Nature

  • Conférence pour les passionnés de la fraise et les autres qui ne tarderont pas à le devenir

     

    frises.jpeg

    Le dimanche 23 avril 2017 de 14h à 16h à Cheratte

    Le Service Environnement organise, dans le cadre du printemps sans pesticides, une conférence sur la culture domestique ( non professionnelle et bio) du fraisier et de ses nombreuses variétés, en particulier belges.

    Quelques plants de fraisiers d’anciennes variétés ainsi que des produits annexes seront proposés à la vente.

    Cette conférence se tiendra le dimanche 23 avril 2017 de 14h à 16h, à l’arboretum de Cheratte Haut, allée de la Belle-Fleur (face à l’ancienne belle-fleur du charbonnage de Cheratte).

    Orateur : Monsieur Libotte, créateur de la société « Martin Fraisiers ».  Celle-ci est un centre de référence en matière de variétés de fraisiers pour l’ULg faculté de Gembloux.

    Les inscriptions sont obligatoires car le nombre de places est limité, auprès du Service Environnement par téléphone au 04/3748493.

    Je vous souhaite dores et déjà un bon printemps sans pesticides !

    Luc Lejeune

    Echevin du Développement territorial,

    de la mobilité, de l’entretien

  • Visé : la Journée de l'arbre le 26 novembre

    0001fN.jpeg

    Dans le cadre de la semaine de l'arbre, la Ville de Visé organise une distribution de plants d'arbre, des érables, le 26 novembre de 10 h à 13 h. Vous pourres retirer votre plant à l'école communale de Lixhe, rue de Lixhe n°1. Des membres du service "Plantations" de la Ville se feront un plaisir de vous présenter des démonstrations de taille, de répondre à vos questions et vous conseiller.

     

     

  • Découverte de la carrière de Loën

     

    cbr_loen.jpg

                                                                                    Crédit photo CBR

    Inauguré il y a quelques mois, le sentier nature de la carrière de Loën, à Visé, s’ouvre au public cette saison.

    Cet aménagement pédagogique a été réalisé par Natagora, vainqueur de la seconde édition du HeidelbergCement Benelux Quarry Life Award. Ce projet didactique étant parfaitement en ligne avec la politique de biodiversité menée par CBR, le sentier nature a été installé l’été dernier en étroite collaboration avec le personnel de l’usine CBR Lixhe.

    Découvrez la vidéo de présentation du projet.

    La carrière de Loën est particulièrement remarquable du point de vue de la biodiversité, car elle est un maillon écologique entre les vallées de la Meuse et du Geer. Elle constitue en effet un corridor de connexion entre différents sites à haute valeur biologique localisés de part et d’autre de la Montagne Saint-Pierre (Visé) et dans la basse vallée du Geer (Bassenge). Cette situation permet la présence dans la carrière d'une grande variété d'espèces rares. De plus, le potentiel de biodiversité est énorme grâce à une gestion adéquate de l'environnement réalisée depuis de nombreuses années par CBR et en collaboration avec Natagora depuis 2011.

    Sur le parcours du sentier nature, différents panneaux mettent en avant les nombreux types d’habitats ainsi que les espèces animales et végétales présentes dans la carrière. Long de 3 kilomètres, le sentier offre en outre une vue imprenable sur la carrière et sur la nature qui l’anime.

    Deux visites seront organisées au cours de la saison

    Le 17 septembre, une visite guidée de la carrière et du sentier nature sera organisées Le nombre de participants par visite est limité à 25. L’inscription est dès lors obligatoire et peut se faire auprès de Rudi Vanherck - 0477 42 37 89 - rudi.vanherck(at)natagora.be.

    Le rendez-vous est fixé à 13h30, au carrefour entre la Rue des Cimentiers et le Rue de la Montagne - 4600 Visé (pied de la côte d’Hallembaye).

    Le parcours couvre 3 km et présente un dénivelé important. Chaussures robustes à prévoir. Déconseillé aux enfants de moins de 10 ans. Visite gratuite pour les membres Natagora - 3 euros pour les non membres.

  • LANAYE : ECOLO INQUIET POUR L'AVENIR DE L'ILLAL

     

    philimg278.jpg

    Hachurées en rouge, les terres qui deviendraient néerlandaises, en bleu celles qui reviendraient à la Belgique

    C'est ce jeudi qu'aura lieu, à Visé, la signature du Protocole d'accord entre les autorités Belges et Néerlandaises relatif à la modification de la frontière, et de ce fait, la cession de la presqu'île de l'Illal aux Pays-Bas.

    Lors de sa toute récente conférence de presse, Ecolo s'est dit inquiet quant au devenir de cette petite partie du territoire visétois protégé par le statut de Réserve naturelle - Natura 2000. Pour Ecolo, le statut de protection actuel n'est pas assuré et les Verts craignent que l'Illal ne devienne une zone verte touristique après son transfert.

    Depuis 2003, Martial Mullenders et Muriel Gerkens interpellent soit l'Administration visétoise pour l'un, le ministre des relations extérieures pour l'autre, afin d'obtenir des garanties contraignantes sur la nécessité de conserver le statut originel de cette langue de terre. Des promesses avaient été faites dans ce sens.

    Or, dans le Protocole d'accord qui va être signé entre les autorités respectives des deux pays, il ne serait nulle part fait mention de cette protection. Aucune étude d'incidence n'aurait même été réalisée. Il n'y aurait donc aucune obligation pour les Pays-Bas de maintenir le statut de protection Natura 2000 pour la réserve naturelle.

    Ajoutons également la polémique concernant les Autorités régionales ou nationales qui seraient habilitées à procéder à une modification de frontière entre nos deux pays.

    - Martial Mullenders défendra une proposition de délibération devant le Conseil Communal de Visé ce 20 juin, donc préalablement à la signature du Protocole d'accord;

    - Philippe Henry interrogera le Ministre Collin sur les garanties de protection naturelle et interpellera le Ministre-Président Paul Magnette sur le rôle constitutionnel et légal du Gouvernement et Parlement Wallon dans la modification de son territoire;

    - Muriel Gerkens réinterrogera ensuite le Ministre des Relations Extérieures, didier Reynders, sur la validité constitutionnelle ou non des accords signés par la commune et Visé et la Région Wallonne, et enfin

    - Hanneke Koene, conseillère communale Groenlinks de Eijsden-Margraten va interpeller les autorités communales sur la nécessité de garantir une protection juridique conforme à Natura 2000 sur l'ensemble des zones terrestres et aquatiques à transférer.

    Rappelons tout de même que les signatures prévues ce 20 juin ne concernent qu'un Protocole d'accord, qui doit ensuite être validé par les différentes autres autorités administratives.