Mot du Bourgmestre

  • Le mot du Bourgmestre

    6479915.jpg

    Photo Belga

    Le Mondial pendant un mois

    Le Mondial prend beaucoup de place dans la presse tant parlée qu’écrite. Est-ce justifié ? Je ne répondrai pas à cette question pourtant très pertinente, mais de divers côtés, l’intérêt économique pour ne pas dire budgétaire est énorme.  Cette extension de la médiatisation augmente d’année en année. Peut-être était-il plus raisonnable de se préoccuper de l’évènement avec modération même lors de la suprématie du Brésil de Pelé (vainqueur en 58, 62 et 70).

    Le développement de la télé a évidemment provoqué un développement exceptionnel de l’information.

    Regardons le Mondial mais gardons un esprit critique.

    En ce qui concerne la Ville de Visé, des dispositions ont été prises en ce qui concerne la retransmission sur écran au garage Henry.  Fort de notre expérience des compétitions précédentes, nous avons également pris des dispositions concernant la rue du Pont, le jour des matches de la Belgique (déviation comme lors des évènements se déroulant au centre de Visé).

    Nous soutiendrons évidemment la Belgique, mais si d’aventure les résultats n’étaient pas conformes aux espoirs, n’oublions pas comme l’écrivait jadis chaque semaine un éditorialiste de la DH que le football n’est qu’un jeu.

    Après tout, près de la moitié des équipes en lice nourrissent les plus grands espoirs. Cela ne nous empêche pas d’espérer.

     

    Marcel NEVEN - Bourgmestre

  • Le mot du Bourgmestre

    DSC_1580.JPGA nouveau 2 week-ends fort chargés à Visé

    Ces 9 et 10 juin aura lieu la 5ème édition du Relais pour la Vie. Cette manifestation destinée à soutenir la lutte contre le cancer voit son succès se développer d’année en année. Les sommes récoltées sont par conséquent de plus en plus importantes. Pour montrer notre volonté d’aider cette lutte, il y a dès lors une détermination de battre (pacifiquement) le record de l’année précédente. Rappelons que durant 24 heures des équipes se relayent sur la piste d’athlétisme située entre le hall omnisports et les terrains de tennis. Les invités d’honneur sont les Battants: ils ont vaincu le cancer ou sont toujours en traitement.

    La semaine suivante, ce sera Festi Visé 2018 dont le thème sera « Visé Capitale de la Basse-Meuse … la ville de Choix! ».

    Vendredi 15, l’ouverture officielle aura lieu dans le cloître du Centre culturel. Samedi et dimanche, dès 10H00, ce sera la grande braderie des commerçants dans les rues du centre.

     Samedi, 20 heures, le désormais traditionnel Festival de jazz animera les différents cafés du centre avec le soutien des Affaires Culturelles de la Province de Liège.

    Dimanche après-midi se succéderont les animations musicales.

    Un seul souhait, que le temps soit de la partie !

     

    Marcel NEVEN - Bourgmestre

  • Le mot du Bourgmestre

    1261441037.jpgA propos de la salle des Tréteaux

    Les personnes qui ont l’occasion de passer par le centre de la Ville ont certainement constaté que des travaux importants sont réalisés dans et à proximité de la salle du théâtre baptisée en son temps salle des Tréteaux.

    Depuis de nombreuses années, nous avions introduit un dossier de subsides auprès de la Communauté française et même obtenu une promesse de principe. Mais cela ne paraissait pas être une priorité pour les responsables. Il est bien connu que dans notre communauté française, la culture est le parent pauvre.

    Après d’autres tentatives, nous avons fini par obtenir une aide d’un million d’euros de la Province de Liège. C’est une aide estimable même si l’ensemble des travaux se montent à quelque 3 millions d’euros. C’est beaucoup et peu à la fois. En effet, cette réalisation sera particulièrement originale et efficace. Sa principale caractéristique sera la « modulabilité ».  Il sera possible de monter une pièce de manière classique : la salle et la scène. Mais il sera également loisible de déplacer le lieu scénique et aussi les gradins : ceux qui préfèrent des mises en scène moins classiques y trouveront leur compte. L’utilisation de la structure de l’ancienne salle permet de rester dans des limites raisonnables en ce qui concerne le prix.

    C’est évidemment un rêve pour tous les amateurs de spectacles : différents metteurs en scène qui se sont succédé avaient intelligemment orienté le projet.

    L’inauguration pourrait avoir lieu en janvier, la fin des travaux étant prévue pour les congés de fin d’année. 

