richelle inédits » (ouverte jusqu’au 31 mars) le vendredi 24 mars à 20 h. Nous vous y attendons.

     

    1500 ACTIVITES DEPUIS LE RENOUVEAU DE LA SOCIETE EN NOVEMBRE 1981

    Cette société fondée en 1921 à l’issue de cette effroyable conflit qui fit de Visé, la première ville martyre dès le 4 août 1914 connut un premier arrêt pendant la 2e guerre. Pendant 20 ans jusqu’en 1967, une centaine d’activités et une quinzaine de publications (surtout de John Knaepen) continuèrent les actions patrimoniales. Un sursaut en 1975 et un nouveau comité unissant anciens (MM.Detro, Knaepen,  Bellem et Massin) et jeunes scientifiques (P.Bruyère, J.P.Lensen….relança les activités dès novembre 1981. De 120 membres en 1982, l’association compta jusqu’à 620 membres au début des années 2000. Actuellement 512 membres au sortir de l’année 2016. Vous avez dit 1500 activités !

    Au début de la 36e saison, cela signifie entre 40 et plus de 50 activités chaque année ouvertes au grand public et aux membres bien entendu. 423 conférences (plus de 17000 p.), 342 animations du musée depuis sa réouverture en septembre 1990 (11877 participants), 481 déplacements d’ un à plusieurs jours (12.262 p.) et enfin 254 expositions (on dépasse les 119.000 p.).

     

    UNE RECONNAISSANCE POUR NOS ACTIONS MAIS DES CHALLENGES POUR LE FUTUR

    Pour la 3e fois, le musée régional d’archéologie et d’histoire de Visé (MAHVI) géré par la S.R.A.H.V. a eu sa reconnaissance prolongée (jusqu’au premier janvier 2021). En effet, depuis 2008, les musées francophones peuvent être reconnus et obtenir des aides récurrentes de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour développer leurs actions d’acquisition, de conservation, d’animation, de publication  et de citoyenneté. Les reconnaissances sont renouvelées tous les 4 ans. Pour la Basse-Meuse et le Pays de Herve, deux musées sont reconnus Herstal et Visé.

  • Chapelle des Sépulrines : exposition Jean DOUILLEZ

    Jean-Douilliez-240x135.jpgDepuis 1970, en parallèle avec le métier d’architecte d’intérieur, Jean Doulliez s’exprime par différentes techniques (fusain, encre, pastels, huile et acrylique) dans la recherche d’un idéal esthétique pictural personnel. L’architecte en général est attiré par l’espace et la forme. Nombreux sont ils à avoir exprimé leur fascination des formes et des images dans l’art pictural ou sculptural.

    Après de nombreuses expositions collectives à partir de 1975 et quelques expositions personnelles, son parcours se poursuit en noir et blanc ou en couleurs, dans une écriture entre ligne et surface qui évoque les forces naturelles, le temps qui s’écoule et les préoccupations existentielles.

    L’exposition est accessible les  18 et 19 mars de 14h à 18h