• 400 nouveaux habitants à Cheratte d’ici 2027

    400 nouveaux habitants à Cheratte d’ici 2027
    Matexi

     

    Vendredi dernier, on apprenait que c’était Matexi qui avait été choisie pour racheter l’ancien charbonnage du Hasard. À l’abandon depuis 1977 et racheté par la SPI en 2013, cette dernière avait lancé un appel d’offres pour racheter ce site ainsi que le terrain vague situé juste en face, soit 5,2 hectares. C’est à l’unanimité que le projet présenté par Matexi a été retenu. Et il faut bien reconnaître que le projet est plutôt séduisant, avec une large part faite à la mobilité douce, la durabilité et les espaces verts. Notre objectif est de redynamiser le quartier en attirant près de 400 nouveaux habitants, dans un quartier où il fera bon vivre, avec une diversité de fonctions, explique Régis Ortmans, directeur de Matexi Liège-Namur-Luxembourg. « Ce projet est un vrai travail d’équipe et pour y arriver, nous nous sommes aidés de bureaux qui avaient une expertise dans différentes matières. » Au total, ce sont 115 logements, 80 maisons de 3 à 4 chambres et 35 appartements de 1 à 3 chambres qui seront créés, le tout entouré par 2,2 hectares d’espaces verts.

     

     

    Le quartier Jardin

    Le projet s’articule en trois zones. Sur le terrain vague situé en face du charbonnage, Matexi va développer ce qui va s’appeler le « quartier Jardin », en référence à la cité Jardin qui se trouve de l’autre côté du rail. Il y aura de l’habitat avec des maisons et des appartements répartis en trois îlots. De nombreux espaces verts, seront aménagés avec notamment un potager communautaire, un verger de quartier et une pelouse de loisirs pourront accueillir les habitants et les activités.

    Le quartier des Coteaux

    De l’autre côté de la route, sur le terrain du charbonnage, ce sont deux immeubles qui seront construits. Ils auront une hauteur maximale de 4 étages, afin de ne pas masquer la tour classée du site. Au rez-de-chaussée de ces immeubles, on trouvera des commerces et une vaste place arborée pourra accueillir des terrasses. Pour relier les deux côtés de la rue, Matexi compte aussi restaurer et remettre en service l’ancienne passerelle.

    Fini en 2027

    Ravi de voir le soutien qu’elle reçoit des différentes autorités, Matexi devrait commencer ses travaux d’ici un an et demi à deux ans, après toutes les procédures administratives. Cinq phases sont prévues et la dernière devrait s’achever en 2027. Et s’il faudra encore attendre avant de découvrir tout ce nouveau quartier, Matexi devrait déjà régulièrement l’ouvrir au public, en y faisant des manifestations temporaires. Une manière pour les habitants du quartier de déjà se réapproprier un site bien trop longtemps à l’abandon. 

     

     

    Bureaux, logements, musée et horeca dans la partie classée

    Bureaux, logements, musée et horeca dans la partie classée

    La 3è partie du projet concerne la partie patrimoniale, soit les bâtiments classés de l’ancien charbonnage. On y accédera depuis la place du quartier des Coteaux via un bel escalier ou via la passerelle. Là, une seconde place offrira une vue sur le nouveau quartier. Les bâtiments seront dévolus à diverses fonctions. On retrouvera ainsi plus de 2.100 m² d'espaces de bureau ou de coworking. Plus de 500 m² seront dédiés à des espaces de détente ou de réunion. Une salle de sports sera également aménagée. Dans les anciennes salles des machines, on retrouvera, au rez-de-chaussée, un espace horeca avec, au premier étage, une mezzanine donnant dessus. Toujours dans ce bâtiment, les trois derniers étages seront transformés en trois appartements, permettant, tout comme l’horeca, d’amener de la vie à cet endroit, en dehors des heures de bureau. Enfin, la tour Malakoff sera particulièrement préservée. Matexi a en effet fait le choix d’y aménager un espace Mémoriel qui retracera la vie du charbonnage du Hasard et de ses mineurs. La salle de douche restera ainsi intacte. Le promoteur liégeois compte également mettre à profit, pour l’ensemble de son projet, l’exhaure du site. Par heure, plus de 160 m3 d’eau chauffée à 15 degrés ressort des galeries. Cette eau pourra servir à créer un réseau de chaleur ou à alimenter les sanitaires. Avec son projet, et sur base des différentes fonctions présentes et futures, Matexi estime que l’attractivité du quartier passera de 62 à 79 %. 

    Une mobilité différente

    Ce qui marque avec le projet de Matexi, c’est la manière dont la mobilité va se faire, principalement au sein du « quartier Jardin ». Si des dessertes seront créées et reliront les îlots, elles ne serviront que pour du dépose-minute. Il n’y aura pas de parking possible dans ces rues, mais plusieurs poches seront aménagées au sein du quartier. Le quartier sera donc apaisé et la priorité sera donnée aux modes doux. Mais pas que. Une des conditions à remplir pour pouvoir acheter ce site, c’était d’intégrer, dans son projet, le futur arrêt du Réseau Express Liégeois. Celui-ci est en effet prévu à proximité du nouveau passage sous-voie. Il permettra de relier Liège à Cheratte en 9 minutes. Et pour l’intégrer, Matexi a prévu un parking semi-couvert de 312 places, construit, le long du rail. Originalité, c’est via sa toiture qu’on accédera au quai et donc à l’arrêt du REL. Sur les 312 places, 100 seront réservées aux navetteurs et financées par la Ville. (Aurélie Drion)