Littérature

  • Visé : Bibli 2000 ouvre une section de livres en anglais

    1534864441.jpg

    L’immersion, c’est aussi à la bibliothèque !

    Bibli 2000 ouvre une section de livres en anglais.

    La bibliothèque Bibli 2000 s’associe au programme d’immersion de plusieurs écoles visétoises : elle propose une collection d’ouvrages en anglais destinés aux jeunes et aux adultes. Bien qu’actuellement modeste, ce fond est en cours d’accroissement. Vous y trouverez des romans, des ouvrages didactiques, des dictionnaires.

    Gratuite pour les lecteurs âgés de 18 ans et moins, l’inscription peut se faire dans n’importe quelle  bibliothèque reconnue de la Province de Liège ; elle est suffisante pour accéder à nos collections.

    Située au n° 3 de la rue des Déportés, la bibliothèque est accessible au public le mardi et le vendredi de 15h à 19h ; le mercredi (13h – 16h) ainsi que le dimanche matin de (9h à 12h).

    Bibliothèque publique libre Bibli 2000

    Rue des Déportés, 3

    4600 VISÉ

    04/379.62.44

    www.bibliothequesdevise.com

  • Les fables de la Fontaine adaptées en Wallon

    Les éditions « Noir Dessin Production » viennent de publier « Les fables de La Fontaine, et les plus beaux contes de notre enfance, en français et en wallon.

    « C’est le troisième livre de notre collection « Les aventures d’Andy et Lulu en Wallonie ». Le premier livre était intitulé « Tchantchès a disparu » paru il y a deux ans pour le 30e anniversaire du Village de Noël avec un historique du Village. Le deuxième livre était intitulé « La légende de Tchantchès » paru il y a un an pour les fêtes du 15 Août en Outremeuse avec un historique des festivités. Et grâce à l’Office du Tourisme, ce livre a aussi été traduit en néerlandais, en allemand et en anglais. Et nous sortons à présent le troisième livre « Les fables de La Fontaine, et les plus beaux contes de notre enfance » en français et en wallon. Un cadeau idéal pour les fêtes de fin d’année. Nous avions déjà sorti, il y a 23 ans, les fables de La Fontaine en wallon dans un autre format. Cette fois, il n’y a pas d’historique. C’est un peu un ‘hors série » et nous avons ajouté les contes  », précise Michel Elsdorf, l’éditeur.

    Une langue sonore

    Le livre renvoie aussi au site internet noirdessin.be où se trouvent les fables racontées par des personnalités liégeoises telles que François Walthéry, Jean-Denys Boussart, Paul Bolland, Guy Lemaire, Marc Herman et Renaud Rutten.

    « Ces fables datent de plusieurs siècles. On a donc indiqué la signification des mots d’époque. Pour les contes, on a choisi « Le petit chaperon rouge », « Cendrillon (de son vrai nom Mathilde) », « Blanche Neige », Le chat botté », « Les trois petits cochons » et « Le vilain petit canard ». On a mis le résumé de chaque conte en français », ajoute Michel Elsdorf.

    « J’ai dessiné les illustrations des fables il y a 23 ans mais elles sont toujours d’actualité et je ne les renie pas. C’est ma femme qui les a colorisées. Pour les contes, les dessins n’étaient pas faciles à réaliser car je ne suis pas un spécialiste des animaux. J’aime la présentation de ce livre qu’il faut lire à voix haute, le wallon étant une langue sonore », indique François Walthéry.

    «  J’essaye de rendre un peu de place au wallon, de le remettre sur le pavé. Le wallon ne mérite pas n’importe quelle souche. Ici, il convient car les histoires mettent en scène des personnages qui nous sont proches. L’avantage des fables et des contes, c’est que pour la plupart des personnes, ils sont connus et cette connaissance va aider la lecture plus difficile en wallon. Ce livre est un outil intergénérationnel, un contact privilégié, un « passeur » de langue avec comme fil rouge, le wallon. Le wallon prend toute sa saveur quand on le compare au français en laissant à chaque langue son génie », explique l’auteur wallon Paul-Henri Thomsin.

    Prix du livre : 12,90€ (64 pages). (Marc Gérardy)

  • Les Goûters littéraires à la bibliothèque Bibli 2000 de Visé

     

    fullsizeoutput_1413d.jpeg

    La saison des goûters littéraires recommence à la bibliothèque "Bibli 2000" avec la rentrée littéraire présentée par Pierre Cerfontaine ce 9 octobre 2018 à 16h.

    Venez découvrir les coups de coeur de l'équipe de la librairie l'Oiseau-Lire! (Inscriptions obligatoires au 04/379.62.44)

    Prochaines rencontres :

    - le 9 octobre 2018 à 16h (inscriuptions oblgatoures)

    - le 11 décembre 2018 à 16h (entrée libre)

    - le 12 février 2019 à 16h (entrée libre)

    - le 2 avril 2019 à 16h (entrée libre)

    - le 11 juin 2019 à 16h (entrée libre)

    - le 30 juillet 2019 à 16h (entrée libre)

  • De Gaulle lorgne sur la Wallonie : Un troisième roman pour le Directeur général de Visé Charles Havard

    high_d-20180617-3MT9MD.jpg

     
     
    Après « Les confluents posthumes » en 2006 et « Le Doigt de Charles IX » en 2011, voici un roman de fiction politique et sentimentale.  
    Charles Havard aime l’écriture. Né en 1962 à Visé, il a déjà écrit quatre ou cinq romans qui n’ont pas été publiés alors qu’il était adolescent. Il a suivi des études de droit avant de devenir secrétaire communal de la Ville de Visé en 1987. Une fonction qu’il exerce toujours aujourd’hui mais son titre a changé et est devenu Directeur général.
     
    « Cela me plaît beaucoup d’écrire. J’écris avant tout pour moi mais je sais désormais que je touche aussi un autre lectorat », précise Charles Havard. Celui-ci a déjà écrit deux romans intitulés « Les Confluents Posthumes » en 2006 et « Le Doigt de Charles IX »  en 2011. Il est également l’auteur du «Manuel pratique de droit communal en Wallonie » paru en 6 éditions.
     
    Charles Havard s’intéresse à l’histoire, à l’actualité et aux deux roues non motorisées sur les petites routes de France et de l’Ardenne. Il roule toujours à vélo aujourd’hui.
    « Quand je commence à écrire un roman, je sais directement où je vais et vers quoi je navigue du début à la fin. Comme dans les deux autres romans, j’ai inventé tous les personnages, à l’exception cette fois-ci dans « Pulchrissime Wallonie » du Général de Gaulle », explique Charles Havard.
    Un Général qui, revenu au pouvoir, jette son dévolu sur la Wallonie pour agrandir le territoire de la France. Il profite des divisions internes à la Belgique pour appeler la Wallonie et Bruxelles à rejoindre la République. Mais il trouve sur sa route Giulia, jeune journaliste flamande au départ, mais belge tout court et profondément européenne. Giulia a un avantage sur tous les opposants du Président français : elle connaît ses intentions avant lui-même. Femme déchirée par la trahison, elle mettra tout son dynamisme pour contrer les visées expansionnistes de celui qu’elle connaît si bien. Et peut-être l’orienter vers une autre voie. La Wallonie deviendra-t-elle une province de France par le désintérêt des nordistes et l’appétit des sudistes ? Giulia retrouvera-t-elle un homme dans sa vie ? Vous le saurez en lisant ce roman « Pulchrissime Wallonie », un roman de 256 pages paru aux éditions « La Charte ».
    Un roman débuté en 2014
     
    « Je m’inspire aussi de toute une série d’événements survenus en Belgique, comme par exemple l’année sans gouvernement (!). Giulia, personnage principal du roman, s’oppose au fractionnement des États. J’ai commencé à écrire ce roman en 2014. Je le complétais dès que j’en avais le loisir. C’est la raison pour laquelle cela m’a pris autant de temps », prévient Charles Havard. Il indique d’ailleurs à la fin de son roman : « Quand j’ai commencé à l’écrire, je ne connaissais encore rien de la météorite Macron, je doutais du référendum britannique qui conduirait au Brexit, je ne supputais pas les événements de Catalogne à l’automne 2017. J’ai composé ce roman dans ma sensibilité et, si des péripéties européennes nouvelles sont depuis lors intervenues, elles n’ont point influencé ma réflexion sur le devenir européen ».
     
    Ce roman « Pulchrissime Wallonie » est disponible à présent dans toutes les librairies de Visé ou sur demande auprès de Charles Havard (son adresse mail: charles.havard@vise.be). Ses deux premiers romans ont été édités à 500 exemplaires et ce sera encore le cas pour ce troisième roman. « J’ai déjà un autre roman en tête », annonce le prolifique Charles Havard. (Marc Gerardy)
     
  • Les rencontres de "L'oiseau-Lire"

    27545677_2005287113021730_181509386263922560_n.jpg

    Une fois de plus, la librairie visétoise a mis la barre très haut. Cette fois, c'est un livre de Valentine Goby " Je me promets d'éclatantes revanches" qui nous sera proposé, et ce en présence de l'auteure.

    Valentine Goby, née à Grasse en 1974, est écrivain de littérature et de littérature jeunesse.

    Diplômée de Sciences-Po, elle a effectué des séjours humanitaires à Hanoi et à Manille. Enseignante, elle a aussi fondé l'Écrit du Cœur, collectif d'écrivains soutenant des actions de solidarité.

    La jeune femme est lauréate de la Fondation Hachette, bourse jeunes écrivains 2002 et a reçu le prix Méditerranée des Jeunes, le prix du Premier Roman de l'université d'Artois, le prix Palissy et le prix René-Fallet en 2003 pour son roman "La note sensible".

    En 2014, elle reçoit le prix des libraires et le prix littéraire des lycéens d'Ile-de-France pour "Kinderzimmer". Roman traduit ou en cours de traduction dans six autres langues. 

    Elle est présidente du Conseil Permanent des Écrivains depuis 2014, et Vice-Présidente de La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse. Valentine est l'auteure de 38 ouvrages.

    Charlotte Delbo, née en 1913, est décédée en 1985. Cette femme écrivaine tant de livres que de pièces de théâtre était engagée dans la résistance française durant la seconde guerre mondiale. Arrête, déportée, elle survivra aux affres des camps de concentration nazis. A sa libération, elle se mettra à l'écriture.

    C'est après avoir pris connaissance de l'oeuvre de Charlotte que Valentine décide d'écrire "Je me promets d'éclatantes revanches", une phrase tirée de l'oeuvre de Charlotte Delbo. L'ouvrage de Valentine peut-être considéré comme un hommage rendu à "la survivante".

    (P. Neufcour)