Société Royale Archéo-Historique de Visé

 30739734_1649934345092037_6648602974706728960_n.jpg

PREMIER DIMANCHE DU MOIS : VISITE INSOLITE DU MUSEE ET DE PLUS EN WALLON

Musée reconnu par la fédération Wallonie-Bruxelles comme celui de la ville de Herstal, le musée régional d’archéologie et d’histoire de Visé (en abrégé MAHVI) ouvre librement le premier dimanche de chaque mois (de février à décembre) et propose si pas des animations, des déplacements culturels. Et bien pour le 2 septembre, nous vous proposons une animation, de venir suivre Marie-Josée Counasse, qui vous entretiendra de divers documents insolites du musée en wallon. Pas besoin de réserver. Tout le monde est le bienvenu…..

 

NAVAGNE, UNE DES FORTERESSES ESPAGNOLES DU 17e s. ENTRE LES RIVIERES BERWINNE ET VOER MISE A L’HONNEUR DANS UN LIVRE TRES BIEN ILLUSTRE DE 72 PAGES

Pour comprendre l’histoire de ce fort du 17e s, il faut descendre d’un siècle. Les provinces du Nord des Pays-Bas font sécession. Les troupes espagnoles s’emparent de façon sanguinaire de Maastricht en 1579. Les Provinces Unies reprennent Maestricht en 1634. Du coup, les Espagnols pour fermer la voie sud de la Meuse construisent autour d’une maison forte de Mouland un fort en étoile qui va peu à peu se structurer (contrescarpe, ravelines,redoute) jusqu’à cette année 1674 où les troupes françaises , l’année après la prise de Maestricht, vont assiéger et prendre le 17 mai ce fort qui va être ravagé. L’année après ce seront les remparts de Visé qui subiront le même sort.

Cinq ans plus tard, on y retrouve une douane d’abord espagnole puis en 1717 autrichienne quand les Pays-Bas espagnols se muent en Pays-Bas autrichiens suite au traité d’Utrecht (1714). Les bornes frontières de cette époque furent déplacées de Navagne et que l’on trouve à quelques endroits de la région (Mouland, Lixhe, Visé Hôtel de ville,…) attestent de ce changement de pouvoir. Par après, il y eut un combat entre les troupes hollandaises et une troupe composée de liégeois et de visétois le 20 novembre 1830.

Puis ce fut la guerre 14-18 où les troupes allemandes purent franchir la Meuse à cet endroit le soir du mercredi 5 août 1914 puis détruisirent le château Dessain pour que les matériaux puissent servir d’accès au pont. Des visétois furent prisonniers et participèrent à ce travail et d’autres furent pris en otage (le bourgmestre et le doyen d’alors). Maintenant ce fort ruiné est partagé entre 3 entités : Wallonie (Visé), Vlaanderen (Mouland) et Pays-Bas (Eisjden). Les illustrations sont des plus intéressantes : de nombreuses cartes anciennes (Navagne = Elve(n), de nombreux documents provenant de différentes sources comme les archives de Maestricht, le musée régional de Visé qui y effectua des sondages en 1983 sur les bords de la Berwinne, le musée de Tongres et beaucoup d’autres. Livre que vous pourrez trouver au centre touristique des Fourons et à la commune d’Eijsden.

(Communiqué)

Les commentaires sont fermés.