Les Journées du Patrimoine à Visé

_DSC0167.jpgLes 24e journées du patrimoine sont pour bientôt. Visé une fois de plus se distingue et le musée régional a parrainé si pas organisé les 4 manifestations seuls ou en coproduction  que nous vous présentons ci-dessous
 
8 & 9 SEPTEMBRE DE 14 H. À 18 H. 24JOURNÉES DU PATRIMOINE
“GRANDES FIGURES DE WALLONIE”
AU MUSÉE, LES PERSONNALITÉS LOCALES ET LEUR PATRIMOINE
 
Le thème de ces vingt-quatrièmes journées du patrimoine est de confronter de grandes figures de Wallonie avec le patrimoine (exceptés les auteurs évoqués en 2011). Le musée de Visé ne pouvait pas être en reste et vous présente une exposition mettant en rapport des personnalités de tous les domaines avec des patrimoines présents dans la Basse-Meuse.
Demeure permanente, de passage, dernière ou première demeure, témoin d’un événement historique, anecdotique, rappel d’un traité, d’un accord, réalisation architecturale, ...bref , il y en a pour tous les goûts.

- Marcel de Puydt et Joseph Hamal-Nandrin et les minières de silex de la région des Fourons
- les mystérieux A.A. et M.H. qui ont bâti nos toitures à l’époque gallo-romaine
- les deux empereurs de Germanie, Henri IV et Henri V se toisent de part et d’autre de l’ancien pont de Visé
- le mystérieux portrait d’un visétois du 15e s. et l’auberge de l’Agace,
- le sinistré visétois inconnu et sa maison détruite en 1914 et retrouvée en l’état en 1985 l’architecte Jamar et la collégiale de Visé, l’architecte Jaspar , l’hôtel de ville et d’autres maisons visétoises
- l’architecte Mathieu Dossin et le style qu’il affectionnait, le style (Renaissance)mosan avec le premier hôtel de ville de Visé, le château de Berneau, le château de Cheratte et l’actuel centre culturel visétois
- Ferdinand de Bavière rend visite à son couvent de Sépulcrines à Chirouxville (Visé)
- Hubert Thuillier voit double entre l’école moyenne pour garçons et le local des anciens arquebusiers de Visé.
- Albert 1er, 3e roi des Belges à notre secours nous envoie ses célèbres baraquements et lance un nouveau canal.
- Liszt, Louise de Mercy-Argenteau et le magnifique domaine d’Argenteau pendant plus d’un siècle
- les Cambresier se rappellent leur enfance à l’école de Lixhe et Jean Donnay de son village de Cheratte.
- De l’histoire à la légende, les familles Sartorius et Warrimont se font face depuis 1771, rue Raskinroy
- Trois destins de la Grande Guerre, trois rues, trois maisons : Jean, Raymond et Pierre Lensen.
- La famille de Sluse et ses maisons de la rue des Récollets et du Perron ou encore les richesses botaniques de Lanaye
- La vouerie de Nivelle, propriété de saint Hubert accueille la dépuille de saint Lambert.
- Louis XIV loge à Devant-le-Pont et accueille les bourgeois de Visé en 1672
- Césaro et une peintre de fleurs animent le château de Cheratte
- L’ingénieur Henry révolutionne la houillerie à Cheratte-Bas........et d’autres, qui ont marqué l’histoire de Visé.

Ouverture les deux après-midis, avec trois visites guidées : samedi 8 et dimanche 9 à 16 h. : de l’exposition (1 heure) et dimanche 9 à 10 h., exposition et tour de ville (2 heures).

L’exposition sera prolongée jusqu’au 7 octobre ( pour les écoles sur réservation du lundi au vendredi dès 8 h.30 et pour le grand public, du mardi au samedi de 14 h. à 17 h.)(Ouverture le premier dimanche d’octobre, le 7 avec dernière visite guidée à 15 h.).
 
