Politique

  • Visé : Ecolo dépose une motion pour le prochain Conseil Communal

    fullsizeoutput_10ec1.jpeg

    Suite à la fermeture de la boulangerie bio de Visé, nombreux sont les consommateurs à se mobiliser et à désapprouver la décision prise par l'Afsca, d'autant, semblerait-il, que la raison invoquée ne soit administrative et ne soit en rien motivée par des infractions relatives à l'hygiène ou la santé publique.

     
    L'espoir est grand que suite aux pressions subies, y compris de la part des Ministres de l'agriculture, le Pain se sent rire puisse réouvrir très bientôt.
    Mais le temps presse et le Conseil communal de Visé est directement concerné par la menace qui pèse sur la seule boulangerie bio de la ville.
    Les faits ne peuvent en aucun cas justifier les mesures de fermeture prises et encore moins le maintien de la fermeture qui causerait à brève échéance 
    la faillite de l'entreprise qui fait vivre plusieurs personnes ce qui en outre pénaliserait ses fournisseurs bio locaux, sans parler de la perte du stock de matières premières. 
    Vouloir le développement des circuits courts, c'est aussi soutenir les petits opérateurs confrontés aux excès d'une machine administrative pourtant incapable de juguler les dérives de l'agro-industrie comme l'indique le communiqué Ecolo exige une profonde réforme de l'AFSCA.

    Motion demandant la levée des mesures de fermeture de la boulangerie Le Pain se sent rire prises par l’AFSCA

    Considérant que la boulangerie Le Pain se sent rire est la seule boulangerie bio de Visé et qu’elle privilégie les produits locaux et équitables.

    Considérant que ses produits sont appréciés par une clientèle fidèle et que la qualité de ses produits a été remarquée tant par plusieurs prix du meilleur pain que par des échos élogieux dans la presse.

    Considérant que plusieurs personnes vivent de cette activité.

    Considérant que suite à un contrôle qui n’a pu aboutir le 20 février, l’AFSCA est revenue le 28 février accompagnée par la police et a ordonné la fermeture de la boulangerie avec retrait d’agrément et apposition des scellés sur les stocks et les outils de production.

    Considérant qu’entre l'inspection du 20 février et la pose de scellés le 28, il n'y a eu ni audition contradictoire, ni information des responsables du Pain se sent rire quand à la menace d'une fermeture qui est pourtant la sanction la plus grave possible et que depuis la fermeture aucune possibilité de recours interne n'a été proposée à l'entreprise.

    Considérant que l’AFSCA a refusé d’effectuer le contrôle lors de son intervention du 28 février, que  dés lors, elle ne dispose d’aucun élément pouvant établir l’existence d’un éventuel risque sanitaire qui justifierait une fermeture immédiate, que du reste la boulangerie a été autorisée à continuer à vendre les produits qui se trouvaient à ce moment en magasin.

    Considérant que l’AFSCA a considéré unilatéralement que la demande du boulanger de retarder le contrôle d’une heure de façon à ce qu’il puisse être présent - sachant qu’il était à un rendez-vous médical - était un refus de contrôle, ce qu’il conteste.

    Considérant que cette demande était légitime et qu’il est habituel que les contrôles se déroulent de façon contradictoire en présence d’un responsable de l’entreprise, que si un éventuel énervement – du reste contesté - a pu avoir lieu, il ne peut être pris en compte pour justifier la fermeture d’un commerce.

    Considérant qu’à supposer même qu’il y ait eu refus de contrôle et menace, ce qui n’est pas le cas, une fermeture décidée 8 jours plus tard et perdurant sans délai ne peut qu’être abusive.

    Considérant que cette fermeture condamne l’entreprise à la faillite et qu’un telle conséquence ne peut être admise dans de telles circonstances.

    A l’unanimité, le Conseil communal de Visé demande à l’AFSCA de restituer sans délai son agrément au Pain se sent rire et de libérer les stocks et équipements de l’entreprise des scellés afin de permette la réouverture de la boulangerie sans autres conditions."

    (NDLR) Le citoyen lambda est effectivement en droit de se demander si il n'y a pas deux poids et deux mesures dans les mesures prises par cet organisme dit "de sécurité alimentaire". Durant environ 2 ans, malgré les nombreux contrôles (improductifs) Veviba a pu continuer à commercialiser des produits semblant avariés ou impropres à la consommation humaine, alors que dans le cas du Pain se sent rire, l'atelier est directement fermé parce que le patron a demandé un délai d'une heure afin d'être présent. Si ce n'était si triste, on en rirait presque. Ubu où es-tu?

