Marche anti-nucléaire le dimanche 26 août 2018

startseite_about2.jpg

En 2017, 50.000 personnes se tenant la main avaient formé une chaîne humaine entre Tihange, Liège, Visé, Maastricht et Aachen afin de demander la mise à l'arrêt du réacteur fissuré Tihange 2, réacteur considéré comme une menace pour les habitants de l'Eurégio.

Cette année, deux jeunes participants ont décidé de "remettre le couvert". Le 13 juillet 2018, la pétition qui a accompagné les manifestations des trois dernières années a abouti sur le bureau de monsieur Hardeman, le nouveau patron de l'Agence Fédérale de Contrôle nucléaire. Drei Rosen Initiative, WISE Amsterdam, 11-maartbewegging et Nucléaire Stop Kernenergie lui ont fait parvenir les 500.000 signatures de la pétition demandant la fermeture de Tihange 2 et Doel 3.

Selon ces associations (et bien d'autres groupes de citoyens), le monde nucléaire et les autorités administratives paraissent sourds au mécontentement et à l'inquiétude des citoyens qui vivent sous le vent des centrales. Les cuves de ces réacteurs ne correspondent plus aux normes en vigueur et le béton des bâtiments qui doivent confiner un accident n'est plus contrôlé.

L’action Walk-off Tihange, une initiative de l’Aktionsbündnis gegen AKW Aachen (AAA) est soutenue par une large gamme d’associations locales et nationales : ACTE (comité local à Huy), COBAN (comité local à Blegny), Nucléaire Stop Kernenergie, Greenpeace Belgium et Aachen, ECOLO Kelmis/La Calamine.

En une seule journée, des marcheurs aguerris rejoindront Tihange à Aix-la-Chapelle en passant par Liège, manifestant ainsi de façon très sportive pour la fermeture de la centrale atomique de Tihange.
 – Distance totale : 75,95 km (dénivelé positif : 927 mètres).
 – Départ à 4 h, arrivée prévue à 18 h 45.
 – Vitesses prévues : de 5,3 à 5,7 km/h selon les portions.

Rendez-vous vers 09h00 devant la gare des Guillemins à Liège pour rencontrer des marcheurs et les organisateurs.

(P. Neufcour)

 

  

Les commentaires sont fermés.