Quartiers

  • Richelle : les 90 ans de la "Vieille Dame"

    fullsizeoutput_1239c.jpeg

    La Présidente, Blanche Thys-Lejeune a rappelé à la nombreuse assemblée l'histoire des lieux qui fêtent leurs neuf décades.

    fullsizeoutput_1237f.jpeg

    En 1928, Léonard Warnotte vendait deux petites maison avec cour et jardin à la Société Coopérative de Richelle. Chance inespérée, le sous-sol était constitué d'une couche de gravier. Hommes, femmes et enfants de relayèrent ainsi jour après jour afin de fabriquer eux-mêmes les briques de ce qui allait devenir la salle "Notre Club" qui fête aujourd'hui ses 90 ans. En façade, on inscrivit les trois lettres P.O.B. (parti ouvrier belge). A l'époque, tous ces amis qui s'étaient donné la peine d'ériger le bâtiment étaient regroupés dans "La Fraternelle".

    fullsizeoutput_123e6.jpeg

    Des spectacles s'y déroulèrent bientôt : petites pièces de théâtre amateur... Mais les temps étaient durs, et en 1933, "La Fraternelle" fusionna avec L'union Coopérative de Liège". La situation devint alors bien meilleure.

     fullsizeoutput_123e8.jpeg

    Malheureusement, vint alors la sale guerre de 1940 à 1945, qui ôta la vie à de nombreux jeunes qui fréquentaient régulièrement les lieux, puis, ce furent d'autres qui vinrent ou pour certains, revinrent.

    DSC_0742.JPG

     La salle connût alors le retour de belles années : grandes soirées théâtrales, prestations d'orchestres symphoniques, jiu-jitsu, tennis de table... Toutes sortes d'activités diverses s'y déroulèrent.

    fullsizeoutput_123e7.jpeg

    En 1973, ce fut l'Union Socialiste qui racheta les locaux. La salle fut alors rénovée : nouveau comptoir, nouvelle peinture, nouvelle scène plus apte à accueillir les activités culturelles : des orchestres revinrent, ainsi que des pièces de théâtre interprétées par des sociétés locales, le carnaval, la soirée Halloween, la Saint-Nicolas des enfants... Sans oublier la fanfare, les sorcières, les tambours, et le parfum délicieux de la fricassée du matin! 

    DSC_0711.JPG

    Les murs se souviennent encore de l'odeur de la "potèye à l'vète djote", de la présence de tant de marcheurs qui venaient parcourir la région. Les années passant, l'évolution de la mentalité, la salle a du également s'adapter, devenant simplement "Notre Club", salle toute simple et polyvalente.

    fullsizeoutput_1239e.jpeg

    Blanche Thys, la présidente, termina sa prise de parole par ces mots : " Mon souhait est de vivre le plus longtemps possible dans mon beau village de Richelle, et je sais que tout l'amour que vous me donnez ,en venant me voir, en prenant soin de moi, me permettra d'y arriver, car moi aussi, mes binamés et binamèyes, je vous aime"

    fullsizeoutput_123e9.jpeg

    L'allocution de Madame Thys fut accompagnée du verre de bienvenue, auquel succéda un dîner et un après-midi musical animé par du D.J. Une exposition de photos et d'anciens documents ornait tout un pan de la salle.

    Bon anniversaire "Madame" (P. Neufcour)

  • Le 1er mai : Troisième "Balade Gourmande" organisée par Les Z'amis de Zoé à Lanaye

    fullsizeoutput_122c5.jpeg

    Troisième "Balade gourmande" organisée par Les Z'amis de Zoé à Lanaye. Lors de cette balade, qui sillonnera les rues du village et les sentiers de la Montagne Saint-Pierre, vous aurez l'occasion de déguster des produits régionaux. 

    Rendez-vous le mardi 1er mai entre 10h30 et 18h00 rue du Village 71.

    Balades accompagnées avec départs entre 10h30 et 13h00. Inscription OBLIGATOIRE avant le 27 avril. Dégustation de 3 produits régionaux, entrée libre dans la prairie, animations musicales, petite restauration, bar, château gonflable.

    P.A.F 12€ par adulte et 6€ pour les moins de 12 ans à verser avant le 27 avril sur le compte BE39 9531 3952 0119
    Renseignements : Monique Brisbois 0474/55.23.96

    (P. Neufcour)

  • Cheratte-Bas : les élèves de l'école communale se mobilisent pour la lutte contre le cancer

    035-copie-4.jpg

    Des Lahmacuns

    A l'école communale de Cheratte-Bas, les élèves de Madame Pirlet ne chôment pas. Les 16 enfants du degré supérieur se sont fixés un but de solidarité : Aider Fabiano Faorlin à récolter la somme de 5.000 € pour la lutte contre le cancer.

    Fabiano n'est pas un inconnu, ce grand marathonien est aussi le fils de mineur du Hasard. Auparavant, il avait déjà été soutenu par les enfants : Fabiano avait parcouru les 1127 km qui séparent Cheratte de Portogruaro (une petite ville située à proximité de Venise) en 13 jours.

