Un nouveau règlement communal sur les funérailles et sépultures adopté par le Conseil Communal

 

DSC_0003.jpg

                                                               (Photo archives PNf)

Depuis février 2014, un nouveau décret d la Région Wallonne modifie la règlementation relative aux funérailles et sépultures. 

Visé possède 12 cimetières. Celui de Devant-le-Pont est saturé, dans d'autres, certaines extensions ont pu être construites. Comme partout en Wallonie, nos cimetières souffrent d'un manque d'entretien, certains monuments s'effondrent, d'autres ne sont plus entretenus depuis de nombreuses années...

La Ville a donc tenu à informer les citoyens et les métiers concernés du nouveau règlement communal concernant les funérailles.

Visé veut gérer ses cimetières de manière plus dynamique. Ainsi sont annoncés : disparition des concessions à perpétuité, fosses communes pour les sépultures non concédées, création d'un cimetière cinéraire (pour les cendres), zone paysagère plus esthétique, création d'une parcelle aux Etoiles (enfants morts nés), aménagement d'ossuaires communaux et familiaux, création d'un espace musulman (100 parcelles déjà prévues au cimetière de Cheratte Bas), réaffectation des concessions arrivées au terme ou en défaut d'entretien...

En fait, depuis 1971, les concessions à perpétuité n'existent plus. Elles étaient valables 50 ans. D'après le nouveau règlement on peut acheter une concession pour une durée de 30 ans à partir de son octroi et non à partir de son premier enterrement. A Visé, le renouvellement gratuit pourra se faire tous les 10 ans.

Cependant, concession ne veut pas dire abandon. Si les autorités communales constatent qu'une concession n'est plus entretenue, un avis sera affiché durant un an invitant la famille à procéder à l'entretien nécessaire. Le cas échéant, la commune se réserve le droit de récupérer l'emplacement et de le réaffecter. Les restes des défunts seront alors déposés dans un ossuaire communal.

Le nouveau décret vise également à rentabiliser l'espace, notamment les espaces perdus entre chaque caveau pour pouvoir en placer plus par allée. Des "caissons d'inhumation" remplaceront les inhumations pleine terre, des "cavurnes" - urnes enfouies - et des ossuaires familiaux seront prévus pour gagner de la place. Une urne étant moins volumineuse qu'un cercueil.

Les commentaires sont fermés.