Tourisme

  • Réorganisation des Maisons du Tourisme : Visé passe dans la zone du Pays de Herve

    _DSC0019.jpg

    Le Ministre du Tourisme René Collin souhaitait réduire le nombre de Maisons du Tourisme en Wallonie.  Dans notre région, la Maison du Tourisme du Pays de Herve fait mieux que simplement subsister : elle agrandit sa zone d'appel touristique en accueillant de nouvelles communes.  Retour sur les tenants et les aboutissants d'une fusion en bonne voie de concrétisation.

    Le nouveau décret Tourisme initié par la Région wallonne et porté par le Ministre en charge du tourisme René Collin a l'ambition de redessiner complètement le paysage du tourisme en Wallonie, avec une diminution du nombre de Maisons du Tourisme wallonnes, qui passent de 42 à 28.

    La MTPH élargit sa zone

    Cette diminution importante du nombre d'acteurs touristiques a des conséquences directes pour la Maison du Tourisme du Pays de Herve dont notre ville va faire partie.  La Maison du Tourisme du Pays de Herve renforce sa position dans l’Entre-Vesdre-et-Meuse en accueillant trois communes de la Basse-Meuse, à savoir Visé, Blegny et Dalhem.  La Maison du Tourisme du Pays de Herve accueille également deux nouvelles recrues : Fléron et Pepinster.  Ce qui dessine aujourd'hui une Maison du Tourisme du Pays de Herve regroupant 11 communes situées dans l’Entre-Vesdre-et-Meuse. 

    Onze communes sur un Plateau

    Onze communes forment donc désormais le territoire de la Maison du Tourisme du Pays de Herve : Aubel, Blegny, Dalhem, Fléron, Herve, Olne, Pepinster, Plombières, Thimister-Clermont, Visé et Welkenraedt. 

    C'est au travers de cette identité touristique commune que la Maison du Tourisme du Pays de Herve - puisqu'elle conserve son appellation d'origine -  souhaite continuer son travail de promotion et d’accueil touristique.   

    En complément au siège de la Maison du Tourisme toujours situé Place de la Gare 1 à Herve, un point d’accueil touristique sera maintenu dans les locaux actuels de la Maison du  Tourisme de la Basse-Meuse, à Visé (Rue des Béguines 7).  Celui-ci sera ouvert durant les week-ends, jours fériés et vacances scolaires.

    Notons enfin que le personnel de la Basse-Meuse rejoindra celui du Pays de Herve. La nouvelle équipe sera dirigée par Anne Zinnen, directrice actuelle de la Maison du Tourisme du Pays de Herve. 

    Nul doute que de nombreux défis attendent la nouvelle équipe.  Le décret amorcé par le Ministre Collin semble donc définitivement sur les rails.

    Nouvel espace d'accueil à l'ancienne gare

    Voilà presque 15 ans que la Maison du Tourisme du Pays de Herve accueille les très nombreux touristes de passage dans les murs de l'ancienne gare de Herve, sur le RAVeL Ligne 38.

    Année après année, le travail a évolué : la présence en foires et salons s’est accrue, les brochures se sont modernisées, l’accueil s’est encore professionnalisé.  Et tout récemment, l’ancienne gare a connu de nouvelles transformations majeures : en effet, en mars 2015, le public a pu découvrir le tout nouvel espace d'accueil, situé dans l'ancienne salle d'exposition.  Ce déménagement a permis à la Maison du Tourisme de proposer aux touristes de passage un service encore plus complet : brochures gratuites, cartes de promenades, produits locaux, confection de paniers garnis, souvenirs divers,… sans oublier la location de 25 nouveaux vélos de trekking et 4 vélos à assistance électrique.

    La signature de cette réorganisation aura lieu ce mercredi à 20h30 dans l'ancienne gare de Herve, en présence du ministre Collin.

  • Visé : Rallye de la Liberté organisé par la Maison de la Laïcite

    La Maison de la Laïcité de Visé et Culture et Action Laïque de la Basse-Meuse sont heureux de vous proposer la prochaine activité ainsi que le trimestriel n°20.

