La place Reine Astrid à Visé rénovée pour 3.900.000€

La place Reine Astrid à Visé rénovée pour 3.900.000€

La place est aujourd’hui un parking à ciel ouvert.
La place est aujourd’hui un parking à ciel ouvert. - A.T.

« Le réaménagement de cette place est indispensable au vu des nombreuses activités qui y sont organisées et au vu de l’attractivité de Visé dans la Basse-Meuse », indique la bourgmestre Viviane Dessart. L’estimation des travaux s’élève à 3,9 millions d’euros. Les autres intervenants prendront en charge 1,5 million d’euros et le subside est estimé à 1,4 million avec un maximum de 768.225 euros.

DSC_4905.JPG

« La moitié des subsides est consacrée au parking souterrain et l’autre moitié à l’aménagement de la place sur laquelle les commerçants souhaitent encore du parking mais la Ville veut aérer la place. Il s’agira ensuite de lancer le marché conjoint avec la Région wallonne », précise Charles Havard, directeur général de Visé.

Un programme triennal approuvé à l’unanimité au conseil communal de Visé.

Autres travaux

Il y aura aussi pour les années 2019-2021 la réfection et l’égouttage de la rue Voie Mélard à Cheratte. Estimation des travaux  : 929.250 € dont 630.000 € à charge de la SPGE (Société publique de gestion de l’eau) et estimation du subside à 179.550 €.

Il y aura encore l’aménagement de l’espace public de convivialité du cloître des Sépulchrines et de son parking public rue de la Chinstrée. Estimation des travaux: 451.980€ et estimation du subside à 271.188€.

Il y aura enfin la réfection et l’égouttage de la rue Porte de Lorette à Visé et la réalisation d’un bassin d’orage. Estimation des travaux: 1.247.461€ dont 601.790€ à charge de la SPGE et estimation du subside à 387.402€.

Plus de rassemblements de motards

les-premiers-motards-devraient-arriver-au-pays-basque-des-le-10-mai.jpg

Par ailleurs, comme les autres communes voisines, la Ville de Visé a pris une ordonnance en vue d’interdire les rassemblements de motards sur le territoire de la commune « sur base des rapports de police et suite au Collège de police et à la conférence des bourgmestres car la sécurité des citoyens est primordiale », insiste Viviane Dessart.

La Ville de Visé a aussi lancé un marché public pour améliorer sa communication.

(Source : La Meuse)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel