Police

  • L'application qui sauve des vies!

    IBZ
    Faites connaître l'application qui sauve des vies
    Header

     
    Les avantages de l'app :
     
    • 3 services de secours, 1 seule app : Le principal atout de cette app est que vous ne devez plus mémoriser ces numéros urgents et que vous ne pouvez donc pas non plus les oublier si vous êtes paniqué. Il vous suffit de cliquer sur l'icône du service d'incendie, de l'ambulance ou de la police, en fonction des secours dont vous avez besoin.
      Bien entendu, les centres d'appels urgents restent également joignables via les postes fixes ou les GSM.
    • Localisation : grâce à cette app, les centres d'appels urgents peuvent vous retrouver plus facilement. Lorsque vous vous trouvez dans un endroit isolé, au milieu d'une forêt ou sur un réseau compliqué d'autoroutes, vous avez souvent du mal à indiquer votre localisation exacte. L'app envoie votre position au centre d'appels urgents dès que vous appelez et transmet ensuite une actualisation de votre position toutes les 30 secondes. Cette app peut ainsi entraîner un gain de temps considérable. Si vous avez téléphoné aux centres d'appels urgents et que vous ne réagissez plus par la suite, les centres d'appels urgents font sonner votre smartphone afin de permettre aux services de secours de vous retrouver et vous aider plus facilement.
    • Fonction chat : les personnes sourdes, malentendantes et atteintes d'un trouble de l'élocution peuvent tout simplement indiquer dans cette app qu'elles ne sont pas à même de téléphoner. Elles peuvent alors communiquer avec le centre d'appels urgents via des messages.
      Si vous n'êtes pas sourd, malentendant ou atteint de troubles de l'élocution, le centre d'appels urgents n'activera qu'exceptionnellement la fonction chat si l'opérateur ne peut pas comprendre l'appelant. Tel peut être le cas, par exemple, lorsque le bruit de fond est trop important ou si l'appelant ne parle aucune des langues nationales ou l'anglais. Les messages dans une autre langue sont automatiquement traduits pour l'opérateur et vice-versa. Toutefois, l'envoi de messages prend plus de temps, et l'opérateur ne peut pas fournir aussi facilement les instructions de réanimation en cas de besoin.
    • Informations supplémentaires : L'enregistrement dans l'app comporte encore d'autres avantages que ceux que nous venons de citer. Vous pouvez ainsi transmettre certaines informations médicales, comme des problèmes cardiaques, des allergies (aux médicaments), l'épilepsie, le diabète… L'opérateur dispose déjà de ces informations avant même que vous n'ayez dit quelque chose et peut les transmettre aux services de secours qui arrivent sur place.
      

    Plus d’infos : www.112.be/fr/app


    SPF Intérieur et SPF Santé publique, sécurité de la chaine alimentaire et environnement

  • Prévention vols : Faites marquer vos divers objets

    19149464_681973272010544_6781281547684519977_n.jpg

    Le 24 juin, le service "Prévention vols" de la zone de Police de la Basse-Meuse organise une séance gratuite de marquage de vos objets. De cette manière, en cas de vol, ils pourront être signalés plus précisément, et et cas de découverte, ils pourront être identifiés et vous être restitués.

  • Juprelle : un fuyard repéré par l'hélico de la Police

     

    police1.jpg

    Vendredi après-midi, un Juprellois de 22 ans, cagoulé et armé, a tenté de s’introduire dans une habitation à Juprelle. Il a menacé un passant d’une arme, et a été rapidement repéré par un hélicoptère de la police fédérale avant d’être appréhendé. L’homme a été déféré ce samedi matin au parquet de Liège.  

    Ce samedi, un Juprellois de 22 ans a été déféré au parquet de Liège pour avoir fracturé la fenêtre d’une maison chaussée Brunehaut à Juprelle, et pour avoir menacé un passant avec une arme. Les faits se sont déroulés dans l’après-midi de vendredi. Une dame, qui se trouvait à son domicile, a entendu un bruit de bris de vitre. Elle s’est rendue compte qu’on avait jeté une pierre dans une de ses fenêtres. Visiblement apeurée, l’occupante des lieux est alors montée au premier étage, d’où elle a aperçu un homme encagoulé et armé. Ce dernier a été interpellé par un passant qui tentait de le retenir, tout en appelant la police de la Basse-Meuse. Ce passant a été menacé d’une arme. Un hélicoptère de la police fédérale, qui se trouvait dans les parages, a pu rapidement intervenir sur place. En hauteur, les policiers ont ainsi pu repérer le fuyard et donner des indications claires sur sa localisation aux collègues au sol. L’homme a été interpellé. Sur lui, des médicaments ont été retrouvés. Il était armé d’un pistolet d’alarme. Ce samedi, il a été déféré devant le juge d’instruction de garde. On ignore pourquoi il a ciblé cette maison. L’occupante n’a pas été blessée puisqu’il n’a, fort heureusement, pas pu pénétrer dans la maison.

     (Allison Mazzoccato)

  • Police : Avis aux habitants de la Basse-Meuse

    image_preview.jpeg

    Les ménages de la zone Basse-Meuse sont actuellement démarchés par les délégués de la SPRL "RPN", société de régie publicitaire. 

    "Ces derniers proposent à la vente le bulletin "Contacts" édité par l'ASBL "ENSSA". Cette ASBL a notamment pour but l'entr'aide aux services de sécurité.

    Nous portons à la connaissance du public que cette ASBL dispose des autorisations requises pour pouvoir exercer leur activité.

    Les services de police de la zone Basse-Meuse tiennent cependant à préciser qu'ils n'ont aucun lien avec cette association dont ils ne perçoivent aucune aide ou dotation.

     

    Commissaire Pierre LUCASSE,

    Directeur de la proximité.

     

  • Zone de Police Basse-Meuse : Avis important

    fougeres-35.une-dizaine-de-vols-avec-effraction-depuis-lundi.jpg

    FACE À LA RECRUDESCENCE DE VOLS EN BASSE-MEUSE, PLUS PRÉCISÉMENT DANS LES COMMUNES DE BASSENGE ET JUPRELLE, LE CHEF DE ZONE DE LA POLICE FAIT PART DE L’AVIS SUIVANT.

    «La police ne reste pas inactive et des actions sont menées. Néanmoins en ce qui concerne l’aspect plus particulier des enquêtes, il est nécessaire d’avoir des éléments pour nous permettre d’interpeller des suspects. Nous en appelons donc à tous les citoyens qui peuvent donner des renseignements concernant des “manèges suspects” (par exemple: véhicules inhabituels qui circulent au ralenti dans un quartier, personnes inconnues qui déambulent la nuit, des bruits suspects chez un voisin, etc…). La police ne peut pas grand-chose sans la participation et la réactivité de tout en chacun à la chaîne de la sécurité.»

    Renseignements utiles à adresser à votre inspecteur de quartier ou à votre poste local.

    RAPPEL : service de prévention vol (conseils sécurisation de votre habitation) au 04/ 374 88 15 ouprevention@police-bassemeuse.be.

    Numéros de téléphones utiles (heures de bureau) Postes de :

    Bassenge : 04/ 374 88 50

    Blegny : 04/ 374 89 60

    Dalhem : 04/ 374 88 70

    Juprelle : 04/ 374 90 00

    Oupeye : 0/4 374 89 40

    Visé : 04/ 374 88 80

    Police-secours (24h/24) :
    04/ 374 89 00