Société

  • Visé : sept nouvelles chambres inaugurées à Clairefontaine

    DSC_0224.JPG

    Déjà en 2011, des travaux étaient prévus dans la maison de repos visétoise, afin de moderniser certaines chambres, et d'en aménager d'autres. Le montant, subséquent, était estimé à 3.300.000 €, dont 60% subsidiés.  Ces travaux étaient absolument nécessaires : il était prévu que la législation change en 2018 et que les chambres à trois lits soient interdites; or il en existait encore trois à Clairefontaine. Il fallait donc trouver une solution pour héberger les résidents. Par la même occasion, la maison de repos obtint l'autorisation d'ouvrir 10 nouveaux lits. Les travaux prévus devaient donc permettre d'installer sur le site un nouveau bâtiment capable d'héberger 19 lits (les 9 existant et les 10 nouveaux, mais aussi toute l'infrastructure y afférente.

    DSC_0215.jpg

    Suite à un contact pris avec le ministre Prévot au début de cette mandature, la réponse fut "Pas de subside cette mandature faute de moyens à la Région Wallonne" . 

    La cession de Clairefontaine fut envisagée : il fallait trouver un opérateur spécialisé pouvant assumer la charge financière de ces travaux afin d'assurer la pérennité de l'établissement. Mais il fallait que cet opérateur respecte "les balises "sociales, humaines et financières".

    DSC_0199.JPG

    Fin 2014, les services administratifs et sociaux du CPAS déménagent dans les locaux de l'ancien commissariat de police, libéré, lui, suite à son départ vers l'ancienne brigade de Gendarmerie. Une aile fut donc libérée, et avec l'accord des autorités communales la décision fut prise de transformer ces locaux en 5 chambres à 2 lits et deux chambres individuelles. Le montant de l'opération étant estimé à +/- 700.000 euros sur fonds propres.

    DSC_0205.jpg

    C'est ainsi qu'en 2018, année qui commémore les 120 ans de la création de la maison la pérennité de Clairefontaine semble assurée, et ce toujours dans le "giron" du CPAS visétois.

    Et à l'avenir?

    Les subsides attendus grâce au plan "Papy boom" gérés maintenant par la ministre Gréoli devraient être libérés en 2019 et le 1.500.000 € tant attendus devrait permettre d'accueillir 7 résidents supplémentaires mais également permettre de moderniser plusieurs chambres (plus spacieuses, avec douches, commodités...) et également réaliser les locaux prévus au préalable suite à la délocalisation des services sociaux vers la rue de la Chinstrée.

    L'avenir de la maison de repos visétoise semble d'ores et déjà assuré.

    (© Texte et photos P. Neufcour)

  • Des chats disparaissent

     imgres.jpgIl semblerait que dans certains quartiers de l'entité, la "disparition" de chats soit en nette augmentation. A la demande de certains propriétaires de ces félins, merci de vous assurer qu'aucun de ces animaux n'est "prisonnier" d'une cave, d'un vide ventilé, d'un abri de jardin...

    Par la même occasion, merci aux propriétaires de chats d'équiper leur animal d'un collier à clochette, de manière à éviter le "carnage" commis par ces prédateurs d'oiseaux qui tentent de se nourrir durant l'hiver; ceci à la demande de nombreux citoyens qui pratiquent le nourrissage des oiseaux.

  • Automobiles : les constructeurs allemands au coeur du scandale

    drapeau-allemagne.jpg

    Le docteur MENGELE de retour ?

    Volkswagen, BMW, Daimler et l’équipementier Bosch affrontent deux affaires distinctes mais révélées quasi simultanément, impliquant toutes deux un organisme de recherche qu’ils finançaient, l’EUGT, fermé depuis un an. Le premier scandale, dévoilé par le « New York Times », porte sur des tests menés aux États-Unis sur dix singes, en 2014, enfermés face à des dessins animés pendant qu’on leur faisait respirer la fumée émise par une Beetle, successeur de la Coccinelle, modèle phare de Volkswagen. Et alors que VW avait réagi dès samedi, prenant « ses distances avec toute forme de maltraitance d’animaux », les journaux Stuttgarter Zeitung et Süddeutsche Zeitung évoquaient lundi d’autres tests, cette fois en Allemagne et sur des êtres humains. Un institut hospitalier d’Aix-la-Chapelle, mandaté par l’EUGT, a fait inhaler en 2013 et 2014 du dioxyde d’azote (NO2) à 25 personnes en bonne santé, à des concentrations variées, détaillent les deux journaux. Le but était de mesurer l’effet de l’exposition au NO2 sur le lieu de travail.

    Aucun effet ?

    L’étude n’a conclu à aucun « effet significatif » de ce gaz, émis notamment par les moteurs diesel, bien que l’OMS l’associe à une multitude de troubles cardiovasculaires et respiratoires. Daimler s’est « distancié expressément de l’étude et de l’EUGT », selon un porte-parole interrogé par l’AFP, tandis que BMW et Bosch ont démenti y avoir participé. Volkswagen a assuré qu’un « conseil scientifique indépendant » fixait les thèmes de recherche « très variés » de cet organisme, fondé en 2007 par les groupes allemands. Mais aucune de ces déclarations n’a suffi à éteindre la polémique.

  • Agence Immobilière Sociale du Pays de Herve : c’est parti !

    0001fG.jpeg

     

    Les communes de Herve, Visé, Dalhem et Blegny se sont associées pour créer une Agence Immobilière Sociale.  Celle-ci est opérationnelle depuis septembre 2017.

    Le rôle d’une AIS ?

    Venir en aide à la fois aux propriétaires et aux locataires.

    D’une part, elle prend en gestion des biens appartenant à des propriétaires privés : pour ceux-ci, l’AIS est un gage de sérénité quant à la gestion de leur patrimoine immobilier avec de nombreux avantages.

    D’autre part, pour les locataires, c’est la possibilité de bénéficier d’un loyer modéré (entre les habitations sociales et le privé).

    Pour les propriétaires, il faut s’adresser à Madame Florence Sojka (087/69 36 31).

    Pour les candidats locataires, est à votre disposition Madame Aurore Baudhuin (087/69 36 31).

    Une permanence se tiendra à Visé, rue des Béguines 7, salle de l’ADL (accès par la l’esplanade), le lundi matin uniquement sur rendez-vous.

     

         Bernard AUSSEMS                       Marcel NEVEN

         Président du CPAS                       Bourgmestre

  • Visé : Les Jeudis Citoyens

    0001fp.jpeg

    Lors de la soirée des "Jeudis Citoyens" de ce jeudi 18 janvier, aura lieu la remise du Prix de la Citoyenneté de la Ville de Visé aux lauréats 2017.

    Cet événement se déroulera à la Salle du Forum de l'Athénée Royal de Visé (rue du Gollet, 2 4600 Visé) à 19h30.
    Il sera suivi de la conférence donnée par Monsieur De Bruyn sur le thème "Objectif Zéro Déchet".