• Rappel de produit chez Aldi

    Fièvre, crampes abdominales, diarrhée…: attention rappel produit chez Aldi, ne les consommez pas! (photo)

    Fièvre, crampes abdominales, diarrhée…: attention rappel produit chez Aldi, ne les consommez pas! (photo)

    Il s’agit de pilons de poulet épicés surgelés de la marque Grill Time !, dont les dates de durabilité minimale sont fixées aux 23 et 25 juillet prochains (numéro de lot 136296). Le produit a été vendu entre le 17 mars et le 31 mars dans les magasins Aldi.

    Les consommateurs qui auraient acheté ces pilons de poulet sont priés de les ramener au point de vente où ils leur seront remboursés.

    Une intoxication par la salmonelle se présente par de la fièvre, des crampes abdominales et de la diarrhée, dans un délai de 6 à 72 heures après la consommation de l’aliment contaminé. Les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et les personnes immuno-déprimées y sont particulièrement sensibles.

    Les personnes qui ont consommé ces produits et qui présentent ce type de symptômes sont invitées à consulter sans délai leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

    Pour toute information complémentaire, Aldi est joignable via l’adresse mail customercareFR@aldi.be.

    DESCRIPTION DU PRODUIT

    Dénomination : Pilons de poulet épicés (surgelés frais) 1kg

    Code EAN : 27031872

    Marque : Grill Time !

    Date de Durabilité Minimale (DDM) : 23/07/2020 et 25/07/2020

    Numéro de lot : 136296

    Période de vente : du 17/03/2020 au 31/03/2020

    Points de vente : magasins ALDI

     

  • Le nombre de cas positifs au Coronavirus par commune de l'arrondissement de Liège

    Le site de Sciensano a mis à disposition ce mardi les données de cas avérés de Covid-19 cumulées par commune. Ainsi, pour l’arrondissement de Liège et ses 24 communes, c’est la ville de Liège qui compte le plus de cas avec 238 personnes positives.

    Elle est suivie par la ville de Seraing avec 111 cas. Arrivent ensuite Flémalle, Herstal et Chaudfontaine avec respectivement 53, 50 et 48 cas positifs. Quatre communes sont en revanche les moins touchées et ne dépassent même pas, pour le moment, les dix personnes infectées. Il s’agit de Bassenge avec 7 cas, tout comme Trooz. Et de Juprelle et Dalhem qui comptabilisent respectivement 5 cas positifs au Covid-19.

    Pour le reste :

     

    Ans : 20,

    Awans 12,

    Aywaille 12,

    Beyne-Heusay 14,

    Comblain-au-Pont 11,

    Esneux 14,

    Fléron 10,

    Oupeye 19,

    Saint-Nicolas 21,

    Soumagne 23,

    Sprimont 21,

    Visé 23,

    Grâce-Hollogne 38,

    Blegny 19,

    Neupré 14.

  • Glyphosate : Bayer accepte de régler 40 millions de dollars à des plaignants américains

    Bayer va payer 39,6 millions de dollars (35,9 millions d’euros) à un collectif de plaignants l’accusant d’avoir masqué les risques pour la santé au moment de l’acquisition en 2018 du rival Monsanto pour 63 milliards de dollars, selon le document d’un tribunal de Kansas City publié lundi et relayé par Bloomberg.

     

    «L’affaire a été réglée à la satisfaction de toutes les Parties» et demeure «sous réserve de l’approbation du tribunal» compétent, a réagi Bayer dans un communiqué transmis à l’AFP.

    L’actuel compromis est toutefois distinct du principal litige opposant depuis deux ans Bayer et des milliers de plaignants au sujet des risques supposés de cancer liés à l’utilisation de désherbants de Monsanto tels que le Roundup.

    Dans ce dossier, Bayer fait face à environ 48.600 poursuites aux États-Unis, a-t-il dernièrement communiqué.

    Le groupe de Leverkusen a perdu ses trois premiers procès aux Etats-Unis et a été condamné à des amendes élevées même si les montants ont été fortement réduits par le deuxième examen d’un juge.

    Aidé par l’avocat américain Ken Feinberg, Bayer tente de sortir de ce nœud judiciaire via une procédure amiable. Le groupe pourrait accepter pour cela de payer jusqu’à 10 milliards de dollars, a récemment écrit le Wall Street Journal.