A LA COLLÉGIALE DE VISÉ, UN TRÉSOR MOBILIER REMARQUABLE
 
Cet autre bâtiment majeur de Visé, la Collégiale Saint-Martin et Saint-Hadelin doit beaucoup à plusieurs personnalités : Charlemagne qui la consacra comme église, sa fille Berthe qui y fut enterrée, le chapitre de Saint-Lambert, Adolphe de la Marck qui l’intégra dans le rempart de la ville, Saint-Hadelin en ses reliques qui la revivifia en la faisant devenir une collégiale, les chanoines qui l’enrichirent de leurs donations et patrimoines, Guy de Brimeu qui la réconforta après maints méfaits, les Allemands qui la détruisirent le 10 août 1914 et les architectes qui la restaurèrent dont le principal, Jamar ou plus près de nous, Simon et Lejeune.
La collégiale sera ouverte les deux après-midis de 14 h. à 18 h. et une visite commentée sera organisée les deux jours à 14 h. sous la conduite de la confrérie Notre-Dame de Lorette et Saint-Hadelin avec notre appui scientifique. L’architecture et l’histoire du monument avec bien entendu tous les détails sur le trésor mobilier de la fédération Wallonie-Bruxlles :  la châsse mosane.
Mais n’oublions pas qu’il y a en son sein, plusieurs oeuvres d’art, outre la châsse de saint Hadelin et le buste qu’on ne présente plus, un bas-relief signé Jean Del Cour, le cénotaphe de la famille de Sluse, des peintures de Delgoffe, de Boverie et des vitraux historiés.
 
A LA CHAPELLE DE WIXHOU (ARGENTEAU), VISITE EXCEPTIONNELLE LE DIMANCHE 9 SEPTEMBRE DE 14 H. À 18 H. 
 
En raison du pélérinage de la Nativité de la Vierge, chaque 8 septembre à la chapelle de Wixhou et sa procession aux flambeaux, c’est seulement le dimanche 9 septembre entre 14 et 18 h. que le public pourra visiter l’exposition dans la ferme épiscopale (à l’entrée du site) suivie des commentaires dans la chapelle néo-byzantine de Notre-Dame aux bois bénits d’Argenteau-Wixhou.
Des guides vous attendront pour vous faire découvrir les richesses de ce lieu sacré, qui est géré actuellement par une fondation.
C’est avec notre collaboration, une réalisation conjointe des Rendez-Vous de Richelle et de la fondation Notre-Dame de Wixhou. Photos, affiches, documents rares seront présentés dans la ferme de l’évêque.
Le vendredi précédent 7 septembre à 19 h. à la maison des associations de Richelle, Charles Bolland, président des Rendez-Vous de Richelle évoquera la comtesse mélomane, née Caraman-Chimay qui épousa le comte de Mercy-Argenteau. Mélomane, de par son éducation, elle épousa le comte de Mercy-Argenteau et sa beauté rayonna les salons du Second-Empire..........
 
UNE BALADE CONTÉE ET MUSICALE «SUR LES PAS DE LISZT ET DE LA COMTESSE DE MERCY-ARGENTEAU (RV À LA CHAPELLE DE WIXHOU LE 9/9 À 19 H.30)                                    
  
FIn mars 2011, Michel Jaspar avait organisé, avec notre appui, une balade en trolleybus qui allait de l’Académie de musique à la chapelle de Wixhou puis à l’église Saint-Firmin de Richelle. Près de 300 visiteurs nous avaient rejoints en 7 balades.
 
Ici, pour une seule soirée, ce sera également une balade contée et musicale mais à pied qui partira de place de Wixhou où le public rencontrera Liszt (Michel Jaspar) en partance pour Argenteau et sa rencontre avec le comte de Mercy-Argenteau (Jean-Pierre Lensen) puis son épouse, la Comtesse mélomane  ( Marine Nihant) qui iront faire la découverte de la somptueuse chapelle de Wixhou où un jeune élève de Liszt (Michaël Grailet) jouera sur un piano d’époque l’une ou l’autre composition. Sans oublier l’orgue de la chapelle. Puis ce groupe repartira sous les flambeaux vers le village de Richelle en rencontrant,telle une ombre, la grand-mère de la comtesse, Mme Cabarrus, future princesse de Chimay (Lucy Lensen) qui nous racontera sa vie tumultueuse avant que les participants retrouvent les orgues classées de l’église Saint-Firmin de Richelle, tenues par Geneviève Chapelier. La chorale d’Anacrousis accompagnera Liszt dans cette découverte musicale et historique , qui clôturera avec talent et allégresse les journées du patrimoine en région liégeoise.
Pas besoin de réserver mais départ à l’heure. Un petit verre parachevera cette soirée musicale.  
 
Pour tous renseignements, s'adresser à J.P.Lensen au 0495-496391
 
 
Musée  régional d'archéologie et d'histoire de Visé
Adresse de courrier : rue de Berneau, 1 B-4600 Visé
Adresse du musée, des conférences et des expositions : rue du Collège, 31 à Visé
Contact : Jean-Pierre Lensen 0032 (0)495496391
Site internet : www.museedevise.be

Les commentaires sont fermés.