Le mot du Bourgmestre

DSC_0085.jpg

 

 

La Basse-Meuse, et spécialement les pêcheurs, se plaint d'une invasion de ressortissants venus d'Allemagne,mais issus de pays plus lointains qui se livrent à leurs activités dans la Meuse mais malheureusement sans aucun respect pour l'environnement. De plus, ils massacrent une quantité importante de poissons.  Nous espérons que ce n'est pas avec des intentions mercantiles.
Tant les riverains que les autorités politiques se sont de nombreuses fois plaints de ce comportement.
Même si la situation n'a pas empiré cette année, la police a mis sur pied des contrôles pas toujours faciles à réaliser.
Le dernier en date: une opération de grande envergure qui a eu lieu dans la nuit du 18 au 19 août: 21 pêcheurs ont été interpellés, 9 véhicules ont été contrôlés, 12 cannes à pêche saisies, 5 perceptions immédiates ont été rédigées pour des infractions de roulage. De plus, deux arrestations administratives ont également eu lieu.

Dans les jours qui viennent, de nouveaux contacts auront lieu tant sur les Communes de Visé que d'Oupeye.
Certes, la solution la plus radicale qui dépend du gouvernement wallon serait d'imposer un examen pour obtenir un permis de pêche (comme pour la chasse) mais elle serait pénible pour les pêcheurs locaux qui se comportent correctement. 

Il reste donc à espérer que l'on pourra faire rentrer les choses dans l'ordre sans en arriver à une solution extrême.

 

 

Marcel NEVEN

Bourgmestre.

 

Commentaires

  • Merci, merci il était grand temps.
    Il y a déjà une réelle amélioration visible.
    Il faut instauré le no-kill (pas tuer le poissons ni le reprendre), ou comme le Bourgmestre le dit un examen pour obtenir le permis de pêche.
    Colombo

  • il y a déja beaucoup de dégats avec les travaux de la nouvelle écluse;ne nous laissons pas faire par ces braconniers venus de l'est. DNF et police doivent multiplier les controles .

  • il y a déja beaucoup de dégats avec les travaux de la nouvelle écluse;ne nous laissons pas faire par ces braconniers venus de l'est. DNF et police doivent multiplier les controles .

Les commentaires sont fermés.