Visites

  • Visé et Le Printemps des Musées

    thumbnail_afficheprintemps.jpg

    Ces samedi 19 et dimanche 20 mai, sept musées visétois ouvrent gratuitement leurs portes. 

    Vous aurez ainsi l'occasion de visiter: 

    - le musée des Anciens Arquebusiers, 

    - le musée des Francs Arquebusiers,

    - le Musée des Anciens Arbalétriers,

    - le musée de la Montagne Saint-Pierre,

    - le musée du Chemin de Fer,

    - la Châsse de Saint-Hadelin et

    -le musée Archéo-historique de Visé. 

    Voici pour vous aider dans vos choix, les horaires des visites guidées. Comptez environ une heure par visite.

    HORAIRE DES VISITES GUIDEES 

    - Samedi à 15 h. Musée des Anciens Arbalétriers visétois (46, rue Haute)

    - Samedi à 16 h. Musée des Anciens Arquebusiers de Visé (11, rue Haute) et Musée des francs Arquebusiers visétois (rue Dodémont, 3)

    - Samedi à 17 h. Trésor de la Collégiale de Visé

    - Samedi à 18 h. Musée du chemin de fer (Navagne)

    - Samedi à 19 h. Musée régional de Visé (Collège,31)

    - Dimanche à 10 h. Musée des francs Arquebusiers

    - Dimanche à 11 h. Musée du Chemin de fer de Visé  

    - Dimanche à 14 h. Musée des anciens Arbalétriers

    - Dimanche à 15 h. Trésor de la Collégiale de Visé

    Dimanche à 16 h. Musée des Anciens Arquebusiers

    Dimanche à 17 h Musée Régional de Visé

    En dehors des visites guidées, ces musées sont également accessibles : 

    Samedi de 15 h. à 18 h. Musée des anciens Arquebusiers de Visé

    Samedi de 16 h. à 19 h. Musée du Chemin de fer

    Samedi de 17 h. à 21 h. Musée régional de Visé Et musée de la Montagne Saint-Pierre à Lanaye, place du Roi Albert

    Dimanche de 10 h. à 18 h. Musée du Chemin de fer et Musée de la Montagne Saint-Pierre à Lanaye

    Dimanche de 15 h. à 18 h. Musée régional d’Archéologie et d’Histoire de Visé & Musée des Anciens Arquebusiers de Visé

    DEMANDEZ LE PASSEPORT

    Rempli, il vous donnera droit à un beau livre patrimonial. Le verre de l’amitié sera servi aux participants au musée régional de Visé dimanche à 18h. (P. Neufcour)

  • DIMANCHE 6 MAI A 15H : VISITE DU MUSEE : L’ARMEMENT DU SOLDAT ENTRE 1940 ET 1945 par Jean-Marie Levo

     870158_1.jpg

    Le fusil est le meilleur ami du soldat ! Qui donc n'a pas entendu cet adage ? Bien sûr, si la silhouette du militaire en opération a, au cours des siècles, beaucoup évolué, deux éléments de son harnachement restent constants. Tout d'abord, son armement individuel qui l'accompagne en toute circonstance : fusil, avec sa baïonnette, mitraillette…, mais aussi, revolver et pistolet.

    Depuis la Grande Guerre, le soldat est casqué. Cet attribut personnel renforce, pour longtemps encore, l'image du militaire en arme. La deuxième Guerre mondiale est une des périodes les plus riches en armement individuel divers, belge et étranger, dont notre musée possède quelques exemplaires. Nous allons donc, au cours de notre visite, en découvrir quelques-uns. Participation libre.

     Et surtout, bloquez dans vos agendas le week-end des 19 et 20 mai avec le Printemps des Musées de 7 musées visétois. (Communiqué)

  • Visé : le 15 avril nous aurons la possibilité de visiter la tour de l'hôtel de ville et son carillon

    thumbnail_Affiche Tours Ouvertes 2018.jpg

    Pour la deuxième année consécutive, l’association Liège-Carillons invite les amoureux du patrimoine à découvrir des lieux inédits de la Province de Liège. En 2017 déjà, les visiteurs s’étaient pressés aux entrées et certains n’avaient pu s’inscrire dans les temps. Les organisateurs leur avaient promis de réitérer. Chose promise, chose due !

    Le dimanche 15 avril 2018, à la fin des vacances de Pâques, 12 tours et clochers, civils et religieux, seront exceptionnellement ouverts aux visiteurs. Des guides bénévoles feront découvrir l’Histoire et les petites histoires de ces lieux méconnus.

    Aux quatre coins de la province, les courageux visiteurs qui escaladeront ces escaliers en colimaçon et échelles auront la récompense de découvrir, selon les lieux, des charpentes séculaires, des horloges anciennes, des cloches et carillons qu’on a l’habitude d’entendre, mais pas de voir. Une occasion rare, certaines tours ouvrent pour la première fois leurs portes. Il est possible de combiner plusieurs visites sur une seule journée.

    Quels sont les lieux visitables cette année :

    Antheit : Tour de l’église Saint Martin (nouveauté 2018)

    Baelen : Combles, tours de l’église et horloge de l’église Saint Paul

    Goé : tour, clocher et horloge de l’église Saint Lambert

    Huy : tour, cloches et carillon de la Collégiale Notre-Dame et St Domitien (+ concert de carillon à 14h15)

    Liège : 4 lieux

    • Tours, cloches et carillon de la Cathédrale Saint Paul,
    • Tour cloches, carillon et horloge de la collégiale Saint Barthélemy,
    • Tour de la Collégiale Saint Denis,
    • Panorama du haut de la tour du Monument Interalliés de Cointe (nouveauté 2018, seule tour accessible uniquement par ascenseur)

    Verviers : 3 lieux

    • Tour et carillon de Notre-Dame des Récollets,
    • Tour, cloches et horloge monumentale de Saint Remacle (nouveauté 2018),
    • Campanile et carillon mécanique de l’Hôtel de Ville.

