La propreté publique : une priorité en Wallonie

image003.jpg

Sous l'impulsion du ministre Di Antonio, la Wallonie a fait une priorité de la propreté publique. De nombreuses campagnes ont déjà été organisées sur ce sujet ces derniers mois.

Cette fois, c'est le réseau routier qui est visé. La Sofico et la cellule Wallonie plus propre se sont associées pour lancer une campagne d'affichage visant à sensibiliser les usagers de la route. Soutenue par le ministre Carlo Di Antonio cette campagne sera visible durant tout le mois de mars. Une affiche portant le slogan "Tous ensemble pour une Wallonie plus propre" sera placée sur les près de 300 panneaux qui bordent les autoroutes et voies importantes.

Une action d'envergure 

La SOFICO et le SPW s’associent pour concentrer leurs moyens en vue de prolonger l’action du Grand Nettoyage de Printemps sur le réseau routier wallon. Cette action sera menée les 23, 24 et 25 mars prochains par la Cellule Be Wapp pour une Wallonie plus propre.

Une action en deux temps :

1. Le GNP pour les bénévoles (citoyens, écoles, clubs de sport, voisins, entreprises, groupes d’amis, mouvements de jeunesse…) : 23, 24 et 25 mars 2018 ;

2. Le GNP pour les professionnels sur les routes : du 26 au 30 mars 2018 A la sortie de l’hiver, de nombreux professionnels prendront le relais des bénévoles et s’activeront pour nettoyer autoroutes et nationales wallonnes pendant la semaine du 26 au 30 mars.

Ramassage des déchets bordant les voiries, nettoyage des panneaux de circulation, des filets d'eau seront au menu pour les professionnels. Ce sera également l'occasion de rappeler que tous les petits déchets générés lors d'un trajet doivent être conservés à bord du véhicule afin d'être jetés dans les poubelles des aires de repos ou une fois arrivés à destination. En un an, près de 4.300 tonnes de ces déchets sont ramassés sur nos autoroutes, et cela pour un budget de 6 millions d'euros!

Rappelons que la présence de ces déchets est tout d'abord une nuisance pour notre environnement, mais qu'ils sont susceptibles de boucher les avaloirs et ainsi augmenter les risques d'aquaplanage en cas de fortes pluies.

 (P. Neufcour)

Les commentaires sont fermés.