Un Visétois au marathon de Pekin

 

_DSC0053.jpg

Christian Reyners a 44 ans. Il est visétois et travaille au service "signalisation" de la ville. Le 16 octobre, il sera un des 30.000 coureurs à s'élancer de la mythique Place Tien An Men. 

"J'ai toujours aimé courir", déclare notre sportif. "Après des études en tourisme je suis parti travailler à l'étranger durant une quinzaine d'années : En Espagne, à Cuba, au Mexique, en République Dominicaine ( c'est d'ailleurs là que ses deux enfants sont nés)... J'ai débuté comme animateur et j'ai terminé comme responsable des activités nocturnes pour la chaîne d'hôtels Catalonia. "  

Christian décide alors de rentrer au pays et trouve du travail à l'Administration communale de Visé. "Entre l'âge de 20 ans et celui de 30 ans, j'avais déjà participé à plusieurs marathons" explique-t-il, "quatre fois celui de New-York, une fois à Rotterdam, une fois à Barcelone, une fois à Bruxelles, avec des temps toujours sous les 3 heures. Mon travail à l'étranger ne me permettant plus de m'entraîner valablement, je n'ai plus participé à de telles épreuves, mais j'ai continué à courir par plaisir".

Mais l'envie lui a repris et il a recommencé l'entraînement spécifique. "Le marathon de Pekin, c'est en même temps un défi et un rêve" continue notre athlète. Le départ se fait place Tien An Men et l'arrivée au "nid", le stade olympique. De plus, j'ai toujours été attiré par la Chine. J'aurais voulu participer au trail de la Grande Muraille, mais je n'étais pas encore prêt."

Christian court une centaine de kilomètres par semaine, dont une bonne trentaine le dimanche. Depuis qu'il a recommencé l'entraînement il a perdu une quinzaine de kilos. Il fait très attention à la nourriture, privilégiant les sucres lents. Il fait aussi très attention à ne pas se blesser et aux chaussures portées, qui sont primordiales.

"Si je peux donner vie à mon rêve, précise notre visétois, c'est grâce à mes sponsors. Je citerai en premier lieu mon employeur, la ville de Visé. Sans son aide, jamais je n'aurais pu participer à cette course. Je tiens également à remercier les sociétés "Coupé-Collé", "Smartoy" de Visé ainsi que "Jogging +" d'Ans. Ces sociétés ont confiance en moi et sans leur participation, je n'aurais jamais pu me rendre en Chine."

Son but ?  Rejoindre l'arrivée avec un temps honorable. Ses craintes ? La nourriture asiatique. Les aliments absorbés avant une course ont une très grande importance. Afin de s'habituer au décalage horaire, notre marathonien s'envolera vers Pekin le 11 octobre. Il aura ainsi 4 jours pour s'acclimater.

Vos encouragements seront les bienvenus sur Chris_Reyners@hotmail.com

_DSC0038_2.jpg

 

Commentaires

  • salut christian
    j espere que tout va bien pour toi
    bises

Les commentaires sont fermés.