    Il continue de contester le principe même de sa responsabilité, martelant depuis des mois qu’aucun régulateur dans le monde n’a conclu à la dangerosité du glyphosate depuis sa mise sur le marché au milieu des années 1970.

  • Une fillette de 12 ans est décédée du nouveau coronavirus en Belgique

    Au cours des dernières 24 heures, 485 nouvelles hospitalisations et 98 décès dus au Covid-19 ont été recensés en Belgique. Par ailleurs, 94 autres décès ont été rapportés des jours précédents, ce qui porte le nombre de décès à 705 jusqu’à présent, ont annoncé mardi le Centre de crise et le SPF Santé publique.

    Parmi les 705 décès, on retrouve une fillette de 12 ans. L’état de la jeune fille, testée positive au nouveau coronavirus, s’est détérioré après trois jours de fièvre, a expliqué le virologue Steven Van Gucht. «Nous ne savons pas pourquoi dans certains cas, cela se passe mal. Les situations doivent être étudiées au cas par cas.»

    L’annonce ce matin par le Centre de crise lors de la conférence de presse quotidienne a fait l’effet d’une bombe. C’est la voix tremblante qu’Emmanuel André, porte-parole interfédéral coronavirus, a évoqué cette triste nouvelle : « Aujourd’hui, nous voulons vous communiquer une information difficile, c’est le décès d’une jeune fille de 12 ans », a-t-il lâché dans un premier temps. « C’est évidemment un moment émotionnellement difficile, car cela touche un enfant, et ça touche aussi la communauté médicale et scientifique »

    Avant de conclure. « C’est un événement très rare qui nous bouleverse tous. Nous pensons particulièrement à sa famille et ses proches ».

    (Source Sudinfo)

  • Au CHC Hermalle de nouveaux boxes ont été construits pour accueillir plus de patients si nécessaire

    DSC_6605.JPG

    Alors que la presse fait état, un peu partout, des cas de malades du Covid-19, nous avons voulu en savoir un peu plus concernant la situation en Basse Meuse. Nous avons pu contacter le Dr Christophe Dubois, chef du service "soins intensifs" au CHC Hermalle. Très gentiment, entre deux patients, le docteur Dubois a accepté de nous fournir des explications. 

    thumbnail_20200327_170904.jpg

    "Le service technique et maintenance de l'établissement a érigé sept nouveaux boxes équipés avec éclairage, électricité, oxygène... dans la moitié  du sas d'accueil des ambulances du service des urgences. Notre établissement comptait déjà 6 chambres en soins intensifs et quatre pour les urgences. Ces derniers ont été réservés pour les soins intensifs, les arrivées des urgences seront traitées dans une autre partie de la clinique. Comme vous avez pu le constater la Croix Rouge a installé des tentes et des cars médicalisés afin de procéder au tri des patients qui se présentent, ainsi les personnes suspectées d'être porteuses de la maladie empruntent une autre chemin "

    fullsizeoutput_16978.jpeg

    DSC_6599.JPG

    DSC_6600.JPG

    DSC_6602.JPG

    Docteur, on entend de nombreuses doléances du monde médical concernant le manque d'équipements de protection Est-ce le cas à Hermalle également?

    90777825_1481764708653576_1098212249845104640_o.jpg

    "Non, nous disposons de dix respirateurs, 6 pour les malades du corona virus et 4 pour les autres urgences. Tout au début de l'épidémie, nous avions commandé des masques de protection, tant des FFP2 que de simples masques chirurgicaux, notre stock nous permet de faire face aux besoins actuels.

    90527132_1481764621986918_8036817137274191872_o.jpg

    Les tabliers de protection et les gants ne sont pas en pénurie. Concernant les médicaments nous en disposons en quantité nécessaire pour faire face à la situation actuelle".

    90631940_1481764658653581_4251135295023480832_o.jpg

    Y a-t-il déjà des personnes hospitalisées suite au Covid à la clinique de Hermalle?

    - "Oui, 4 patients sont ventilés et une petite dizaine d'autres cas avérés "corona" sont également aux soins, mais leur état de santé n'exige pas leur mise sous respirateur"

    DSC_6598.JPG

    Lors de notre passage, nous a avons remarqué la présence d'un corbillard et de deux employés de pompes funèbres. Ces deux personnes portaient un "scaphandre", ce qui peut laisser penser qu'un patient atteint de la maladie était malheureusement décédé.

    P. Neufcour