    Beaucoup de curieux voudraient pouvoir visiter le foyer déjà fort avancé et la salle. C’est difficile de leur donner satisfaction individuellement. Aussi avons-nous décidé d’organiser une visite commentée début septembre quand le bâtiment sera entièrement sous « toit ».

    Ce bâtiment doit donner un nouvel essor à la culture visétoise. Probablement, pourrions-nous recevoir plus de formations professionnelles, mais à nos yeux, il importe que les Visétois utilisateurs de l’ancienne salle puissent continuer à s’y produire.

     

    Marcel NEVEN - Bourgmestre

  • Le mot du Bourgmestre

    1261441037.jpgVisé : Deux manifestations ce week-end de Pentecôte qui méritent d’être relatées

    1. A propos du jumelage :

    La prochaine édition du jumelage avec la Ville d’Aiguillon aura lieu du 13 au 16 juillet. Ce sera le 60ème anniversaire de cette union entre les deux villes.  Inutile de rappeler que depuis 1958, les mentalités ont considérablement évolué. A l’époque, Aiguillon était une destination exotique : peu de Visétois s’étaient déplacés à une telle distance (un peu plus de 1.000km). Les voyages en avion étaient rares et les autoroutes peu nombreuses.

    La Province de Liège bien consciente de cette particularité organise tous les 5 ans une réception des villes françaises et belges jumelées. Celle-ci eut lieu ces vendredi et samedi passés. Visé et Aiguillon est le plus ancien de ces jumelages (avec Liège-Nancy).

    Pour nous ce fut l’occasion d’organiser une petite réunion de travail pour vérifier que tout était en ordre pour le mois de juillet.

    2. Beaucoup trop de nos concitoyens ont pris la mauvaise habitude de critiquer les enseignants.  Je m’oppose toujours très catégoriquement à ce type de comportement. Brigitte Pirlet-Waroquier a été l’héroïne du film « Enfants du hasard » qui a fait l’admiration de nombreux spectateurs et de différents jurys en Belgique et à l’étranger et elle a aussi reçu le prix du mérite culturel de la Ville de Visé.

    Ce vendredi, une autre manifestation très intéressante également s’est déroulée à l’école communale de Richelle : les classes de 5ème et 6ème primaires (Mr Frédéric Claessens) ont donné une représentation de la pièce « Le dîner de Cons ». Tout qui est monté sur les planches connaît les difficultés de paraître devant le public. Mais affronter de telles difficultés quand on est encore à l’école primaire mérite les plus vives félicitations tant pour les acteurs que pour le metteur en scène (l’instituteur). Bravo et surtout continuez !

     

    Marcel NEVEN - Bourgmestre

  • Le mot du Bourgmestre

    maria_lennertz_001.jpgBientôt, le prix Maria Lennertz

    Chaque année, j’ai l’occasion de rappeler qui fut Maria Lennertz.

    Pour nous qui vivons en temps de paix, il est nécessaire de redire régulièrement que, il y a quelques décennies, ce n’était pas le cas. Ceux qui ont vécu les périodes difficiles des 2 guerres mondiales sont morts pour la plupart, mais notre devoir, par reconnaissance, est de ne pas les oublier et aussi de faire en sorte que les générations plus jeunes sachent à la fois ce qu’ils ont enduré et aussi ce qu’elles-mêmes leur doivent.

    Certains subirent l’occupation allemande avec difficulté et avec crainte. D’autres menèrent une opposition active et souvent dangereuse pour leur vie.

    Certains laissèrent leur vie, d’autres passèrent plusieurs années dans des camps de prisonniers politiques.

    Parmi eux, Maria Lennertz. Une petite femme modeste que j’ai bien connue et dont je n’aurais pas imaginé quels furent ses exploits patriotiques si je n’avais été mis au courant.

    Elle fut emprisonnée mais revint vivante de sa captivité.

    Mais son patriotisme était tel qu’elle décida de décerner un prix de civisme récompensant un élève de 6ème primaire de chaque école de Visé.

    Dans un premier temps, une asbl fut créée et depuis l’année passée, la Ville de Visé a décidé de prendre le relais.

    Les lauréats, selon la formule initiale, se verront remettre un prix le dimanche 3 juin, à 11 heures, à l’Hôtel de Ville.

    Les élèves des différentes écoles auront entre temps la faculté d’accueillir Monsieur Simon Gronowski qui produira un témoignage passionnant et triste à la fois de cette époque. Félicitations aux lauréats mais ayons avant tout un souvenir ému pour Maria Lennertz.

    Marcel NEVEN - Bourgmestre