    Cette fois, Fabiano veut courir plus de 800 km en 6 jours, du 3 au 8 mai, en Hongrie, à l'occasion des "Six jours du lac Balaton".

    Vous pourrez suivre sa course ainsi que le déroulement de son projet sur https://idonatefor.cancer.be/projects/courir-les-6-jours-du-lac-balaton

    A cette fin, ce 30 mars les mamans vont préparer et vendre à l'école des "lahmacuns" sortes de pizzas d'oriqine turque au prix de 1 €/pièce

    Si possible, vous pouvez déjà en commander

    -par retour de courrier

    -par téléphone ou mail à madame Pirlet ou à Nürten

    -ou encore à l’école dès ce mardi : 04 362 27 65

    ecolecom-b@skynet.be D’autres activités sont prévues comme une marche parrainée et peut-être une course des enfants avec Fabiano.

    Les enfants vous remercient d'avance pour votre implication. 

     

  • Le n° 71 du "Canard Richell'Oie" est sorti

    sweet17 logo
    img 600 290
     

    L'asbl Les Rendez-Vous de Richelle
    a le plaisir de vous proposer son nouveau bimestriel

    Le Canard Richell'Oie

    distribué en toutes-boites et via cette nouvelle messagerie.
    _______________________________________________

    Mars et avril, les mois de la fin de l'hiver et du début du printemps,
    mais aussi ceux de nombreuses activités villageoises.
    Pour les découvrir, cliquez sur le bouton ci-dessous.

    Au plaisir de vous rencontrer à Richelle !

     
    LE CANARD RICHELL'OIE - MARS 2018
  • VISE : Une campagne d'exhumation au cimetière de Devant-le-Pont

    JANVIER_Mariette_52697_3.jpg

     Photo : Myriam Lacroix

    Notre entité ne compte pas moins de 12 cimetières.

    Si les cimetières de Lorette et d'autres ont de la réserve au niveau de leur surface, il n'en est pas de même pour tous et plus particulièrement pour le cimetière de Devant-le-Pont. Dans ce dernier, il n'est en effet plus possible d'octroyer de nouvelles concessions.  Situation évidemment préoccupante vis à vis des familles locales.

    C'est pourquoi, dans le cadre de la gestion dynamique de ses cimetières, la Ville de Visé va procéder ce jeudi 15 mars 2018 à une campagne d'exhumations visant à libérer de la place dans le cimetière de Devant-le-Pont.

    Cette journée, très particulière et contraignante d'un point de vue humain est organisée dans le cadre des journées de formation de l'institut du Patrimoine Wallon à destination des fossoyeurs.

    Si il est bien un domaine dans lequel l'aspect émotionnel se superpose aux contraintes techniques et au cadre légal, la gestion des sépultures en fait partie.

     

    Un travail long et minutieux a donc été réalisé en amont :

     

    -Une analyse minutieuse du cimetière a été menée afin de réaliser un inventaire des sépultures arrivées à échéance, non renouvelées, à l'abandon et/ou en défaut d'entretien (données 1986 et 2017).  Sur ce point, suite à l'émoi bien légitime de la population lors de notre campagne d'affichage de 2017, nous tenons à rassurer en affirmant que les concessions en défaut d'entretien ne sont pas visées par la présente campagne ,

    -Un listing des "Sépultures d' Importance Historique Locale" a été réalisé en croisant les données de nos archives, celles de notre archéologue, de différents particuliers & associations investies dans la vie locale (cette analyse a abouti à retenir 21 concessions inaliénables & à protéger) ,

    -L'affichage légal de chaque concession potentiellement récupérable a été réalisé pendant 1an et les concessionnaires ou ayant-droits identifiés ont été contactés,

    -Un ossuaire communal a été réalisé en recupérant un vieux caveau échu, en le sécurisant et en le mettant aux normes légales,

    -Ces procédures ont abouti à la rétrocession volontaire de 9 concessions privées à la ville,

    -Les autorisations de démontage des monuments antérieurs à 1945 et non valorisables ont été obtenues auprès de la région wallone,

    -La gestion reconnue de nos cimetières et la collaboration étroite entre nos services et celui de Monsieur X. Deflorenne du S.P.W. (Monsieur cimetière wallonie) a abouti à ce que nous puissions bénéficier d'une des "journées exhumations" organisées dans le cadre des formations des fossoyeurs wallons.  Il faut savoir aussi que tout ce travail préparatoire et celui de la journée d'exhumation permettra de récupérer 27 emplacements qui pourront être reconcédés aux citoyens sous différentes formes (caissons d'inhumation, cavurnes ...).  D'un point de vue pratique, une telle opération nécessite une logistique importante et des conditions de travail difficiles imposant la fermeture complète du cimetière le jeudi 15 mars.  Une présence policière est prévue afin d'éviter toute intrusion.

     

    Tout renseignement complémentaire peut être obtenu au service sépulture des travaux au 04/374.84.96, Monsieur Luc Ligot, Chef de Service, de 8h à 16h.

    Luc Lejeune,

    Echevin du développement territorial, de la mobilité & de l'entretien.