Les anciens gendarmes morts au combat ne sont pas oubliés

DSC_7003.JPG

Le 4 août 1914, l'Allemagne (une fois de plus et ce ne sera pas la dernière) envahit la Belgique. Vers 11h00, le cavalier Fonck est abattu à Thimister. Ce sera la première victime belge du Conflit.

DSC_7005.JPG

Les gendarmes de la brigade de Gemmenich sont témoins du rassemblement et du passage de nombreux militaires de l'armée ennemie. A six, armés d'une carabine à un coup et à vélo, ils décident de tenter de suivre l'ennemi pour obtenir et pouvoir communiquer des renseignements.

DSC_7007.JPG

Les gendarmes Bouko, Thill, Noerdinger, Pfeiffer, Boulanger et Gustin arrivent à Visé venant de Mouland. Vers 12h30, à hauteur du collège Saint-Hadelin, ils se retrouvent en présence d'un ennemi très supérieur en nombre et doté d'un armement puissant.

DSC_7011.JPG

Pris sous le feu des Allemands, nos six gendarmes résistent héroïquement. Pensez donc, ils sont à 1 contre 100 Très vite les Maréchaux des logis de première classe Auguste Thill (51 ans) et Jean-Pierre Bouko (31 ans) sont abattus. Leurs quatre collègues seront blessés à des degrés divers. Les deux premiers gendarmes belges sont tombés face à l'ennemi.

DSC_7013.JPG

Ce 1er août 2020, comme toutes les années, un hommage leur a été rendu. Une mini délégation (Covid-oblige) de 4 anciens de la Gendarmerie, représentant l'ASBL Anciens Gendarmes Belges, l'ex Caisse d'entraide de la Gendarmerie ainsi qu'un délégué de la Compagnie Royale des Anciens Arquebusiers de Visé se sont réunis face à la stèle commémorative dressée conte le mur de la poste Place Reine Astrid et une gerbe a été déposée au pied du monument.

DSC_7014.JPGTexte et photos © Pierre Neufcour

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel