Coronavirus: le Dr Philippe Devos, contaminé, lance un appel au gouvernement concernant l’hydroxychloroquine

E3C66052-F655-4744-AB7E-E2BF4187662D.jpeg

Le Dr Philippe Devos est l’un des visages que l’on voit le plus dans les médias depuis le début de la crise du coronavirus en Belgique. Président de l’Absym, l’Association belge des syndicats médicaux, le chef des soins intensifs au CHC de Liège a annoncé qu’il avait été contaminé par le Covid-19. Il lance aussi un appel au gouvernement concernant l’hydroxychloroquine.

Il y a 2 jours à peine, le Dr Philippe Devos, président de l’Absym, l’Association belge des syndicats médicaux nous indiquait que « le pire » était « à venir ». « On va commencer à souffrir ce dimanche ou ce lundi. Et les semaines suivantes seront terribles », nous expliquait-il.

Il a annoncé ce dimanche en début de soirée qu’il est lui aussi malade, contaminé par le coronavirus Covid-19  : « Depuis vendredi, je fais partie des patients malades ». Il nous l’a confirmé ensuite.

« Il n’y a pas assez d’hydroxychloroquine »

Et de rejoindre l’avis du spécialiste des maladies infectieuses marseillais, le professeur Didier Raoult, sur le traitement à adopter, tout en lançant un appel à nos autorités : « On recommande maintenant de donner l’hydroxychloroquine pour tous les patients hospitalisés, pas uniquement pour les patients en soins intensifs. Aujourd’hui, il n’y a pas assez d’hydroxychloroquine en Belgique pour pouvoir traiter toute la population et il n’y en a dans aucun pays en suffisance. Même les Etats-Unis doivent se faire aider par Israël, qui est en train de produire pour eux des millions de doses. J’espère que l’Etat belge est en train de faire la même chose que les Etats-Unis et qu’ils essaient donc de trouver des accords avec les producteurs pour créer plus de doses ».

(Source : Sudinfo)

Les commentaires sont fermés.