Nucléaire : selon certains, il serait irresponsable de redémarrer Tihange 2

10e6a9e4-e343-11e8-ad00-9c98a93d93f6_web__scale_0.1519531_0.1519531.jpg

Tihange 2 ne peut pas être redémarré

Il serait irresponsable de redémarrer Tihange 2 pour plusieurs raisons.

Les premières sont d’ordre technique :

1.     La cuve du réacteur n’ a pas été réparée ni remplacée. C’est d’ailleurs impossible. Cette cuve est parcourue par 3.500 failles, concentrées dans un seul anneau des 7 anneaux qui constituent la cuve. En cas de stop d’urgence, qui arrive en moyenne 1 ou 2 fois par an, la cuve pourrait percer.

2.     Le bâtiment de confinement du réacteur n’a pas été contrôlé en profondeur depuis longtemps. Un contrôle a été effectué à 1.5 bar au lieu des 4 bar requis. C’est pourtant ce bâtiment de confinement qui doit empêcher la matière radioactive de pénétrer dans notre environnement.

Les suivantes sont d’ordre démocratique :

1.     Ce n’est pas à l’AFCN d’autoriser le redémarrage mais au Ministre des Affaires Intérieures et de la Sécurité. L’AFCN doit donner un avis technique dans sa fonction de contrôle. Le Ministre porte la responsabilité politique de cette décision grave.

2.     Un gouvernement en affaires courantes ne peut pas prendre cette décision importante qui change la donne au niveau de la sécurité et de l'approvisionnement électrique. Tant qu’un nouveau Ministre n’est pas nommé, il faut une discussion et une décision au Parlement. Les représentants élus de la population pourront alors engager le pays sur cette voie trop dangereuse ou refuser ou reporter la décision.

Communiqué Nucléaire Stop Kernenergie

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel