Sécurité routière

  • Plaques de glace et couche de neige : les provinces de Liège et de Luxembourg en alerte jaune

    Deux provinces sont encore en alerte jaune ce mercredi matin. Des averses de neige pourront donner une couche de neige entre 1 et 5 cm en Haute Ardenne et localement jusqu’à 10 cm en Hautes Fagnes. Il faudra aussi se méfier des plaques de glace sur le réseau routier en Ardenne 

    En cours d’après-midi, le temps deviendra plus sec avec graduellement de larges éclaircies. Les maxima seront compris entre 0 et +4 degrés au sud du sillon Sambre-et-Meuse et entre 4 et 7 degrés ailleurs.

    Le vent sera modéré de secteur nord-nord-ouest. En Haute Ardenne, il sera parfois assez fort et même fort au littoral. Des rafales de 60 à 70 km/ h seront possibles.

    Ce soir et cette nuit, des gelées seront présentes avec des minima compris entre -6 degrés en Haute Ardenne, -1 degré sur le centre, mais +3 degrés au littoral.

    (Source IRM)

  • Blegny : il rate un virage et écrase sa voiture contre le mur du garage.

    fullsizeoutput_14e71.jpeg

    Il était environ 18h00 ce soir lorsqu'un automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule dans le virage de la rue de la Fontaine à Blegny. Cédric Leboeuf venait de la direction de Mortier et se dirigeait vers le centre de Blegny au volant de sa Range Rover. Pour une raison que l'enquête devra déterminer, il n'a pas pris le virage situé à hauteur de la petite fontaine et a "tiré" tout droit. Après avoir arraché la clôture et traversé la pelouse, le véhicule est venu pulvériser le mur du garage de l'immeuble n° 40.

    DSC_3685.JPG

    Le conducteur, blessé, a été transporté dans un établissement hospitalier. Les dégâts à l'habitation de madame Cécile Fortemps sont importants, le garage devra être démoli. Les pompiers de Herve ont du placer des étançons afin de le stabiliser provisoirement.Selon nos sources, les accidents sont relativement fréquents à cet endroit. Les riverains souhaitent que des mesures soient prises afin de limiter la vitesse. Le conducteur, Cédric Leboeuf, est l'exploitant du chalet du Trimbleu, rue Lambert Marlet à Blegny.

    DSC_3681.JPG

    (Pierre Neufour)

  • Réouverture du pont de Lixhe : dans 15 jours !

    DSC_0238.jpg

    Souvenez-vous : le 8 février 2018, une des deux bielles qui ancrent le pont de Lixhe s'était brisée suite à la corrosion. Le pont s'était soulevé de 50 cm du côté de la rue de la Croix. Depuis la circulation était interrompue et le charroi dévié.

    Nous venons d'apprendre que sa réouverture partielle aura lieu le 21 décembre en fin de journée. La circulation y sera cependant limitée à 30 km/h et les deux bandes extérieurs resteront fermées pour permettre la continuation des travaux.

    Lorsque la température remontera aux environs de 10/15°, il faudra encore couler la résine qui sert de joints avec la chaussée. (deux semaines prévues); La fin des travaux et la réouverture totale à la circulation est annoncée pour mars 2019. (P. Neufcour)

  • Aménagement d'un giratoire au carrefour de Wihogne à Juprelle.

     

    image002.jpg

    Ce 24 septembre verra le début des travaux d'aménagement d'un nouveau rond-point au carrefour formé par la chaussée de Tongres, la chaussée Brunehaut, la rue Lambert de Wonck et le passage de la Béguine

     Le chantier permettra de transformer le double giratoire présent à ce carrefour en un seul, à 5 branches. Le carrefour en sera d'autant plus sécurisé

     

    Les différentes phases et l'impact sur le trafic

    Durant les travaux, la circulation sur la N20 sera maintenue à une voie dans chaque sens.

    Les accès de la N20 aux rues adjacentes (rue Lambert de Wonck, chaussée Brunehault et passage de la Béguine) seront fermés.

