Le musée

gdb3_le_temeraire.jpg

Il y a 550 ans, Visé tremblait puis brûlait. Une année terrible. Charles le Téméraire était là...

Une conférence rappellera la première tragédie de Visé le vendredi 24 novembre à 20 h.

Lieu : Centre culturel de Visé, salle n°5. Parking plus aisé dans la cour, rue de la Chinstrée

 

Le 28 octobre 1467, la défaite de Brusthem sonne le glas d’un bras de fer qui depuis le début du XVe siècle oppose le pays de Liège à la puissance montante du temps dans les Pays Bas, le duché de Bourgogne. À la fin du mois de novembre 1467, est prononcée une sentence implacable qui prive les communautés liégeoises de leur indépendance. Elle s’accompagne d’exactions diverses contre les villes qui ont mené la résistance, dont Visé, mise à sac et incendiée. L’exposé de ce 24 novembre sera l’occasion à la fois de retracer ces événements dramatiques tout comme de rappeler les circonstances qui, au fil du siècle, y ont progressivement abouti.

La conférencière est Geneviève Xhayet, Docteur philosophie et Lettres (Histoire) de l’université de Liège et diplômée  de l’École pratique des Hautes Études de Paris (sciences philologiques et historiques). Elle est Chef de travaux à l’université de Liège, où elle dirige le Centre d’Histoire des sciences et des techniques. Si ses recherches actuelles portent essentiellement sur l’histoire de la médecine, ses premiers travaux ainsi que sa thèse concernaient l’histoire des luttes sociales et politiques liégeoises de la fin du moyen-âge, particulièrement le conflit du pays de Liège contre le pouvoir bourguignon, au XVe siècle.

Les commentaires sont fermés.