Politique

  • Visé - Elections : Le bourgmestre Marcel Neven reste sur la liste M.R

    fullsizeoutput_380.jpeg

    Qu’allait faire Marcel Neven ? Depuis la scission au sein du MR en Cité de l’Oie et la formation de la liste dissidente « OUI Visé », la question agitait les Visétois. En exclusivité, le bourgmestre sortant nous annonce qu’il se présentera sur la liste MR. Une liste qui vient de recevoir le soutien de Daniel Bacquelaine, président du MR pour la province de Liège.

    Marcel Neven, bourgmestre de Visé depuis 1989, a donc choisi. Il se présentera bel et bien aux élections communales. Il figurera à la 25e et dernière place de la liste MR.

    Il y a un mois, six membres du MR, un échevin, le président du MR local et quatre autres conseillers communaux ont décidé de se détacher du MR et de présenter une liste dissidente. Un divorce né à la suite de la constitution de la liste MR et de problèmes relationnels. Depuis, si on savait que Viviane Dessart emmènerait la liste MR et qu’elle serait suivie par Xavier Malmendier, échevin sortant, on ignorait la position de Marcel Neven. Ce mardi, il a annoncé officiellement à la section locale du MR qu’il se présenterait sur la liste MR.

    (Lire l'article complet dans nos éditions de ce jour)

  • Visé : elle court, elle court, la rumeur...

     

  • Le PS vise un retour dans la majorité à Visé

    high_d-20180705-GEH73Z.jpg

    Photo Sophie Kip

    C’est le plus ancien conseiller communal, Francis Theunissen, qui mènera la liste poussée par Gil Simon 

    Stabilité, unité, énergie nouvelle pour Visé : tels sont les maîtres-mots du PS visétois. Il souhaite un retour dans la majorité à l’issue d’un scrutin très ouvert.  
     
    (Lire l'article complet de Marc Gérardy dans nos éditions du jour)
     
  • Affaire Uvelia - Mathot : le plus insupportable est de ne pas savoir

    B9716199170Z.1_20180629194542_000+GK1BJJAC9.1-0.jpg

    Cette fois ci, le doute n’est plus permis. Depuis tant d’années, le dossier Intradel-Uvelia ne cesse de faire parler de lui. L’implication d’un homme politique liégeois de premier plan n’y est évidemment pas étrangère.

    Selon le texte lu par le Président, le député aurait cependant bien reçu 700.000 €

    Lire la suite dans nos éditions du jour

  • Visé - Politique : "Visons Demain" accueille père et fille

    fullsizeoutput_351.jpeg

     
    Père et fille sur la même liste, ce n’est pas banal. Ce sera le cas à Visé pour Visons Demain avec la famille Van Linthout.  
    Caroline Van Linthout, 33 ans, est professeur d’anglais à l’Institut supérieur des langues vivantes. Elle a grandi à Cheratte et habite à Sarolay depuis 2010.
     
    Georges Van Linthout, à Cheratte-Hauteurs, est dessinateur BD issu de Saint-Luc à Liège et a produit une cinquantaine d’albums. Il a toujours voulu faire cela.
    Ils se retrouvent tous les deux sur la même liste de Visons Demain pour les élections communales du 14 octobre à Visé !
     
    Georges sera 23e et Caroline 2e.
     
    « J’aime bien m’impliquer quand je fais quelque chose. J’ai participé aux premières réunions de Visons Demain à l’automne dernier. Et plutôt que de seulement participer à l’initiative d’Ecolo à Visé, j’ai voulu participer », explique Caroline pour son engagement politique.
     
    « On se rend compte que dans les partis traditionnels, il est difficile de faire remonter son avis. Ici, c’est l’inverse. Toutes les décisions sont prises en assemblée et votées. On a mis au point notre déclaration avec tous les adhérents à l’issue de groupes de travail. C’est la démocratie directe, participative. Cela prend parfois plus de temps mais cela vaut la peine. C’est selon moi la meilleure formule au niveau communal » indique Georges, candidat d’ouverture chez Ecolo depuis 30 ans sans être membre d’Ecolo.
     
    « L’écologie a toujours fait partie de mes convictions mais j’ai toujours eu du mal à être dans un parti sauf cette fois-ci car Visons Demain c’est une association citoyenne avec des Ecolos. On n’a pas voulu aller dans le sens de la récupération des citoyens. On veut proposer quelque chose d’autre, une alternative solide et surtout proposer du changement. Plutôt que des promesses, on a des objectifs et on demande aux citoyens ce qu’ils veulent » détaille encore Georges.
     
    Première expérience
    Pour sa première expérience en politique, Caroline Van Linthout sera deuxième sur la liste.
    « On m’a demandé mon avis. Au fil des réunions et des discussions, j’ai choisi d’accepter d’être deuxième vu le travail que je fournis. Je ne trompe personne. Et en plus on est bien entouré. Je suis plus dans le concret et dans l’action », avoue-t-elle. Il y a eu un vote interne au sein de Visons Demain pour confirmer la place de chaque candidat et il n’y a pas eu de problème pour Caroline et Georges.
     
    Priorité à Caroline
    En cas d’égalité de voix, un seul membre de la famille Van Linthout pourra être élu.
    « Je savais qu’elle s’impliquerait un jour en politique plutôt que de râler et de s’énerver chez elle. Il faut s’engager et je suis content qu’elle le fasse. Il n’y a pas de débat entre nous. Je suis plus dissipé et elle est plus disciplinée et surtout plus diplomate que moi. S’il y a égalité de voix, c’est elle qui sera élue car elle est plus impliquée », ajoute encore Georges.
     
    Les priorités de Caroline sont la culture, l’éducation, la jeunesse « même si je m’intéresse à d’autres domaines. Mettre le citoyen au centre des décisions, c’est cela l’implication », insiste Caroline.
    Les groupes de travail, créés selon les compétences, continueront après les élections tout comme les assemblées publiques où les élus rendront compte de leur travail.
    « Que ce soit dans la majorité ou dans l’opposition à Visé, le travail sera le même et constant », prévient Caroline. (Marc Gérardy)