• Le confinement à Visé

    fullsizeoutput_16976.jpeg

    Nous sommes ensuite passés par la rue du Colège

    DSC_6583.JPG

    où les emplacements de stationnement ne manquaient pas. Continuant notre route, nous avons ensuite emprunté la rue Haute

    DSC_6585.JPG

    où de nombreux emplacements étaient également inoccupés

    DSC_6586.JPG

    Concernant les commerces et superettes, pas de files devant les établissements visétois. Par contre, 

    DSC_6591.JPG

    DSC_6592.JPG

    un peu de patience était nécessaire pour pouvoir pénétrer dans le "Delhaize" de Haccourt. Un vigile laissait pénétrer un client lors la sortie d'un autre, afin d'éviter une trop grande promiscuité à l'intérieur de magasin.

    DSC_6587.JPG

    Tous les "guidons" des caddies étaient systématiquement désinfectés dès leur retour sous l'auvent qui les abrite.

    A Petit Lanaye, la frontière avec la Hollande est effectivement fermée à hauteur de l'ancien poste de douane :

    DSC_6594.JPG

    DSC_6595.JPG

    La signalisation semble pourtant claire, sauf pour quelques "irréductibles cyclistes", qui, faisant manifestement fi des trois barrières portant des avertissements et installées depuis la sortie du village de Lanaye

    DSC_6593.JPG

    tentaient malgré tout de passer. Certains tentaient même de passer par le ravel qui longe le canal Juliana, mais étaient interceptés par deux policiers de la zone en faction sur ce chemin.

    Comme on dit à "Liéche" : "Si n'ès nin minme tchestous ki sont c'ès mak'tés !"

    P. Neufcour

  • Covid-19 : le dernier bilan communiqué par les autorités sanitaires

    Au cours des dernières 24 heures, 575 personnes ont été hospitalisées en raison de leur infection au nouveau coronavirus, ont indiqué samedi le SPF Santé publique et le Centre de crise. Au total, la Belgique compte 3.717 hospitalisations, dont 789 en soins intensifs (+99), ont-ils précisé lors de leur bilan quotidien. 353 décès sont à déplorer, dont 64 vendredi.

    La Belgique compte au total 9.134 cas de contamination confirmés (+1.850). Parmi les nouveaux cas, 823 ont été diagnostiqués en Flandre, 134 à Bruxelles et 874 en Wallonie. « Pour 18 cas, les données doivent encore être consolidées », a indiqué Emmanuel André, porte-parole inter-fédéral Covid-19.

    Il faut toutefois noter que des tests ne sont effectués que sur le personnel soignant et les personnes fortement malades. Ces données ne représentent donc pas le nombre effectif d’infections dans le pays. La forte augmentation du nombre de cas détectés est liée à la hausse du nombre de tests effectués, a précisé Emmanuel André. La capacité à réaliser des tests va encore être renforcée dans les prochains jours et le nombre de cas confirmés devrait donc continuer à augmenter. Au total, plus de 44.000 tests ont été réalisés depuis le début de l’épidémie, dont 2.948 vendredi.

    « Les indicateurs importants à suivre sont le nombre d’hospitalisations et de personnes en soins intensifs », a souligné M. André.

    Sur la journée de vendredi, 575 personnes ont été hospitalisées et 205 personnes guéries ont pu quitter l’hôpital. Au total, 3.717 lits d’hôpitaux sont occupés par des personnes infectées par le nouveau coronavirus, dont 789 en soins intensifs (+ 99). « 43 % des lits en soins intensifs sont utilisés », a détaillé M. André. En outre, 579 personnes hospitalisées nécessitent une assistance respiratoire.

    La Belgique compte 353 décès depuis le début de l’épidémie, dont 147 en Flandre, 68 à Bruxelles et 138 en Wallonie. Neuf défunts sur dix étaient âgés de plus de 65 ans mais l’âge de l’ensemble des personnes décédées s’étend de 30 à 104 ans, a encore précisé Emmanuel André.

