Ces oies-là, on ne les mangera pas !

 

fullsizeoutput_15f1d.jpeg

Comme annoncé ci-avant, c'est vers 16h30 que des membres de la Confrérie de la Délicieuse Oie de Visé se sont retrouvés à Blegny Mine afin d'offrir un jeune couple d'oie à la Mini ferme. 

DSC_5452.JPG

De g. à d. : Pierre Warlomont, Maître des Cérémonies, Philippe Gillon, Grand Trouvère,

Dan Pleyers, Disciple de Vatel, Francine Habex, Grand Argentier, Pol Delépine, Grand Maître et Jean Castadot, Maître des Agapes. (Jean, à qui on doit la "remise à jour" de la recette de l'Oie à l'Instar"

Le Grand Trouvère, Philippe Gillon s'était chargé de trouver notre couple d'anatidés. Après une brève partie protocolaire à l'entrée des bâtiments de l'ancien charbonnage d'Argenteau à Trembleur, cérémonie au cours de laquelle le Grand Maître et Monsieur Jacques Cruls, directeur de Blegny Mine, évoquèrent l'origine de cette petite cérémonie.

La Confrérie "d'el Neure Poye" avait en effet remis un couple de gallinacés à Blegny Mine, et il fut décidé de procéder de la même manière de la part de la Confrérie de l'Oie. Echange de mots de bienvenue, de remerciements, puis enfin, la "libération" des deux "oies blanches. 

Petite anecdote, libérées de la cage qui les maintenait sur place, les animaux s'enfuirent, refusant d'entrer dans le vase enclos entourant le lac qui allait devenir leur lieu de résidence. Quelques minutes suffirent pour les remettre dans le droit chemin. Une fois à l'au, elles purent faire connaissance d'un couple de canard qui y séjourne déjà. 

Monsieur Jacques Cruls se montra bien marri de l'absence de monsieur Marc Bolland, Bourgmestre de Blegny, retenu dans un embouteillage à Herstal. Nous ne passerons pas sous silence la présence de représentants de confréries amies, dont "Les Maîsses Houyeux", les Peures di Sint R'meye", etc... ainsi que de membres du personnel du site qui accueillait l'évènement. 

Et selon la devise de la Confrérie visétoise : "Oie un jour, oie toujours!"

Un pêle-mêle de photos de l'évènement en marge droite

Texte et photos © Pierre Neufcour, compagnon.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.