Le billet du C.A.L

  • Le billet du C.A.L Basse-Meuse


    image001.jpg

    Quoi de neuf à la Cité Miroir ?

     

    Comme vous le savez probablement, la Cité Miroir accueille, entre autres, les activités du Centre d’Action Laïque de la Province de Liège. 

    Vous pouvez y aller régulièrement  visiter des expositions ou y participer à des conférences-débats.

    L’exposition en cours en ce moment et jusqu’au 23 avril s’appelle « Medialand ».

    Medialand, c’est avant tout une invitation à revisiter de façon aussi ludique que pédagogique le monde des images, des médias, de l’esprit critique et  des engagements  du monde laïque dans ceux-ci. Au travers de 6 expositions thématiques et autant de visites animées, le CAL de la Province de Liège vous invite à la réflexion critique autour de notre rapport au monde des images. Chacune d’entre-elles apporte un point de vue particulier dans un monde qui lui est propre. 

    Du travail d’Oliviero Toscani, le controversé photographe de l’entreprise Benetton, à la question de l’esthétique véhiculée par les médias en passant par les canaux de communication et les outils de base de l’esprit critique, ces thématiques sont abordées au cœur de mises en scènes originales. Pour lier le tout, des circuits pédagogiques sont proposés pour bénéficier pleinement de l’expérience.

    Les 6 expositions sont : Olivier Toscani,  Le Cirque des clones numériques, Voyage au centre de l’info, L’expérience critique, Stéréotypes, Traits d’humour.

     Les prochaines conférences sont : « Les nouvelles écritures journalistiques au service de la presse d’investigation » avec Marc Vanesse le 23/03 de 9h à 12h, « Education aux medias, la rhétorique de la peur » avec Richard Lorent et Christine Servais le 30/03 de 9h à 12 h et « Le Pouvoir de l’image avec Pierre Somville et Christophe Mavroudis le 20/04 de 9h à 12h.

    La prochaine exposition thématique de la Cité Miroir sera « Masques, Beauté des Esprits » ainsi que « Mode Muntu. Des silhouettes par- delà le monde ». Vous pourrez voir ces deux expositions simultanées du 6/05 au 27/08.

    Renseignements sur www.citemiroir.be

    Vous pouvez réserver en ligne sur reservation@citemiroir.be  ou par téléphone au 04 230 70 50 ou à la billetterie de la Cité Miroir Place Xavier Neujean 22 à 4000 Liège.

     

    Bonne visite !

    Claire Dethioux pour le CAL Basse-Meuse

     

  • Le billet du C.A.L. Basse-Meuse

     image001.jpg

    Pourquoi une journée internationale de la femme le 8 mars ?

    Car on pourrait penser qu'il y a déjà une fête des mères et que donc la morale « bien-pensante» est sauve.

    Mais si on attribue volontiers l'origine de la fête des mères à l'antiquité grecque - la célébration de la fête de la mère de Zeus - mais aussi au retour du printemps pour certains peuples d'Asie Mineure, la reconnaissance de la journée internationale de la femme trouve quant à elle son origine dans les luttes ouvrières et les grandes manifestations publiques des femmes du siècle passé.

    C'est en 1910 que Clara Zetkin, membre du Parti Socialiste Allemand, prône au congrès de l'Internationale Socialiste des Femmes à Copenhague l'organisation d'une manifestation d'une journée au niveau mondial pour « contrecarrer l'influence des féministes bourgeoises sur les femmes du peuple ». (1)

    Cette revendication était bien une prise de position politique contre la fête des mères. Elle dénonçait cette célébration comme une manifestation en faveur des femmes de la bourgeoisie.

     

    A la suite de cette prise de conscience, de grandes manifestations ont été organisées par les mouvements de femmes en Europe, puis en Russie et en Chine, pour dénoncer les inégalités de traitement entre les hommes et les femmes.

    Ces manifestations organisées en Europe ont débouché sur le droit de vote des femmes.

    Les Etats-Unis ont rejoint les revendications des féministes suite à des grèves de femmes durement réprimées au début du 20e siècle. (2)

       La première Journée Mondiale de la Femme, sous l'égide des Nations Unies, a eu lieu au Québec le 8 mars 1977.

    Mais le combat des femmes pour plus d'égalité de droits ne semble pas encore gagné. Il suffit de lire l'actualité pour voir que leur place dans le monde en tant qu'êtres humains à part entière est bafouée dans de nombreux pays, non seulement au travail, mais aussi dans la société, puisque, dans certaines régions de notre planète, les pratiques s'apparentant à de I ‘esclavagisme, les viols, les mutilations sont encore monnaie courante.

     

    A nous donc hommes et femmes de progrès d'apporter notre soutien à ce combat des femmes, et pas seulement le 8 mars !

     

    (1) D'après Françoise Picq, « Le long chemin vers l’égalité » in Le journal du CNRS, supplément 242, mars 2010.

       (2) En 1911, usine textile « Triangle Shirtwaist », New York, USA.

