Travaux

  • Visé : venez voir l'installation du nouveau "pont des Allemands"

    B9712667941Z.1_20170720182705_000+GKJ9FMEA1.2-0.jpg

    © Thomas Van Ass

    Construit dès 1914, l’ouvrage d’art est aujourd’hui devenu trop vétuste, d’où la nécessité de complètement le rénover. En réalité, à part les piliers qui ont néanmoins été renforcés, toute la structure du pont va être remplacée. Un travail titanesque qui a démarré voici plusieurs mois maintenant.

    B9712667941Z.1_20170720182705_000+GKJ9FMEE9.2-0.jpg

     © Thomas Van Ass

    Depuis avril, la structure métallique du tablier principal du pont, soit 240 mètres de long, a ainsi été entièrement assemblée au pied du pont. Et durant tout ce week-end, elle va être glissée au-dessus de la Meuse et placée juste à côté du tablier existant. Une manœuvre impressionnante qui devrait valoir le coup d’œil. «  Ce jeudi après-midi, nous avons commencé à lever la nouvelle structure pour la monter à 10 mètres de haut  », explique Jean-Michel Hody, chef de projet chez Infrabel. «  Dès ce vendredi, on va commencer à la faire avancer, jusqu’au bord de la Meuse. Et samedi et dimanche, elle va être glissée au-dessus de la Meuse pour être positionnée parallèlement à celle existante. L’avantage que l’on a eu c’est qu’à l’origine, les piliers du pont ont été construits pour accueillir quatre voies. Au final, il n’en fait que deux. On peut donc sans problème faire reposer temporairement le nouveau tablier quasiment au bon endroit  »

    B9712667941Z.1_20170720182705_000+GKJ9FME5B.2-0.jpg

    © Thomas Van Ass

    Ensuite, jusqu’au 9 septembre, du béton va être coulé sur le nouveau tablier. « Le pont existant est entièrement fait de métal. Quand les trains passent, ça fait donc énormément de bruit. Par contre, le nouveau tablier va lui être composé de dalles de béton sur lesquelles viendra le ballast. Ce sera donc nettement moins bruyant pour les riverains ».

    B9712667941Z.1_20170720182705_000+GKJ9FMAQR.2-0.jpg

    © Thomas Van Ass

    Une excellente nouvelle pour eux quand on sait que la plupart des trains passent de nuit. «  Et en plus, vu la vétusté du pont, la vitesse est limitée à 20 km/h. Avec le nouveau pont, elle repassera à 90 km/h  »

    B9712667941Z.1_20170720182705_000+GKJ9FMA85.2-0.jpg

     © Thomas Van Ass

    Mais pour en arriver là, il faudra encore attendre quelques mois. Le tablier principal ainsi que quatre des sept tabliers secondaires ne seront définitivement positionnés qu’en septembre. «  Le trafic va y être interrompu entre le 10 et 20 septembre, le temps de démolir l’ancienne structure et de placer la nouvelle. Les trois derniers tabliers seront eux réalisés au printemps prochain  ».

    Si vous êtes du côté de Visé durant tout ce week-end, n’hésitez surtout pas à venir admirer une manœuvre qui s’annonce impressionnante et qui n’a lieu que très rarement. (Source : L.M Aurélie Drion)

  • La piscine de Haccourt fermée tout le mois d'août

    image_preview.jpeg

    Autant le savoir ! La piscine de Haccourt va fermer ses portes du 31 juillet au 31 août. Un mois de fermeture qui va permettre de réaliser, une nouvelle fois, des travaux de rénovation. Budget estimé : 500.000 €

    L'article complet d'Aurélie Drion dans nos éditions "papier" et "numérique"

  • A propos de la côte de Sarolay

     

    streetview.jpeg

    A PROPOS DE LA COTE DE SAROLAY 

    Certains utilisateurs de la côte de Sarolay m'ont demandé pourquoi le marquage n'avait pas encore été retracé.

    Après la dernière réfection, un nouvel enduisage devrait réalisé. Il est prévu ce vendredi (à condition que la météo le permette).

    Après l'enduisage, il faut balayer 2 à 3 fois afin d'évacuer les gravillons non stabilisés puis attendre un délai d'un mois avant de procéder au marquage. Celui-ci sera donc réalisé dans le courant du mois d'août.

     

    Marcel Neven,

    Bourgmestre

     

  • Visé : plus de 9 km de routes rénovées

     

    3163623786.JPG

                                                                     Photo archives P. Neufcour
     
    150.000 € : c'est le prix des travaux de rénovation de voiries en cous à Visé. Il s'agit de rénover la couche superficielle de tarmac afin d'améliorer l'imperméabilité pour éviter les dégradations dues au temps et à la météo. La durée de vie des rues traitée sera ainsi prolongée de 5 à 10 ans.
     