    (P. Neufcour)

  • Ordre du jour du prochain Conseil communal le 19 mars 2018

    image_preview.png

    OBJET: ORDRE DU JOUR DU CONSEIL COMMUNAL

     Préliminaires galants :

    - 19h31 : Assemblée générale de l’asbl Piscine de Visé.

    - 19h41 : Assemblée générale de l’asbl Hall omnisports de Visé.

    - 19h51 : Assemblée générale de l’asbl Hall omnisports de Cheratte.

     

    Conformément à l'article L1122-12 du code de la démocratie locale et de la décentralisation, nous avons l'honneur de vous convoquer à la séance du conseil communal qui se tiendra à la salle des mariages de l'hôtel de ville de Visé le lundi 19 mars 2018 à 20.01h.

     

    SÉANCE PUBLIQUE:

    1. Finances – Finances – Crédits urgents – Acceptation.

    2. Ecetia Finances – Accord sur la cession des parts de notre intercommunale Ecetia Finances par Nethys à sa filiale l’Intégrale.

    3. Finances – PV de vérification de caisse, 4ème trimestre 2017 – Notification.

    4. Finances – Subsides - Octroi pour le marathon.

    5. Cultes – Comptes de bonnes fabriques pour l’année mariale 2017.

    6. Régie Communale Ordinaire ADL – Comptes de Bilan et de Résultat 2017– Rapport de Gestion – approbation.

    7. Régie Communale Ordinaire ADL – Rapport d'activités année 2017 – Approbation

    8. Règlements complémentaires de police – Modifications voiries communales – Adoption.

    9. Voirie – Règlement sur la numérotation des rues et des chaumières.

    10. CPAS – Statut pécuniaire – Pécule de vacances des agents APE – Approbation.

    11. Bâtiments sportifs – Transformation du palais d’hiver du tennis de Visé en terrasse de toutes les saisons – Contrat d’auteur de projet – Mode de passation et conditions du marché.

    12. Voiries – Acquisition de bornes de rechargement pour véhicules électriques – Approbation de la convention.

    13. Voiries - Bail d'entretien des trottoirs 2018 – Mode de passation et conditions du marché.

    14.Voiries – Réfection et aménagement de diverses voiries – Année 2018 – Mode de passation et conditions du marché.

    15. Bâtiments communaux – Entretien des chaufferies 2018-2020 – Mode de passation et conditions du marché – Marché conjoint avec le CPAS.

    16. Bâtiments communaux – Entretien des toitures 2018-2020 – Mode de passation et conditions du marché – Marché conjoint avec le CPAS.

    17. Social – Plan stratégique de sécurité et de prévention – Approbation du PSSP 2018-2019.

    18. Social – Plan de cohésion éponyme – Rapports financiers 2017 et article 18.

    19. Enfance - Approbation d'un nouveau membre à la Commission Communale de l'Accueil et demande de subsides concernant l'Ecole Saint-Joseph de Cheratte-Haut.

    20. Propositions étrangères à l'ordre du jour, inscrites à la demande des conseillers communaux (L1122-24 al.3 du CDLD) – Délai de 5 jours francs + note explicative. Questions écrites (5 jours francs) et questions orales d'actualités (L1122-10 §3 du CDLD et 59 à 63 du ROI).

    21. Procès-verbal de la séance publique du 5 février 2018 – Adoption.

     

    SEANCE A HUIS CLOS:

    1. Personnel enseignant communal – Désignation d'intérimaires – Ratification.

    2. Personnel enseignant communal – Prises en charge.

    3. Personnel – Remplacement de l’urbaniste malade par une commande de prestation à l’intercommunale SPI – Convention pour le retour de l’architecte prodigue.

    4. Propositions étrangères à l'ordre du jour, inscrites à la demande des conseillers communaux (L1122-24 al.3 du CDLD) – Délai de 5 jours francs + note explicative. Questions écrites (5 jours francs) et questions orales d'actualités (L1122-10 §3 du CDLD et 59 à 63 du ROI).