    L'accès vers Wihogne sera assuré par les rues d'Heure et de la Seigneurerie

    L'accès vers Paifve se fera par la rue de Bourgogne pour les usagers venant de Tongres et par la rue du Tige et la chaussée Brunehault en venant de Liège.

    La fin est prévue dans le courant du printemps 2019.

     

     

  • Sécurité routière - Communiqué de la SOFICO

     

    image004.jpg

    Chantier ? Lève le pied ! 

    La SOFICO lance, avec le soutien du Ministre wallon des Travaux publics et de la Sécurité routière Carlo DI ANTONIO, une campagne visant à sensibiliser les usagers à l’importance de ralentir à l’approche des chantiers autoroutiers et de respecter les limitations de vitesse imposées.

     

    5aaa5de5cd709bfa6acb9f36.jpg

    UNE VITESSE MIEUX ACCEPTEE QUAND LES AGENTS SONT VISIBLES… ET POURTANT !

     

    Une enquête de l’Agence Wallonne de la Sécurité Routière sur l’acceptabilité de la vitesse sur autoroute en zone de chantier nous apprend que la vitesse de 70 km/h, généralement imposée en cas de travaux, serait jugée acceptable par une très large majorité de Wallons : de jour, comme de nuit, 75% minimum estiment cette vitesse acceptable.

     

    • Lorsque les ouvriers sont visibles, de jour comme de nuit, ce chiffre grimpe même jusqu’àplus de 95%.

     

    • Par contre, lorsque les ouvriers ne sont pas visibles, les Wallons sont plus nombreux à contester cette limitation : 25% de jour et 21,5% de nuit.

     

    fullsizeoutput_13ff0.jpeg

     

    La visibilité des ouvriers[1] joue donc un rôle dans l’acceptabilité de la vitesse. Pourtant, s’il est évident que lever le pied à hauteur d’un chantier concourt à la sécurité du personnel qui y travaille – souvent à très forte proximité du trafic - il est important de rappeler qu’un chantier, avec ou sans ouvriers en activité, reste une zone de danger pour tout conducteur puisque la configuration habituelle de la voirie est modifiée : les bandes de circulation sont rétrécies, déviées, …

    Il est donc essentiel de respecter les limitations de vitesse pour sa propre sécurité et pour celle des autres usagers. Par ailleurs, on peut également rappeler que les agents de terrain peuvent être présents mais non visibles (exemple : travail sous un pont…).

     

    ACCEPTER… MAIS RESPECTER ?

    Si une très large majorité de Wallons dit accepter cette vitesse, ce n’est pas pour autant qu’elle est respectée sur le terrain. Dans son récent baromètre  européen de la conduite responsable, la Fondation VINCI Autoroutes a mis en exergue que les conducteurs belges sont les plus nombreux parmi les 11 pays sondés à reconnaître oublier de ralentir à proximité d’un zone de travaux en dépit du risque que cela peut entraîner pour le personnel qui y intervient : ils sont 67%.

     

    EN QUELQUES CHIFFRES…

    Chaque année, sur les autoroutes wallonnes, à hauteur d’un chantier, on recense en moyenne[2] 4 décès et 145 blessés (90 accidents). 

     

    Chaque semaine, sur les autoroutes belges, deux camions absorbeurs de chocs, qui accompagnent les chantiers mobiles, sont endommagés suite à un accident de circulation.

    ***

    Cette campagne, qui sera affichée pendant tout le mois d’août sur les 300 panneaux qui bordent les autoroutes et principales nationales de Wallonie rappellera donc à chacun l’importance de ralentir à proximité d’une zone de chantier.

     

    Elle sera également déclinée dans une vidéo disponible sur la page Facebook, le compte Twitter et le site Web de la SOFICO.

    Vous pouvez télécharger via ce lien les affiches et la vidéo de la campagne :

    https://we.tl/wW6vli5Fcw

     

    Contact : Héloïse WINANDY | Porte-parole de la SOFICO | +32 495 28 43 46 | +32 42 31 67 39 | heloise.winandy@sofico.org