     

    Rallye de la Liberté

    image001.jpg

    Le dimanche 4 juin 2017


    Vous savez sans doute que notre premier rallye touristique a été annulé. Pourquoi ?

    Avant de vous en expliquer les raisons, nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous pour sa réédition, le 4 juin 2017.

    Au départ, nous avions évité trop de publicité autour du rallye afin d’éviter une pléthore d’inscriptions. Résultat : peu d’inscrits, peut-être aussi à cause d’une méconnaissance ou d’une petite crainte du mot « rallye ». Notre rallye, basé sur la recherche d’un itinéraire, devait nous emmener et nous emmènera sur la route de différents sites remarquables dans notre belle région.

    Le rallye fait partie des grands jeux auxquels on peut participer de 7 à 77 ans, sous différentes formes. C’est très ludique. En effet, nul besoin de connaissance avancée de conduite ou de savoir lire un road-book pour y prendre part. C’est avant tout un JEU qui regroupe dans une même voiture un équipage de 2 à 5 participants. Cet équipage se compose d’amis, de parents, de voisins, de collègues …

    Pour nous, bien sûr, la sécurité des personnes et des biens demeure l’essentiel de notre conception d’un rallye touristique. Malgré la connotation sportive du terme ‘rallye’, due aux courses automobiles, chez nous, il n’est nullement question de vitesse, synonyme de danger potentiel. Un rallye touristique reste un jeu et nous ne souhaitons pas que la vitesse ou la course contre le temps en constituent un élément. Dans notre approche, la vitesse de déplacement sur les sites et la conduite rapide sur route n’influent pas sur le classement.

    Le départ se fera sur la place de Visé, à quelques mètres de notre local. Auparavant, nous prendrons un petit-déjeuner en toute convivialité (croissant, pain au chocolat, café, thé, jus d’orange), suivi d’un briefing pour rappeler quelques consignes essentielles… Chaque véhicule prendra alors la route avec une minute de décalage de façon à ne pas se retrouver à la queue leu leu.

    Des responsables seront présents à divers points de passage pour accueillir les participants. C’est là que nous leur remettons les questionnaires consécutifs et les enveloppes de secours.

    Une fois sur site, les équipes doivent répondre à des questions précises sur les monuments ou lieux qu’ils découvrent. Le nombre de points attribués à chaque question dépend de sa difficulté. La recherche de l’itinéraire se basera tant sur la navigation au fléché-métré que sur base de photos ou d’une carte. Vous vous rendez directement compte que même un enfant pourrait suivre ces indications. Le trajet est jalonné de questions très diverses, en rapport avec les endroits traversés.

    Voilà : rien d’impossible, rien que du plaisir, de l’amusement lors de ce genre de rendez-vous.

    Bien entendu, si vous disposez d’un véhicule ancien ou d’un véhicule d’exception, nous vous serions reconnaissants de l’utiliser pour notre rallye, mais nous invitons tous nos membres et amis à s’y présenter avec leur véhicule de tous les jours. Il suffira alors de suivre les indications pour aller de village en village où une halte est prévue et de répondre aux questions. L’enveloppe de secours contiendra le lieu précis de chaque étape.

    Ainsi de suite pendant quelques dizaines de kilomètres pour nous regrouper en fin de parcours et prendre l’apéritif tous ensemble avant de profiter d’un repas en toute décontraction, pour achever cette journée par la remise des lots.

    Espérons que ces quelques explications vous permettront de chasser toute appréhension. Vous pouvez vous inscrire dès à présent, jusqu’au 15 mai extrême limite. Un rappel et des exemples de questions comme la manière de trouver l’itinéraire vous sont proposés dans notre trimestriel n°20 que vous pouvez consulter sur notre site www.laicitevise.be ou en pièce jointe de ce mail.

    Nous nous réjouissons de vous retrouver nombreux à cette occasion le dimanche 4 juin 2017.

    Jean Gérassimos,

    Administrateur
  • Visé : La péniche Robinson réouvre ses portes

    0001ro.jpeg

    Après quelques rebondissements et nouvelles alarmantes (annonce mensongère de la vente de notre exploitation, expulsion de l'île en décembre), nous ne pouvons toujours pas être autorisés à rester toute l'année sur l'île Robinson.