    Visé : Tour de l’Hôtel de Ville.

    Nouveauté pour 2018 : en plus des 12 tours il est possible de faire un « tour des horloges ».

    Un circuit est proposé entre 3 tours possédant chacune une horloge monumentale remarquable. Un parcours à effectuer en tout ou en partie, en compagnie d’un horloger spécialiste des horloges monumentales pour découvrir les magnifiques marques-temps de trois des tours ouvertes ce jour. Chaque visiteur doit disposer de son propre véhicule pour se déplacer d’un lieu à l’autre. Inscription obligatoire 087/30 79 26 ou info@paysdevesdre.be

    Renseignements pratiques

    • Tarif : à l’exception de Saint Barthélemy(Liège) où une modique entrée est demandée, toutes les autres visites sont gratuites.
    • Accessibilité : Ces bâtiments anciens n’ont pas d’ascenseur (sauf Cointe) et sont accessibles par des escaliers parfois raides ou des échelles.  La visite n’est pas recommandée aux personnes souffrant de troubles de l’équilibre, et , à l’exception de Cointe, n’est donc pas accessible aux personnes à mobilité réduite.
    • Date : dimanche 15 avril 2018
    • Horaire : Chaque tour a un horaire particulier de visite, et pour certaines l’inscription est obligatoire.

    Un dépliant complet est disponible dans les différentes tours proposées ou dans les maisons de tourisme locales.

    Renseignements complets également sur la page Facebook ou sur le blog

    Contacts et infos pour la région de Liège : 0498/249.246

    Contacts et infos pour la région verviétoise : 0479 / 321 957

  • DIMANCHE 25 FEVRIER A 14h : VISITE GUIDEE DE PETIT LANAYE, DU COMPLEXE ECLUSIER ET DE CASTER PAR GUY REGGERS

     

    Chateau-de-caster.jpg

    Dans un premier temps, vous allez découvrir ou redécouvrir un patrimoine industriel remarquable : les écluses de LANAYE (Merci aux voies hydrauliques).

    Nous descendrons ensuite vers le village de Petit-Lanaye. Guy vous parlera de sa splendeur passée, cette fantastique époque du canal LIEGE-MAASTRICHT pour terminer par une visite du plateau de Caster (de bonnes chaussures) où, jadis, se dressait un château magnifique. Nul doute que ce nom vous rappellera « les Paix de Caster » mais aussi  les prestigieux visiteurs de ce site ou occupants des lieux en vous parlant  des personnalités comme VOLTAIRE, BROUCKERE,… Une solide documentation vous sera remise.  La visite sera prise en charge par Guy Reggers, habitant de Lanaye.

    Participation aux frais de 4 € pour le membre et de 5 € pour le non-membre. Gratuit pour les – 12 ans.

  • VENDREDI 23 FEVRIER A 20h AU MUSEE DE LANAYE, PLACE DU ROI ALBERT : CONFERENCE PAR LUC WILLEMS :

     2848907238.4.JPG

    "Karsts et paysages souterrains dans les craies crétacées de la Hesbaye liégeoise ou les Grottes de Caster"

    La partie orientale du plateau hesbignon, qui se prolonge dans le Limbourg néerlandais, est creusée de nombreuses carrières souterraines qui ont exploité essentiellement les craies crétacées du Maastrichtien. Dans cette zone, la Meuse et ses affluents entaillent les formations à faible pendage. Ainsi, l’entrée des carrières se trouve-t-elle généralement à flanc de coteau. La plupart des galeries s’enfonce horizontalement le long des couches de calcarénites, craies grossières également appelées Tuffeau de Maastricht, traditionnellement exploitées, soit pour en tirer des blocs de construction, soit pour amender les terres agricoles. Localement, d’autres puits et galeries souterraines ont été ouverts pour l’extraction du silex et des phosphates .Les plus anciennes inscriptions retrouvées au sein de ces exploitations souterraines montrent qu’elles existent depuis au moins la fin du Moyen-âge. Au XIXe siècle, Bory de Saint-Vincent, s’appuyant notamment sur la découverte d’une hypothétique statue, les fait remonter à l’époque romaine. Mais, à ce jour, rien n’est moins sure même s’il existe, à l’aplomb de certaines carrières, les restes d’un oppidum (plateau de Caster). Les dimensions et l’extension de ces réseaux créent de véritables paysages souterrains. Ces galeries, appelées rue et avenue, recoupent des milliers de karsts et en permettent une observation privilégiée dans les trois dimensions. Ces phénomènes karstiques ont une double originalité : ils se développent essentiellement dans une lithologie très poreuse et hors fracturation, donc dans un contexte a priori peu favorable à une nécessaire altération concentrée. Une fois dénoyés, ils cessent de fonctionner, figeant un système karstique dans une des phases génétiques initiales rarement observée.

    Patrimoine souterrain remarquable d'Europe occidentale tant au niveau scientifique qu'historique, ces réseaux souterrains font l'objet de multiples sollicitations et utilisations qui nous questionnent sur leur futur."

    Paf de 3 € pour le membre et de 4 € pour le non-membre. Pas besoin de réserver.