  • Communiqué de Madame Sophie Wilmès, Premier Ministre

    FD361C0E-64CC-4F42-98AC-D8CEADA57762_4_5005_c.jpeg

    Lors du Conseil National de Sécurité (CNS) élargi aux Ministres-présidents de ce vendredi 27 mars, il a été décidé que les mesures prises préalablement seront prolongées de deux semaines, jusqu’au 19 avril. Cette décision pourrait être renouvelée de deux semaines, jusqu’au 3 mai. La situation est en tout état de cause évaluée en continu. Des CNS seront convoqués régulièrement pour faire le point sur la situation.

    Pour rappel, le détail des mesures est disponible sur le site Internet www.info-coronavirus.be

    Néanmoins, quelques précisions : 

     

    • Concernant l’activité physique en plein air, l’activité physique et les promenades restent encouragées, toujours dans le respect de la distance sociale pour le temps de l’activité. Les citoyens sont donc en dehors de leur domicile le temps de l’activité uniquement. Il est demandé de rester en mouvement pendant l’activité (pas d’installation dans les parcs, par exemple). 
    • Les « lockdown parties » organisées par quelques citoyens mettent en danger nos grands efforts et sont un problème récurrent qui a des conséquences sanitaires importantes, comme l’actualité nous l’a démontré. Ces fêtes restent bien entendu interdites. 
    • En ce qui concerne les écoles, et particulièrement leur fonctionnement pendant les vacances de Pâques 

                                   - La règle reste la même. La garderie des enfants dans les écoles doit pouvoir être assurée pendant cette période aussi ;

                                    - Si cela s’avère vraiment impossible, une autre forme de garderie peut être organisée, qui respecte les conditions suivantes :

    • Les enfants gardés ensemble jusqu’à présent devront continuer d’être pris en charge ensemble et ne pas être mélangés à d’autres enfants ;
    • Les enfants seront de préférence pris en charge par des personnes avec qui ils ont déjà eu des contacts dernièrement.

     

    Comme à chaque fois, les décisions reposent sur les recommandations des experts scientifiques fournies un peu plus tôt dans la journée.

    Les infractions sont et seront sanctionnées. De plus, nous mettrons en place à court-terme un système de perception immédiate des amendes.

    Chacun dispose d’une responsabilité individuelle et collective dans le respect de ces décisions qui, on le sait, sont difficiles. L’engagement, l’esprit de solidarité et de responsabilité de chaque Belge doivent être salués. Chacun le sait, ces mesures sont indispensables pour préserver notre santé. Le travail du personnel soignant doit aussi être mis en avant. Leur engagement au quotidien est remarquable et l’ensemble des autorités du pays met tout en œuvre pour assurer leur protection. Enfin, l’engagement de toutes les personnes qui continuent de faire fonctionner le pays au quotidien est également fondamental. Nous les remercions aussi.

    Continuez à prendre soin de vous ; continuez à prendre soin des autres.

     

  • Gardes médicales en Basse-Meuse pour le week-end des 28 et 29 mars 2020

    images.jpegMédecin de garde : du lundi au jeudi soir de 19h00 à 08h00 : un seul numéro : 04/379.09.00. 

    Pour leur sécurité, les médecins de garde de la Basse-Meuse sont en liaison avec les services de la Police.

    Attention :  un poste de garde médicale est ouvert les week-ends et jours fériés de 08h à 20 h rue Basse-Hermalle n° 2, à côté de la clinique. N° unique pour le médecin de garde : 04/374.09.34. 

     - Dentistes de garde : former le 112 pour connaître la liste. 

    PHARMACIES DE GARDE

    Pour toutes gardes entre 9h et 22h : www.pharmacie.be ou www.appl.be

    Pour toutes gardes entre 22h et 9h :

     Appeler le 0903/99.000

     

    - le samedi 28 mars 2020 : Pharmacie DARCIS-DELEUSE, Grand-Route 5 à Wonck

    Tél : 04/286.11.95

                                            Pharmacie GERARD, rue Vieille Voie 2 à Cheratte 

    Tél : 04/370.21.13

                                                                                                                                   - le dimanche 29 mars 2020 : Pharmacie LINOTTE, Avenue F.Roosevelt 23A à Visé

    Tél 04/379.11.43

                                                              Pharmacie INGRAO, rue Tollet 5 à Oupeye 

    Tél : 04/264.O4.46