Visé : augmentation de la taxe sur les immondices

fullsizeoutput_164c2.jpeg

Comme beaucoup d’autres communes affiliées à Intradel, l’Intercommunale de traitement des déchets de Liège et environs, Visé a décidé à son tour d’augmenter les taxes annuelles sur la collecte et le traitement des déchets.

« Nous sommes près des 100% pour le coût-vérité. Les sacs organiques restent au même prix de 4 €. La taxe fixe sur les déchets des ménages passe de 38,5€ à 40€ pour un isolé et de 77 à 80€ pour les ménages constitués de plus d’une personne. Le taux de la taxe au poids des immondices passe de 0,20 à 0,24 € par kg de déchets ménagers et le taux de la taxe à la levée passe de 1,30 € à 1,50 € par levée d’un conteneur quelle que soit sa contenance avec une taxe de 6€ par an pour un conteneur de 40 litres, 8 € pour 140 litres, 10€ pour 240 litres et 45 € pour 1100 litres », détaille la bourgmestre de Visé, Viviane Dessart.

Pour les finances, un crédit urgent a été accepté à l’unanimité pour le jumelage entre Richelle et la ville française de Honfleur. Le conseil a aussi approuvé des modifications budgétaires, notamment 15.000€ pour la chaudière de la piscine et 45.000€ pour le parc informatique Windows 10. L’éclairage festif est maintenu pour trois ans, à raison de 46.000€ TVAC par an « avec l’ajout de guirlandes LED pour rester une ville festive, attractive et commerçante », précise Viviane Dessart.

Les rues pavées de l’entité, surtout près du quai du Halage, seront rénovées tout comme la salle de gymnastique de l’école de Lixhe « car il y a urgence. En hiver, les enfants vont à l’école de Devant-lePont », ajoute la bourgmestre visétoise. Les deux conseillers de l’opposition Visons Demain se sont abstenus car le cahier des charges a été mal libellé selon eux.

La Ville de Visé va adresser une plainte officielle à B-Post pour s’opposer au rattachement des habitants de Cheratte-Haut au bureau de poste de Blegny et plus à Visé ! Le groupe d’opposition OUI Visé a réclamé des caméras de surveillance. « On s’est engagé à les installer mais nous verrons comment, pas à leur manière », indique Viviane Dessart qui a promis d’examiner avec Résa la demande de OUI Visé d’un passage pour piétons éclairé au niveau de la collégiale. 

(Marc Gérardy)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel