Expérimental à Visé : rue de la Wade, des logements sociaux dans conteneurs maritimes déclassés!

 DSC_0214.JPG

Pari réussi pour la Régionale Visétoise d'Habitations, très bientôt quatre nouveaux logements vont accueillir leurs locataires, et pas n'importe quels logements...

Un des objectifs poursuivis par la Société Wallonne du logement était de mettre en oeuvre un projet expérimental, comprenant de nouvelles techniques de construction, en utilisant des matériaux faciles à trouver, recyclables, et à un coût abordable. Philippe Vincent, le directeur technique de la société de logement, avait déjà en tête la possibilité d'édifier des logements à partir de conteneurs maritimes déclassés, comme cela se fait déjà aux Pays-Bas, afin de les aménager et les transformer en habitations sociales. Immédiatement, le conseil d'administration de la Régionale marqua tout son intérêt pour ce projet novateur chez nous. L'appel à un projet expérimental lancé par le Gouvernement Wallon était l'occasion de faire aboutir le concept. 

 

dscn2044-copie.jpg

Philippe Vincent et Marie-Ève Pirson, architecte, se lancèrent alors dans l'étude de faisabilité du projet. Le bureau d'architectes OKube de Fexhe-Slins fut contacté, et ce fut Jean-Claude Embrecht, un des trois architectes du bureau d'étude qui prit plus particulièrement le projet en main. Les concepteurs firent appel à une société de construction liégeoise, installée rue de Colonster. BSP Construction possède en effet toute la maîtrise technique pour réaliser de telles constructions métalliques.

 dscn2063-copie.jpg

 Une fois le projet finalisé, il fallut convaincre la ville de Visé, mais aussi le service d'urbanisme et la Société Wallonne du logement. La récompense arriva lorsque la Société Wallnne du logement retint ce projet.

Ce dimanche, nous avons donc pu visiter le chantier, où seules quelques finitions restent à terminer.

dscn2208-copie.jpg

Implanté au bout de la rue de la Wade, nous découvrons un immeuble à façades métallique, tout à fait moderne. Quatre appartements le composent, neuf conteneurs ont été utilisés. Au rez-de-chaussée, nous découvrons un appartement à une chambre (composé de 2 conteneurs) et un à deux chambres. Pour ce dernier, trois conteneurs ont été nécessaires, et il est destiné à loger des personnes à mobilité réduite. Il a été conçu dans ce sens, portes élargies, surface de la salle de bain supérieure, possilité d'accéder au lit en fauteuil roulant, etc. L'autre, lui, pourra être aménagé ultérieurement pour abriter également quelqu'un de moins valide. Les deux appartements du premier étage sont composés eux aussi d'un living avec coin cuisine, d'une chambre, d'une petite buanderie, d'une salle de bain/douche et d'un petit débarras. Copie conforme de celui du rez-de chaussée. La superficie de ces appartements est de 62m2, tandis que celle de l'appartement destiné à quelqu'un de moins valide en fait 84. Un dernier petit conteneur, vert, est destiné à abriter pour moitié les poubelles des occupants et pour l'autre, les compteurs d'énergie, etc.

 DSC_0232.jpg

Comme nous l'explique l'architecte d'OKube présent sur les lieux, "la difficulté principale a été de respecter toutes les normes édictées par les différents organismes : sociétés de logement sociaux, urbanisme, Société Wallonne du logement, tant en matière de protection d'incendie que d'isolation... Tout en gardant pour but principal l'économie d'énergie."

C'est ainsi que les murs intérieurs sont recouverts de plaques de plâtre Knauff, tandis que le bardage extérieur est constitué de panneaux sandwiches de 12 cm de polyuréthane recouvert d'un bardage métallique. Les appartements sont dotés d'une chaudière à gaz à récupération et basse température. Chaque logement est équipé, en plus, d'un système de ventilation mécanique automatique. Il se met en marche lorsqu'un certain taux d'humidité est détecté. C'est ainsi que les concepteurs ont arrivés à obtenir un coefficient d'isolation de K20.

 DSC_0219.JPG

On arrive donc à la fin de ce chantier expérimental pour tous, qui se sera étendu sur sept mois. Les premiers locataires seraient attendus début juillet. Petite note d'originalité cependant : à la demande de monsieur Philippe Vincent, dans chacun des appartements, une superficie d'environ 1,5 m2 n'a pas été recouverte dans le living, rappelant ainsi la structure originelle du conteneur.

 DSC_0228.jpg

Un beau challenge donc relevé par tous les intervenants, à l'initiative de "la Régionale Visétoise" qui ne craint pas d'investir et d'innover pour le bien-être de ses locataires.

 DSC_0218.JPG

 

 

Commentaires

  • Tres belle réalisation ils seront super content de vivre dans un si beau logement

  • je trouve ce travail genial.ils devraient en faire beaucoup plus pour tous ces personnes sans logement.super une tres bonne idee

  • je trouve ce chantier super il en faudrait upeu plus .une idee genial

  • il me faudrais un appartement 2 chambre eb urgence mon himmeuble est en vende merci

Les commentaires sont fermés.