• Visé : Âgé de 34 ans et diagnostiqué comme schizophrène,  il était porté disparu depuis le 18 juin 2018 

     
    Pour les proches de Patrick Rinder, ce Visétois de 34 ans disparu depuis juin 2018, c’est la délivrance ! L’homme, schizophrène depuis de nombreuses années, a été retrouvé en Espagne. En bonne santé, il a pu regagner la Belgique.  
    En Basse-Meuse, Patrick Rinder est bien connu de la population. Croatia Wandre, Hermée, Vivegnis, l’homme a écumé les clubs de football de la région avec un succès non-négligeable. Attaquant, il a fait les beaux jours de plusieurs matricules en première et deuxième provinciales, envoyant avec panache de nombreux ballons dans les filets adverses.
    Côté face, Patrick souffrait également d’une vilaine maladie. Diagnostiqué comme schizophrène il y a de nombreuses années, il vivait avec son papa. Et en juin 2018, c’est avec le véhicule de ce dernier qu’il a pris la route vers l’Espagne. Sans dire un mot à personne. Depuis le 18 juin de l’année dernière, il n’avait donc plus donné signe de vie à ses proches. Des proches qui étaient, on peut le comprendre, morts d’inquiétude.
    Le véhicule avec lequel le trentenaire visétois avait taillé la route, avait finalement été retrouvé à la frontière espagnole, près de Barcelone. Mal stationné, il avait été saisi par la police. Mais toujours aucune trace de Patrick… L’homme n’était ni en prison, ni dans un hôpital.
    Il ne répondait plus au téléphone et il n’y avait plus de mouvement sur sa carte bancaire.
    La famille voulait que le trentenaire soit retrouvé avant un drame, lui qui était parti sans son traitement. La police de la Basse-Meuse, en charge de l’enquête, cherchait véritablement une aiguille dans une botte de foin.
    En janvier dernier, la police fédérale avait d’ailleurs relayé l’information en diffusant un appel à témoins dans les médias. « Il est demandé à Patrick de se manifester afin de rassurer ses proches », disait le communiqué.
    L’homme a-t-il entendu les supplications de sa famille ? Récemment, les réseaux sociaux se sont emparés d’une bonne nouvelle : Patrick a été retrouvé en Espagne. Il est en bonne santé !
    En réalité, son retour parmi les siens date d’il y a plusieurs semaines. C’est le 24 avril dernier qu’on a retrouvé sa trace !
    En mai, la police fédérale retirait d’ailleurs l’information de son site internet, et indiquait qu’il avait été retrouvé en bonne santé.
    Mais l’information s’est répandue comme une traînée de poudre sur Facebook, seulement il y a quelques jours. De nombreux amis ont partagé la bonne nouvelle, saluant le retour de Patrick, et espérant bientôt le revoir en Basse-Meuse.
    La famille du trentenaire est évidemment ravie du dénouement.
    Patrick Rinder a pu regagner la Belgique, où il est désormais entouré par ses proches.