• STAGES SPORTIFS- VISE : Il reste des places...

    0C3F5292-C5BD-4CD8-8C9A-B25CB9AB935D_4_5005_c.jpeg

    STAGES SPORTIFS- VISE

    Comme chaque année, l’Echevinat des Sports de Visé organise des STAGES SPORTIFS durant les vacances d’été. Et bien entendu, des mesures sanitaires spécifiques ont été prises afin de protéger au mieux nos stagiaires .

    Les disciplines sont les suivantes :

    GYMNASTIQUE, JUDO, KARATE, TENNIS, ATHLETISME, ESCALADE, BASKET-BALL, HANDBALL, RUGBY, FOOTBALL, VOLLEY, TENNIS DE TABLE, ROLLER, V.T.T., AEROBIC, SQUASH, BADMINTON, SKI NAUTIQUE, ADO-AVENTURE, et pour les plus petits, le GROUPE 3-6 ANS et NOUVEAU- EVEIL A LA DANSE (4-6 ans).

     

    Pour plus de renseignements, les programmes sont à votre disposition :

     

    · au Hall Omnisports de Visé,

    · sur notre nouveau site www.visestages.be

     

    Il reste encore des places !

     

    « Pour des vacances actives et instructives, dans la bonne humeur, venez nous rejoindre ! »

    INSCRIPTIONS AU HALL OMNISPORTS DE 9H A 16H.

    Rue de Berneau, 30

    4600 VISE

    Tél : 04/ 379.50.72

     

    Julien WOOLF

    Echevin des Sports et de la Jeunesse.

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    C.S.L.I. VISE – Stages Sportifs

    RUE DE BERNEAU 30 – 4600 VISE

  • Visé : pas de brocante de Lorette cette année le 15 août

    DSC_0016.JPG
    Archives photo ©Valentin Neufcour
     
    À Visé, la brocante du 15 août est une véritable institution. Mais cette année, les milliers de chineurs devront faire une croix dessus. La pandémie aura en effet eu raison de son organisation.  
     
    Depuis 1977, tous les 15 août, la porte de Lorette accueille une méga brocante. De quelques exposants à ses débuts, cette organisation a pris de l’ampleur pour accueillir, d’édition en édition, entre 140 et 150 exposants, auxquels il faut ajouter les riverains du bas de la rue.
    Sur plus d’un kilomètre, du rond-point jusqu’au cimetière, les chineurs sont des milliers à venir chercher la bonne affaire. "Au début, c’était surtout les enfants qui venaient s’installer, parfois dès la veille au soir, pour vendre diverses choses," nous explique-t-on à la Ville.
     
    " Puis il y a eu l’affaire Dutroux et les parents n’ont plus laissé leurs enfants faire ça. La brocante a donc pris un autre tournant et de l’ampleur. Chaque année, ce sont des milliers de personnes qui viennent la visiter. En plus, comme il s’agit d’un jour férié, qu’il y avait une procession la veille, ou que les gens en profitent pour venir rendre visite à leur famille, ça draine vraiment énormément de monde. "
     
    Organisée sans interruption durant 42 ans, il faudra malheureusement faire l’impasse sur cette édition 2020. La Ville, organisatrice de la brocante, a en effet décidé qu’elle n’aurait pas lieu. Et la raison est évidemment la pandémie de Covid-19. " C’est une décision que nous avons prise voici plusieurs semaines", explique Viviane Dessart, bourgmestre de Visé. « Comme l’a fait Oupeye en mai, nous avons décidé que les différentes fêtes de quartier n’auraient pas lieu cette année. Une décision prise en concertation avec les différents comités. Certaines des fêtes qui devaient avoir lieu au printemps ont dû être annulées à la suite des mesures prises par le conseil national de sécurité. Par solidarité, l’ensemble des comités ont donc décidé de faire l’impasse sur leurs manifestations pour cet été. Mais dans le même temps, nous ne nous imaginions pas maintenir l’organisation de la brocante alors que les comités faisaient ce geste. De plus, d’un point de vue sanitaire, ça aurait été compliqué de maintenir la brocante. Par solidarité et par mesure de précaution, on a donc préféré annuler la brocante. »
     
    Les brocanteurs qui s’étaient déjà manifestés pour cette année auront la priorité pour réserver leur emplacement en 2021.

  • Gardes médicales des 11 et 12 juillet 2020

    images.jpegMédecin de garde : du lundi au jeudi soir de 19h00 à 08h00 : un seul numéro : 04/379.09.00. 

    Pour leur sécurité, les médecins de garde de la Basse-Meuse sont en liaison avec les services de la Police.

    Attention :  un poste de garde médicale est ouvert les week-ends et jours fériés de 08h à 20 h rue Basse-Hermalle n° 2, à côté de la clinique. N° unique pour le médecin de garde : 04/374.09.34. 

     - Dentistes de garde : former le 112 pour connaître la liste. 

    PHARMACIES DE GARDE

    Pour toutes gardes entre 9h et 22h : www.pharmacie.be ou www.appl.be

    Pour toutes gardes entre 22h et 9h :

     Appeler le 0903/99.000

     

    - le samedi 11 juillet 2020 : Pharmacie BERNARD, rue Visé-Voie 36 à Oupeye

    Tél : 04/264.21.04

                                                                                                     

    - le dimanche 12 juillet 2020 : Pharmacie DOUIN, avenue Reine Elisabeth 32 à Haccourt 

    Tél : 04/379.21.65

                                                

  • Au Sacré Coeur aussi, un nouveau bâtiment va être érigé

    DSC_6873.JPG

    Le pouvoir organisateur du collège Saint-Hadelin gère également deux autres établissements secondaires visétois : l’institut du Sacré-Cœur et l’institut Saint-Joseph. Au total, ces trois établissements scolaires accueillent plus de 2.400 élèves.

    Et parmi ces trois écoles, une autre va elle aussi connaître des travaux d’agrandissement. Il s’agit de l’institut du Sacré-Cœur qui voit également sa population scolaire grandir chaque année avec, pour conséquence, un besoin criant de nouvelles classes. Raison pour laquelle une nouvelle aile va être construite. Celle-ci sera érigée à l’angle de l’avenue Albert 1 er et de la rue du Gollet, en face du bâtiment principal.

    DSC_6874.JPG

    « Nous avons là un terrain qui accueille une cour d’une de nos annexes et partiellement un parking. On va y construire un bâtiment qui s’élèvera aussi sur 4 niveaux. Il y aura un parking sur deux niveaux, avec une zone de dépose minute et puis, deux niveaux de classes et de laboratoires de sciences à destination des élèves de technique de transition. Une partie de la cour sera maintenue. C’est vrai que les élèves seront amenés à traverser la rue pour se rendre d’un bâtiment à l’autre, mais c’est le seul terrain dont nous disposions encore. » Les travaux devraient démarrer fin 2021 ou début 2022 pour s’achever un an plus tard.(Texte A. Drion - Photos P. Neufcour)

  • Le collège Saint-Hadelin va s'agrandir

    DSC_6875.JPG

    Ecole réputée en Basse-Meuse, le collège Saint-Hadelin à Visé va s’agrandir. Une nouvelle aile va être construite dès la fin de cette année pour accueillir un nouveau hall, des salles de classe et de labo. De quoi pouvoir accueillir 200 élèves supplémentaires dans des conditions optimales.  

    DSC_6877.JPG

     
    Fondé en 1881, le collège Saint-Hadelin jouit d’une excellente réputation en Basse-Meuse. Implanté en plein centre de Visé, 1.150 élèves fréquentent cet établissement secondaire. Et la prochaine rentrée s’annonce une fois de plus très bonne puisqu’on frôlera les 10 % d’augmentation. Mais ce succès engendre aussi quelques problèmes logistiques.
    Si une petite extension a été réalisée voici une dizaine d’années, pour accueillir les primaires et une partie des premières secondaires, le collège Saint-Hadelin n’a plus connu de projet d’agrandissement d’envergure depuis plus de 60 ans. Ce qui, aujourd’hui, se fait ressentir puisque le collège manque de plus en plus de place.

    DSC_6876.JPG

     
    « On est vraiment très juste au niveau place et l’an prochain, on va devoir se serrer », confirme Michel Grosjean, directeur adjoint du collège. Mais fort heureusement, cette situation ne devrait plus durer très longtemps. Les travaux de construction d’une nouvelle aile devraient démarrer à la fin de cette année. « À l’arrière de la cour, nous avons un terrain vague qui a accueilli une piscine à ciel ouvert, remblayée au début des années 80. C’est à cet endroit que nous allons construire cette nouvelle aile. Celle-ci comportera quatre niveaux. En sous-sol par rapport à la cour et sur deux niveaux, il y aura le nouvel hall omnisports qui accueillera une salle pour les sports de ballon ainsi que des vestiaires et des douches. Au rez-de-chaussée, il y aura cinq nouvelles classes et à l’étage, on va aménager quatre nouveaux laboratoires ainsi qu’un local pour les préparations. Ceux-ci remplaceront ainsi nos anciens labos qui étaient dépassés. »
     
    Ces anciens laboratoires, au nombre de six et complétés par deux locaux de préparation, seront réaménagés. Certains accueilleront des classes pour les professeurs de sciences et d’autres des locaux informatiques. « Ce qui va nous permettre de regrouper tous nos locaux informatiques jusqu’ici éparpillés dans le bâtiment central. »
     
    Cette nouvelle aile sera également au top en matière d’économie d’énergie, avec notamment des façades en panneaux photovoltaïques. Et en plus du bâtiment, les extérieurs seront également aménagés afin d’ouvrir la cour sur cet espace et ainsi offrir de la verdure aux élèves. Cette nouvelle aile est estimée à un peu plus de trois millions d’euros, en partie subsidiés par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle permettra d’accueillir 200 nouveaux élèves et d’offrir à tout un chacun un espace d’étude et de travail optimal.
    Michel Grosjean espère que les travaux pourront démarrer à la fin de cette année pour s’achever au début de l’année 2022. (Texte Aurélie Drion - Photos P. Neufcour)