    Dans l'espoir de jours meilleurs, nous ne voulons plus investir dans la restauration mais nous vous servirons en formule bar et" coupe-faim", des actions ponctuelles comme barbecues, festival de jazz, etc tout en accueillant toute la saison vos événements et fêtes. Nous ouvrons donc de 14 h à 19 h toute la semaine sauf lundi et mardi, fermés.

    L'équipe toute entière se réjouit de vous accueillir : Manon,bCorinne, Alex, Luc

    (Communiqué)

     

     

  • A vélo au Pays des vergers fleuris

    484014_232559426883313_118442934_n.jpgBalade du Gracq Basse-Meuse le samedi 22 avril.

    C'est parti pour la saison 2017 des balades du Gracq Basse-Meuse. Comme toujours, il s'agit de balades à allure modérée (13 km/h de moyenne), conviviales et encadrées (signaleurs et voiture balai) Une collation est offerte aux participants.

    Comme souvent, le départ de la balade de printemps est donné sur le parking de l'île Robinson à 13.30 h. Cette année, la balade consistera en une boucle au milieu des vergers du Limbourg néerlandais. Longue d'une trentaine de kilomètres, la promenade sera agrémentée de haltes à Oost-Maarland et à Maastricht. Il s'agira d'un parcours cool pour ce début de saison, l'itinéraire restant dans la vallée.

    - Les autres balades de l'année sont programmées les 9 juillet (visite de la Commanderie à Alden Biesen), 10 septembre (patrimoine hydraulique dans la vallée de la Meuse) et 24 septembre (balade bio au départ du marché de Bombaye)

    Infos : basse-meuse@gracq.org ou auprès de Bernard Gabriel au 0495/780.852

    P.A.F de 3 € (gratuit pour les membres et les enfants accompagnés)

     

  • Le Gyro Go, la nouvelle activité inaugurée à Sarolay.

    DSC_5512.JPG

    Depuis samedi, Maurice Dewalque nous offre la possibilité de nous familiariser avec les "gyropodes", ces drôles de petits véhicules électriques à deux roues.

    "Je désirais me lancer dans une nouvelle activité, nous explique Maurice. J'ai trouvé intéressant de proposer des gyropodes à la location. J'ai fait l'achat de 9 machines, elles sont disponibles tant pour les sociétés ou entreprises que pour les personnes privées".

    DSC_5517.jpg

    Comment ça roule?

    Il suffit de déplacer le poids du corps pour mettre l'engin en mouvement. Se pencher légèrement vers l'avant, et c'est parti. Tout en vous tenant au guidon, vous reprenez la position verticale et la machine freine et s'arrête. Pour faire marche arrière, il suffit de porter le corps vers l'arrière, et ça recule. Pour virer, inclinez le guidon a gauche ou à droite, et ça tourne court! Ces engins ont une autonomie d'environ 2 heures, tout dépend évidemment de la vitesse maximale à laquelle vous circulez, ( 6 ou 18 km/h), la nature du terrain, mais également le poids du pilote.

    "Après une dizaine de minutes d'initiation, vous êtes fin prêts pour le départ, actuellement au siège de la société, au 148 de la rue Michel Beckers à Sarolay. Mais vous avez également la possibilité de vous faire livrer ces engins à une adresse déterminée."

    DSC_5523.jpg

    Combien ça coûte?

    Au départ, la société Gyro Go conseille une balade d'une heure pour un montant de 30 €. Cet itinéraire est destiné à rester sur le plateau : Argenteau, Sarolay, Cheratte Haut. Autre possibilité, mais destinée aux pratiquants plus confirmés, une balade de deux heures comprenant un passage aux étangs de la Julienne pour la somme de 50 €.

    Rien ne vous empêche cependant de descendre le Thier de Sarolay puis d'emprunter la ravel jusqu'à Visé et retour. Des casques sont mis à la disposition des utilisateurs. Âge minimum requis : 12 ans. (P. Neufcour)