    Sont concernées : 
    - Cheratte : rue du Pays de Liège, rue des Trixhes et rue des Crêtes
     
    - Visé : rue Porte de Lorette et de la Croix Rouge
     
    - Richelle : clos des Claw'tîs, rue Foresterie, rue des Hauteurs, rue de Housse Cour de Justice et rue de la Vouée Juetta
     
    Il s'agira donc de traiter 37.187 m² de voirie. Ces travaux prévus pour se dérouler la seconde quinzaine de juin ne dureront en principe que 2 jours par tronçon.
  • E40/A3 : fin du chantier de réhabilitation et d’élargissement des viaducs de Herstal

     

    image006.jpg

                                                                                                        Photo : Sofico 

    Le chantier visant à réhabiliter et à élargir les viaducs de Herstal, sur l’autoroute E40/A3, touche à sa fin. Si les conditions climatiques le permettent, les voies devraient être entièrement libérées pour ce dimanche 18 juin en soirée. Le Ministre wallon des Travaux publics et de la Sécurité routière, Monsieur Maxime PREVOT, la SOFICO et son partenaire technique, la DGO1 du SPW, se réjouissent de voir aboutir cet important chantier qui améliorera la sécurité et la mobilité des usagers, ainsi que la durabilité des ouvrages.

     

    LIBERATION DES VOIES

    Les opérations visant à libérer les voies se tiendront le week-end prochain, samedi 17 et dimanche 18 juin (de jour comme de nuit), ce qui occasionnera dans chaque sens une réduction à deux voies de circulation au lieu de trois. Des marquages, nécessitant un temps sec, devront être réalisés.En cas de pluie, l’ouverture sera postposée au retour d’un temps sec.

    L’accès depuis Herstal permettant de gagner l’E40/A3 vers Aix sera quant à lui ouvert à la circulation à la fin du mois de juin.

     

    REALISATIONS ET OBJECTIFS

    Concrètement, le chantier visait à :

    • Réhabiliter les ouvrages d’art
      • Remplacement complet des équipements (étanchéité, revêtement, joints de dilatation, garde-corps, etc.)
      • Renforcement des poutres, des piles et épaississement de la dalle de béton
      • Traitement des charpentes, peinture anticorrosion

     

    • Elargir les ouvrages d’art

    o    Dans les deux sens : Création de bandes d’arrêt d’urgence

    o    En direction d’Aix : Création d’une bande d’accélération/décélération permettant d’ouvrir la bretelle d’accès depuis Herstal

    Il est à noter que les équipes ont profité de la tenue de la dernière phase du chantier pour réhabiliter, en direction de Bruxelles, la zone d’approche dans l’échangeur de Cheratte, limitant ainsi l’impact de la tenue de ce chantier sur la circulation.

      

    Trois objectifs étaient poursuivis :

     

    • Améliorer la durabilité des ouvrages 

    => opérations de réhabilitation

     

    • Améliorer la fluidité du trafic

    => en créant une bande d’arrêt d’urgence permettant, en cas d’incident, de limiter son impact sur le trafic

    => en ouvrant vers Aix l’accès depuis Herstal

     

    • Améliorer la sécurité des usagers

    => en créant une bande d’arrêt d’urgence

    => en mettant aux normes les éléments de retenue et en traitant des obstacles

     

    CALENDRIER ET CHIFFRES

     

    Ce chantier, entamé en mai 2014, visait à réhabiliter et élargir 3 viaducs successifs de l’autoroute E40/A3, soit une surface de 650 mètres de long, sur 30 mètres de large. Ce tronçon est un endroit stratégique, permettant de relier la Wallonie aux Pays-Bas et à l’Allemagne. Il est fréquenté en moyenne par plus de 100.000 véhicules par jour (2 sens cumulés).

    Au total, ce sont plus de 21.000 m2 qui ont été réhabilités, plus 5.000 m2 de tablier neuf construits, plus de 1.000 tonnes d’acier de charpente mis en œuvre.

    Les travaux étaient découpés en 6 phases successives afin de permettre de maintenir 2X3 bandes de circulation pendant la majorité du chantier. Les travaux s’achèvent avec 6 mois de retard par rapport au planning initial, principalement à cause de renforts structurels supplémentaires. On notait en moyenne 50 hommes par jour sur ce chantier réalisé de jour, comme de nuit, la semaine, comme le week-end.

    Ce chantier a été financé par la SOFICO, pour un investissement total de ± 35 millions d’euros HTVA (y compris études techniques, électromécaniques, etc.). Il a été réalisé en collaboration avec le partenaire technique de la SOFICO : la Direction générale opérationnelle Routes et Bâtiments du SPW.