    5. Procès-verbal de la séance à huis clos du 5 février 2018– Adoption.

     

     

    PAR LE COLLÈGE;

    LE COLLÈGE COMMUNAL

     

    Le DG (secrétaire communal)       Le bourgmestre

     

      Ch. HAVARD                                M. NEVEN

     

     

  • Visé : Nouvelle liste citoyenne « Visons Demain »

     

    high_d-20180222-3KR59A.jpg

                                 © Thomas Van Ass

    Hier, à la "Maison de la presse", Ecolo présentait le nouveau mouvement citoyen qui vient de se constituer et qui veut participer à la prochaine majorité visétoise. 

    La section Ecolo de Visé se présentera aux élections communales 2018 sous la bannière « Visons demain ». Une liste citoyenne qui visera plusieurs sièges.  
    La réflexion est en cours depuis 2014. Il y a eu une mise au vert en 2015. Une association de fait a été créée en 2017 et un marché alternatif a été organisé dans la salle des Bleus à Visé.
     
    C’étaient les points de départ de la création de ce nouveau mouvement citoyen baptisé « Visons Demain » à Visé.
     
    « Nous nous sommes repositionnés par rapport à l'écologie politique, explique Jean-François Verjans. Des tables de conversation ont été organisées le 14 novembre, ensuite nous avons présenté les synthèses mi-décembre et nous avons constitué trois groupes de travail :  un sur le texte fondateur, un sur l’organisation et un sur la première assemblée du 13 mars prochain ».
     
    "En mars nous organiserons une assemblée publique, tous les visétois seront les bienvenus, précise Pol Bauwens, co-président et trésorier. Des invitations seront distribuées en porte à porte. Tus les participants auront l'occasion d'exprimer ses avis, ses souhaits, soit en prenant la parole, soit à l'aide de photos, textes, qui seront repris sur notre site internet http://www.visonsdemain.be." 
     
    "Notre déclaration, porteuse de sens et d’espoir, est le fruit d’une émergence de priorités et de valeur, de la créativité politique, les processus démocratiques (rendre le goût de la politique aux citoyens), l’intérêt général, l’entraide, la transparence, l’éthique (nous travaillons au profit des citoyens), l’autonomie et la transition, le vivre ensemble, la conscience écologique, un projet durable et solidaire, le respect de tous, une mobilité efficace et la gouvernance" ajoute encore le professeur et philosophe Bernard Legros.
     
    Les cinq priorités
     
    "Notre but premier est de parvenir à rassembler un maximum d’habitants de Visé ville et des villages, autour des valeurs de "Visons Demain". C’est une autre façon de gérer la commune, une autre façon de gestion publique en général », annonce Martial Mullenders, actuellement seul conseiller communal Ecolo à Visé.
     
    D'après Béatrice Bertrand, candidate citoyenne, "Tous les membres d’Ecolo Visé seront membres de Visons Demain. L’assemblée déléguera des missions et les groupes de coordination seront chargés de gérer le mouvement au quotidien et de coordonner les groupes de travail ".
     
    Après l’assemblée constitutive de ce mouvement citoyen, les groupes de discussion ont élaboré cinq priorités : une participation citoyenne, la réalisation de projets crédibles, l’éducation et la culture, la transition écologique et humaniser le cadre de vie.
    La liste aura autant d’anciens candidats Ecolo que de nouveaux membres. Objectif électoral : plusieurs sièges. (P. Neufcour)
  • Visé : Le Conseil Communal vote une motion contre le projet de visites domiciliaires

    fullsizeoutput_63.jpeg 

    Lors du Conseil communal de ce 5 février, les mandataires locaux ont voté une motion qui invite le Parlement fédéral à rejeter le projet de loi tel qu'il avait été déposé en janvier. Après Liège et Esneux, c'est au tour de notre ville d'agir de la sorte, se joignant ainsi aux avis émis par le Conseil d'état, l'association de la magistrature, l'ordre des avocats, de nombreuses associations citoyennes, le Cire..... Le Bourgmestre, Marcel Neven est chargé de transmettre cette motion au Président de la chambre, aux différents groupes parlementaires, mais aussi au Premier ministre et au Ministre de l'Intérieur et à celui de la Justice. La motion avait été déposée conjointement par le cdH, Le PS et Ecolo. Il faut reconnaître que ce projet de loi qui autorise les visites domiciliaires simplement pour rechercher un "clandestin" a fait couler beaucoup d'encre. A Vise, la motion déposée est identique à celle de Liège, hormis l'ajout par les Visétois de "Tel qu'il a été déposé en janvier 2018".

    La motion a été votée par 19 voix "pour", une "contre", celle de Dany Germain - le Président du MR local- et une abstention, celle de Guy Thiry, conseiller communal MR