     

      Pierrette DANSE, administratrice du Cal Basse-Meuse

  • Le billet du C.A.L Basse-Meuse

     image001.jpg

    Marché Artisanal du Printemps 

    Au vu de l’immense succès rencontré l’année passée, la Maison de la Laïcité de Visé est heureuse de vous annoncer qu’elle organisera son deuxième marché artisanal du printemps les 18 et 19 mars 2017.  Elle veut ainsi promouvoir les artistes et créateurs de la Province de Liège mais aussi rapprocher de l’Art tous les citoyens.

    Ces deux journées se révéleront un moment privilégié de rencontre.  Elles seront aussi pour tout un chacun l’occasion d’acquérir l’une ou plusieurs de vos créations.

    Nous insistons également sur le côté « créatif et artisan » des participants, nous n’accepterons pas de revendeurs ou de commerciaux ni de métiers de bouche.

    Il reste encore quelques places.

    Nous sélectionnerons parmi les différentes propositions un nombre défini d’exposants, une trentaine au total. Nous veillerons autant que possible à varier les disciplines ainsi qu’à favoriser l’originalité et la qualité des propositions.

    La Maison de la Laïcité mettra tout en œuvre pour promouvoir et assurer le succès de cette manifestation (invitations, diffusion, vernissage).

     

    Vernissage : le vendredi 17 mars à 19h.

    Exposition-vente : samedi 18 mars de 14h à 20h et le dimanche 20 mars de 14h à 18h.

     

    Nous clôturerons les inscriptions le 07 février 2017. Notre Conseil d’Administration procédera à la sélection des artisans dans les 10 jours et nous vous informerons de votre participation ou pas.

    Le droit de participation est de 20€. Celui-ci inclut le vernissage, la promotion et l’aménagement des locaux. 

    Si ce projet vous intéresse, contactez dès à présent Rachel Etienne, Coordinatrice de la Maison de la Laïcité de Visé, afin de recevoir les documents d’inscription. Pensez à y joindre quelques photos de vos réalisations. 

     

    Contact : Rachel Etienne au 04/265 96 48 ou 0477/78 34 79 ou laicite.vise@gmail.com

     

    Au plaisir de vous lire et de découvrir vos œuvres !

     

  • Le billet du C.A.L Basse-Meuse


    image001.jpg

    Le Créationnisme

     

    Le premier contact officiel entre le nouveau pouvoir aux Etats-Unis et l’Europe s’est fait par l’intermédiaire du nouveau vice-président Mike Pence, qui a une attitude apparemment plus douce, plus cordiale et, donc, plus diplomatique que son président.

    Il n’en est pas moins un homme aux idées arrêtées et rétrogrades. Ce n’est par pour rien qu’ils étaient sur le même ticket électoral.

    Il serait, notamment,  totalement homophobe et il adhérerait à la théorie du créationnisme.

    Le créationnisme est une doctrine selon laquelle les animaux et les plantes ont été créés directement par Dieu, isolément par espèces fixes et immuables. Cette croyance rejette, évidemment, l’évolution évidente de la vie sur terre.

    Ce qui est inquiétant c’est que cette théorie, bien implantée dans certains états américains a parfois été imposée dans certaines écoles où les professeurs ont été empêchés d’enseigner la théorie de Darwin.

    Les lobbies religieux réactionnaires ont de l’argent et n’hésitent pas à étirer bien loin leurs tentacules malsains. Malheureusement, cette théorie a aussi des adeptes en Europe.

    Soyons vigilants, restons respectueux des idées des autres, mais n’hésitons à combattre l’obscurantisme et tout ce qui est opposé à notre démocratie.

     

    Claire Dethioux pour le CAL Basse-Meuse

    (Les articles publiés n'engagent que la responsabilité de leur auteur)

     

     

  • Le billet du C.A.L Basse-Meuse

     image001.jpg

    Les mutilations génitales féminines

     

    La Maison de la Laïcité de Visé et Culture et Action Laïque de la Basse-Meuse ont le plaisir de vous inviter à la conférence/débat : « Les mutilations génitales féminines, parlons-en », le 15 mars 2017 à la cafétéria de la salle des Tréteaux du Centre Culturel de Visé, rue de la Chinstrée,  à 4600 Visé, en présence de Madame Chris Paulis, docteur en Anthropologie à l’ULG, Madame Gaëlle Lechanteur du planning familial FPS de Liège, Monsieur Jacques Chevalier, coordinateur du Collectif Liégeois contre les mutilations génitales féminines, ainsi qu’un(e) représentant(e) du GAMS Belgique.

    Un peu partout dans le monde, des femmes et des hommes se battent contre les mutilations génitales féminines (les MGF). Même si elles existent depuis environ 4000 ans, elles ne sont combattues que depuis une cinquantaine d’années.

    Il s’agit en fait d’une tradition dont les origines remontent à l’Egypte des Pharaons. Très répandue en Afrique mais aussi en Indonésie et dans quelques autres parties du monde, elles s’étendent, depuis la mondialisation et les migrations récentes, dans le monde entier,

    même si- des femmes surtout- une partie de l’opinion publique, tant dans les pays touchés qu’ailleurs, se lève pour dénoncer leur caractère barbare.

    Venez vous renseigner et donner votre avis, nous vous attendons.


    L’entrée est gratuite mais la réservation est souhaitée sur laïcite@gmail.com

     

    Claire Dethioux pour Culture et Action Laïque de la Basse-Meuse