Vise - Page 4

  • "Cet homme a tué notre maman!"

    une.php.jpeg

    - Attentats de Bruxelles : les assureurs obligés de passer à la caisse

    - Le repaire des terroristes dévoilés

    - La villa inoccupée des pompiers à 250.000 €

    - Un joggeur tue le chien qui le poursuivait

    - "La mort de maman restera une injustice pour l'éternité"

    - Horion-Hozemont E 42 : Vincent perd la vie dans un crash

    - Chaudfontaine : ambiance délétère au Grand Casino

    - René Courtois, le "Mister Grey" ansois

    - Saive : une cinquantaine d'appartements dans la caserne

    - Blegny prépare l'avenir avec son SCOT

    - Visé : 330 convives au "Dîner des Étoilés"

    - Publifin : Bénédicte Bayer entretient le flou

    - "L'avortement est menacé en Belgique"

    - Enseignement : l'ex-directeur d'école qui dézingue le Pacte

    - La Boverie célèbre la BD révolutionnaire

    - Foot : Anderlecht et Genk devront éviter Man Utd et Lyon

    - Nainggolan, Witsel et Kompany, les trois inconnues de Martinez

    - Le Standard pourra détecter les meilleurs jeunes de 15 clubs

    - Rallye : les "Neuville" en herbe

    - Cyclisme : "Sagan est le cannibale de notre génération"

    - Etc, etc...

  • Visé : l'orchestre de Jean-Noël Hamal dans la Rhapsody in Blue de Gershwin

    tresor_liege_chopin_peter_petrov.jpg

    Peter PETROV         

    C'est désormais une tradition, l'orchestre de Jean-Noël Hamal revient à l'église de Devant-le-Pont ce dimanche 19 mars à 17 h. Cette année, il propose un programme exceptionnel : la Rhapsody in Blue du grand Gershwin ! Cette oeuvre qui offre un brillant mélange de jazz tout en swing et de musique classique, séduira un très large public. 

    Pour l'occasion, les jeunes musiciens liégeois qui composent l'Orchestre symphonique de Jean-Noël Hamal s'entoureront de musiciens professionnels de renom. La Rhapsody sera interprétée avec brio par Peter Petrov, pianiste bulgare établi en Belgique, à la carrière internationale. L'OJNH sera placé sous la direction de Patrick Baton.

    La suite tchèque de Dvorak et la Première Symphonie de Beethoven viendront compléter avantageusement le programme.

    Un concert-évènement à ne pas manquer ce dimanche 19 mars à 17 h à l'église de Devant-le-Pont.

    P.A.F : 12 € en prévente - 14 € sur place

    Renseignements et réservations : office@artisandupiano.be - 0478/697.872

  • Johnny : des métastases au foie et à l'estomac

     une.php.jpeg

     

    - Pays-Bas : pas de raz-de-marée pour Geert Wilders

    - Le squelette de la Citadelle était celui de Boris Luthers

    - Ce que coûte le MIPIM aux contribuables liégeois

    - Neuf mois de prison ferme pour le policier qui a tué Myriam

    - L'enquête décortique "le système Martins"

    - Karin Gérard : "Pourquoi veut-il sa peau?"

    - Tribunal : ils risquent 4 ans pour un enlèvement

    - Eben-Emaël : Boulanger avait égorgé son rival amoureux

    - Cheratte : "Les enfants du Hasard" c'est eux

    - "Le Lido est un rêve depuis mes 12 ans"

    - Gastronomie : passion et tradition chez La Mère de Berthe

    - 216 Km/H au lieu de 120 : 12.000€ d'amende!

    - Dutroux est content : il a de nouvelles dents

    - Intercommunales - Erreurs d'encodage à répétition : des soupçons de rémunérations cachées

    - Un cadastre des logements en location

    - Béa, la fière survivante des attentats

    - L'été agité des Diables Rouges

    - Cyclisme - Gilbert : "Je remercie Tom pour tout ce qu'il a donné" 

    - Supplément gratuit : Le Patient

    - Etc, etc...

