• Basse-Meuse : cinq personnes ont perdu la vie sur les routes en 2018

     

    Photo d'archives P. Neufcour

    Le nombre d'accidents de roulage est relativement stable au sein de Mosa. Il y en a eu 864 en 2017 et 828 en 2018. Et les lieux les plus accidentogènes au sein de la zone de police sont la chaussée de Tongres à Juprelle et la rue du Long Fossé à Oupeye.

    Parmi tous ces accidents, on peut dénombrer, en 2018, 202 accidents avec lésions corporelles contre 190 en 2017. Le nombre de tués de la route est, fort heureusement, toujours très bas. Même s'il y en a eu une nette hausse entre 2017 et 2018, on passe de 1 à 5 morts. « Et on en avait déjà eu 5 morts en 2015 et 2016. Pour nous, d'année en année, ce sont des chiffres qui finalement restent super stables » signale Alain Lambert, le chef de zone. Ce n'est pas pour autant que la zone de police ne veut pas agir pour faire baisser ces chiffres. Au contraire. Puisque la vitesse excessive est souvent la première cause des accidents, huit boîtiers pouvant accueillir des radars répressifs vont être installés prochainement. Il y en aura un à Bassenge, Blegny, Dalhem et Juprelle et deux à Oupeye et Visé.

    (Info Sudpresse)