100 ans de photo

DSC_0011.JPG

Ca y est, c'est ouvert, on peut y aller.

Mercredi soir, la Chapelle des Sepulcrines était comble. Ils étaient nombreux les amis, les proches, les confrères de Joëlle Verlaine a avoir tenu à assister au vernissage de l'exposition "100 ans de photo" qu'elle avait tenu à monter.

Travail titanesque effectué avec l'aide de quelques amis afin de pouvoir vous présenter cette rétrospective des oeuvres familiales (Nicolas Nelissen, le fondateur, sa fille "Thésy" - Marie-Thérèse,  son époux Fernand Verlaine, et Joëlle, leur fille) C'est quasiment l'Histoire de la photo qui nous est présentée : depuis les tirages contact de plaques de verres exposées dans la chambre en bois, aux derniers clichés réalisés avec un moyen format numérique, en passant par le Mamya ou le Rollei 6X6 ou l'irremplaçable Hasselblad et le rendu, le velouté, inimitables de son 150mm.

Question présentation, Joëlle Verlaine nous propose tant des portraits accrochés aux cimaises que des panneaux, des noirs et blancs, des sépias, des couleurs et même des "colorisés" (en effet, avant que la couleur n'existe, le photographe "coloriait" tout ou partie du tirage papier).

La scénographie, moderne, reprend divers modes de présentation, allant du papier au cadre numérique en passant par l'écran vidéo. A voir : un ancien documentaire noir et blanc, numérisé, réalisé par Nic Nelissen, le fondateur de cette "dynastie" de photographes. Joëlle, l'actuelle portraitiste, est la troisième génération.  

Et comme on en apprend sans cesse, j'ai pu voir que durant la guerre 40/45, le grand-papa de Joëlle faisait partie du même réseau de résistants que ma maman !

Prenons le temps de remonter le temps ! Attardons-nous devant ces vieux tirages sépias, papiers barytés ou impressions numériques. Souvenons-nous de ces antiques appareils exposés, des séances de prises de vue ou le photographe "disparaissait" sous une long drap noir.  On ne peut être qu'admiratif devant la qualité de ces anciens tirages lorsqu'on sait avec quel matériel ils ont été réalisés.

Actuellement, les fabricants d'appareils ont un peu trop tendance, vantant leurs produits, à nous "garantir des photos parfaites". D'accord, l'exposition est bonne, l'image est nette, mais sans l'oeil, le "regard" du photographe, le meilleur boitier du monde ne vous procurera jamais que des photos, et non pas de "très bonnes photos", comme celles qui nous sont proposées.

(Album photo disponible dans la marge)

Commentaires

  • A voir ! Vraiment...

Les commentaires sont fermés.