     

  • Visé : la "Jeunesse de Devant-le-Pont" vous invite

    thumbnail_souper-soiree-mars-2017-flyer.jpg

    thumbnail_souper-soiree-mars-2017-flyer_2.jpg

    Soirée de pré-fête ce 18 mars en la salle du Cercle paroissial de Devant-le-Pont. La jeunesse vous invite au souper boulets-frites salade- compote qu'elle organise dès 19 h. Dès 22h, soirée musicale avec "OFF 7" et le DJ Tony.

    P.A.F. : 15€ repas + soirée; 5€ soirée seule

  • En avant-première : le film "Les enfants du Hasard" tourné à Cheratte

     

    DSC_0380.JPG

                                                                               Photo : archives P. Neufcour

    Les Enfants du Hasard, c'est une réalisation des films de La Passerelle. Le tournage a duré un an, dans la classe de Madame Brigitte, institutrice de la classe de 6ème primaire de l'école communale de Cheratte Bas.

    Pari réussi pour Thierry Michel et Pascal Colson qui ont réussi la gageure de faire oublier les caméras aux enfants, ces enfants tous issus de l'immigration, dont le grand-père est venu travailler comme mineur à Cheratte Ici, pas "d'acteurs", uniquement des comportements et des faits de la vraie vie. Personne ne joue un rôle, tout est "au naturel". C'est ce qui nous a le plus marqué dans ce film. Nous participons au cours de français, de math, de science, aux contrôles, au cours d'actualité, de religion, à une classe verte avec de la spéléo au programme. Pas de tabou, l'avenir, l'amour, le mariage sont également abordés... 

    Moments de tristesse, lorsque des enfants ont les larmes aux yeux parce qu'ils ont raté un contrôle, mais aussi intenses, lorsqu'on aborde les attentats islamistes dans cette classe où seul un enfant n'est pas musulman. "Madame, ils disent qu'ils sont musulmans, mais ils ne le sont pas, dans notre religion on ne peut pas tuer" s'exclame cette petite fille. "Madame, ils (les terroristes) croient qu'ils iront au paradis, mais ils n'iront pas, ce n'est pas ça que le Coran nous apprend!" répond un de ses condisciples.

    Moments plus forts aussi, lorsque les élèves préparent leur C.E.B. Joie pour certains, tristesse pour d'autres lorsque le "diplôme" leur est remis par les autorités communales...

    Hier, lors de la projection privée en avant avant-première au cinéma Le Parc, lorsque l'écran est devenu noir, une salve d'applaudissement a retenti dans la salle. Applaudissements tant à l'égard de l'équipe qui a réalisé le film que tant qu'aux enfants et mais surtout à Madame Brigitte, une institutrice comme en en voudrait tous une pour nos enfants.

    high_d-20170315-3DKLH4.jpg

                                                                         Photo : Aurélie Drion

    Brigitte, tu es géniale dans ta manière d'exercer ton "sacerdoce". Au début, je t'avais fait part de certaines interrogations que je me posais, au vu d'une scène reprise dans la bande de lancement. La projection a balayé toutes mes hésitations! Un grand bravo à Dilay, Lucas, Mehmed, Mohamed Ali ainsi qu'à tous leurs condisciples. Vous nous avez fait vivre durant 1h30 une plongée dans la vraie vie, celle de votre quotidien, tant en classe que dans vos jeux.

    A l'issue d'une projection, le producteur, les réalisateurs sont félicités. On oublie souvent les techniciens, cameramen, preneurs de son, éclairagistes... Pour ma part, je voudrais mettre en évidence Idriss Gabel. Le monteur est souvent oublié lui, pourtant, c'est son travail qui "fait" le film, qui lui donne son rythme, son "peps"

    Le film sort en salle le 22 mars. A Liège il sera projeté au cinéma Churchill.

    En bref, je suis sorti du Parc enchanté par ce que je venais de voir, il ne faut pas être Cherattois ni même Visétois pour aller voir cette réalisation. Je n'ai aucun don de critique, aucune capacité dans ce domaine, mais c'est le papa, le grand papa, le citoyen lambda, tout simplement qui vous dit "Allez-y! Allez le voir, vous ne le regretterez pas!"

    A lire aussi l'article d'Aurélie Drion dans La Meuse d'aujourd'hui