• Gouvernement : un "couac" de plus, un!

    2209BD35-4EF8-46B4-8FD1-AF3F2040433D_4_5005_c.jpeg

    Hier, Peter de Crem, ministre de l'intérieur, annonçait avec fracas que les visites trans-frontalières étaient de nouveau autorisées avec nos voisins à partir d'aujourd'hui. Cela concernait la France, les Pays-Bas, le Luxembourg et l'Allemagne.

    Là où ça coince c'est que depuis ce matin de nombreux Belges se sont vus refuser l'accès aux territoires voisins. En effet, si la Belgique nous autorise à quitter le pays, les voisins, eux, ne nous laissent pas entrer!

    Pour les Français, il est hors de question de pouvoir pénétrer chez eux avant le 15 juin. Des contrôles ont lieu et des amendes de 135€ sont prévues. En cas de récidive la peine peut aller jusqu'à une privation de liberté.

    Selon le ministère français, les conditions d'accès sont strictement limitées : en plus des transporteurs et des travailleurs frontaliers, munis d'une attestation les conjoints séparés, la poursuite de la scolarité, la garde d'enfants, les travailleurs saisonniers, la visite à des parents dépendants peut s'effectuer.

    Selon les autorités françaises le même problème avait été rencontré lorsque l'Italie avait annoncé l'ouverture de ses frontières.

    Le Grand-Duché de Luxembourg, lui, nous accueille : selon Jean Asselborn, le ministre des affaires étrangères luxembourgeois "Il s'agit d'un geste apprécié à la veille du week-end de la Pentecôte qui permettra aux familles de se revoir après des semaines de séparation".

    Et pour l'Allemagne? D'après les dernières informations communiquées par ce pays, l'ouverture des frontières est n'est prévue que le 15 juin...

    Aux Pays-Bas? La situation est incertaine, alors qu'il avait été annoncé que nous pouvions nous y rendre pour faire nos courses, il semblerait que des citoyens belges aient signalé qu'ils avait été refoulés cet avant-midi à la frontière.

    Europe? Vous aviez dit Europe? 

    (Pierre Neufcour)

  • Listériose, fièvre et maux de tête: attention si vous avez acheté ces mini-boulettes, ne les consommez pas!

    Listériose, fièvre et maux de tête: attention si vous avez acheté ces mini-boulettes, ne les consommez pas! (photos)

    La société Bruynkens retire de la vente les mini-boulettes de poulet pour la soupe (200g et 500g) et les rappelle auprès des consommateurs en raison d’une présence possible de bactérie listéria monocytogenes, indique-t-elle vendredi. Les produits ont été vendus via Makro, Spar et dans d’autres magasins de détail.

    Les produits concernés sont les mini-boulettes de poulet pour la soupe de 200 grammes (date de durabilité minimale fixée au 12-06-2020, numéro de lot 2122, période de vente du 25 au 29 mai) et de 500 grammes (date de durabilité minimale fixée au 09-06-2020, 10-06-2020, 12-06-2020 et 16-06-2020, numéro de lot 2119, 2120, 2122 et 2226, période de vente du 20 au 29 mai).

     

    Il est demandé aux clients de ne pas consommer ces produits et de les ramener au point de vente, où ils leur seront remboursés.

    Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la Listeria monocytogenes sont les suivants : listériose, fièvre et maux de tête et cela dans un délai de 8 semaines après la consommation de l’aliment contaminé. Le risque d’infection est plus élevé chez les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées.

    Description des produits

    – Nom du produit : MINI-BOULETTES DE SOUPE DE POULET

    – Marque : BRUYNKENS

    – Date de durabilité minimale (DDM) (« A consommer de préférence avant le ») : 12-06-2020

    – Numéro de lot : 2122

    – Période de vente : du 25-05-2020 au 29-05-2020

    – Code EAN : 5410919040489

    – Poids : 200g

    3BB0A64A-E720-4185-A0D8-AC0BAE7B6F6A.jpeg


     

     

    – Nom du produit : MINI-BOULETTES DE SOUPE DE POULET

    – Marque : BRUYNKENS

    – Date de durabilité minimale (DDM) (« A consommer de préférence avant le ») : 09-06-2020, 10-06-2020, 12-06-2020, 16-06-2020

    – Numéro des lots : 2119, 2120, 2122, 2226

    – Période de vente : du 20-05-2020 au 29-05-2020

    – Code EAN : 5410919040137

    – Poids : 500g

     

    F9D36F4C-5AD4-4435-9DF8-6F8DC9968602.jpeg

  • Covid 19 : dernier bulletin épidémiologique

    7A8A81AE-CB27-474A-A04D-21036D53159A.jpeg

    Pour la première fois, la Belgique passe en sous-mortalité (moins de décès que l'an dernier à la même époque). Voici les chiffres des dernières 24 heures :

    - 29 nouvelles admissions en hôpital

    - 17.232 hospitalisations depuis le début de l'épidémie

    - 87 patients ont quitté le milieu hospitalier

    - 15.769 malades ont été déclarés guéris depuis le début de la pandémie

    - 890 (-47) patients séjournent encore dans les hôpitaux parmi lesquels

    - 173 (-14) nécessitent un séjour en service de soins intensifs

    - 125 nouveaux cas positifs ont été confirmés portant le total à

    - 58.186 personnes attestées contaminées depuis le 15 mars

    - 23 malades ont encore malheureusement perdu la vie portant à

    - 9.453 le nombre total de décès dus au covid 19

     

    Ces données ne peuvent être comparées avec celles du tableau de la veille en raison d'un éventuel retard de communications

     

  • Il est possible de franchir la frontière pour faire ses courses

    6FFC1FED-28DD-45CE-9071-CCDE120606A9.jpeg

    À partir d’aujourd’hui, les Belges peuvent franchir la frontière pour voir leur famille et aussi pour faire leurs courses, ont annoncé les ministres de l’Intérieur Pieter De Crem, et des Affaires Étrangères, Philippe Goffin.

    Cette mesure est valable dans les deux sens. Nos voisins peuvent désormais venir faire du shopping chez nous également.

     

     
  • Réouverture de l'horeca : un accord a été trouvé