• Pas de chorale, mais bien un concert exceptionnel d’orgue et saxophone à l’Eglise Notre-Dame du Mont Carmel à Visé.

    B6B4A9F4-F689-4A02-BE1F-FC0839B0CBF6.jpeg

    Ces deux instruments sont très rarement associés, mais il existe bel et bien un répertoire écrit par de grands compositeurs et quelques compositeurs contemporains.

     

    Les organisateurs du festival d’orgues de Devant-le-Pont, à l’initiative de Mme le Bourgmestre de Visé (Viviane Dessart) m’ont invité à animer le concert d’ouverture.

    L’idée d’un concert associant l’orgue et le saxophone a de suite séduit mon collègue saxophoniste, Arthur Demonceau (Dalhem) ainsi que les organisateurs.

    Nous avons mis en place un programme intitulé « Entre deux Mondes » et composé d’œuvres de grands compositeurs (Bach, Albinoni, Telemann,…) mais aussi deux œuvres inédites : Pensées d’Arthur Demonceau et une œuvre écrite par l’organiste Hutois André Lamproye, œuvre dédiée à St Hadelin.

     

    Vous trouverez en annexe, l’affiche du festival d’orgues.

     

    Le vendredi 25 septembre à 20h : Entre deux Mondes – Orgue (Jean-Francois Berger) et Saxophone (Arthur Demonceau) au profit du KIWANIS Visé Basse-Meuse

    Le vendredi 2 octobre à 20h : Suites & Concertos Johann Sebastian Bach – Orchestre à cordes CIMI (ULg) – Direction Fabien Moulaert

    Le vendredi 9 octobre à 20h : Bach & Haendel – Evgeniya Galyan (Ru) Orgue et l’ensemble vocal Woltèche

     

    Entrée : 15 euros (+65 ans : 12 euros / - 12 ans gratuit)

    Abonnement : 35 euros (+65 ans : 30 euros)

    Réservations :

     

     

     

    signature_1149568864

    Jean-Francois Berger
    Directeur Musical

     

    Rue de Pousset 31 – 4350 Remicourt
    Tél. +32 478 29 82 64
    e-mail : jean-francois@berger-bissot.be

     

  • Ville de Visé - COVID19 respectez les mesures d'hygiène et de protection

    0B3C4135-77FF-4BAC-A858-E436C439AC70.jpeg


    Chèr-e-s concitoyen-ne-s,

    Dans le cadre actuel de l’épidémie de coronavirus COVID19, nous vous rappelons l’importance des gestes barrières et des mesures d’hygiène.
    Restez chez vous en cas de maladie et contactez votre médecin.
    Ne soyez pas imprudents dans vos contacts sociaux, évitez les rassemblements et lorsque la distanciation sociale n’est pas possible, utilisez le masque buccal (ou toute autre alternative).
    Suivez toutes les informations sur le site de la Ville de Visé, le Facebook communal et sur le site https://www.info-coronavirus.be/fr/
    Nous vous rappelons également que le port du masque est obligatoire dans différents lieux et notamment pour Visé :

    - Les rues commerçantes de Visé centre couvertes par la zone bleue, soit :

    • La place Reine Astrid
    • La rue du Collège
    • La rue Haute
    • L’avenue du Pont
    • La rue du Perron
    • La rue des Béguines
    • La rue de la Chinstrée
    • Le parking du centre culturel
    • La rue Saint Hadelin
    • La rue des Déportés
    • La rue Tour l’Évêque
    • La rue Dodémont
    • La rue des Francs Arquebusiers
    • L’avenue Maréchal Foch
    • L’avenue de Navagne jusqu’au croisement avec la rue de Sluse.
    • Le bas de l’avenue Albert Ier, depuis la place Reine Astrid jusqu’au restaurant la cour interdite.
    • Le bas de la rue de la Trairie, depuis la place Reine Astrid jusqu’au parking à gauche en montant.
    • La rue des Récollets en entier, depuis l’avenue du Pont jusqu’à l’hôtel de Ville.
    • La promenade Léon Meurice dans le tronçon entre le restaurant le Jasmin et le Pam-Pam
    • La place de la Collégiale en ce qui concerne le parking devant l’entrée de la collégiale à l’exclusion du parking situé sous ladite collégiale.         

    - La rue de Visé à Cheratte Bas.
    - Les abords des écoles.
    -  Dans les marchés, brocantes et fêtes foraines.
    -  Sur les plaines de jeux.
    -  Sur les sites des endroits touristiques : Ile Robinson, Julienne (site des étangs à l’exclusion des bois), Port de Plaisance, Bac à Lanaye, Montagne St Pierre.
    -  Dans l’ensemble des bâtiments publics pour les parties accessibles au public.
    -  Dans les établissements de l’HoReCa, sauf quand les personnes sont assises à leur table.
    - Dans les salles de spectacle, de concert, de conférence ou de réunion.
    - Dans les lieux de culte.
    - Dans les musées et les bibliothèques.
    - Dans toutes les files d’attente de tous les commerces et dans tous les commerces du territoire communal.

    Protégez vous et protégez les autres.

  • Ville de Visé : un bébé en 2019 un arbre en 2020

     

    48CDC6CC-DA58-4291-A598-329D32E64276.png

     

    La Ville de Visé contactera prochainement par courrier les 179 couples qui ont eu le bonheur d’accueillir un bébé en 2019.

    Le Collège communal a décidé d’offrir un arbre à planter dans le jardin des nouveaux parents. Cet arbre constituera un beau souvenir, il embellira les jardins de l’entité et participera au maintient de la biodiversité.

    Qu’en est-il pour les familles n’ayant pas de jardin ? Cet arbre pourra être planté dans le jardin d’un de leurs proches résidant idéalement sur notre commune.

    Une fois réservé, les parents viendront chercher leur arbre lors de la journée de l’arbre qui se déroulera le samedi 28 novembre 2020 de 10h à 13h, à l’école communale de Cheratte-Hauteur section maternelle, Rue de l’Église.

    Si vous désirez plus d’informations sur cette action, nous vous invitons à contacter le Service Environnement de la Ville de Visé (TEL : 04/3748493, Courriel : laetitia.poelmans@vise.be ).

     

    Xavier MALMENDIER

    Echevin de l’urbanisme et de l’Environnement

     

    Francis THEUNISSEN

    Echevin des travaux et des Plantations

  • Deux cérémonies en une ce 12 septembre 2020

    0A57A47C-94F3-42AC-AD41-8F0CAF53B49A.jpeg

    Les plus anciens se souviennent du lundi 12 SEPTEMBRE 1944 où les troupes allemandes furent boutées de Visé par des soldats de la 30 division américaine – une stèle a été placée face à la Collègiale , qui continuèrent par après à libérer le sud de la province du Limbourg hollandais. Ce même jour, deux visétois furent tués par des snipers allemands , le résistant visétois Flohimont et le soldat de la brigade Piron Debefve Mais cette année à cause du Covid 19, une autre cérémonie fut reportée à cette date du 12 septembre, la présentation du drapeau restauré de l’association des ex.civils déportés et prisonniers visétois qui au nombre de 631 le 16 août 1914 furent déportés dans des camps près de Hanovre en Allemande. Précédé par l’harmonie de M.Colin, les autorités, les anciens combattants, l’amicale des Paras- Commandos et des invités partirent du monument des Déportés Ici, la-bas ou ailleurs placé des déportés pour arriver à Souvré puis face à la collégiale et enfin terminer dans la salle des Tréteaux ou fut présenté le drapeau de 1920 restauré par les bons soins du musée de Visé et grâce à une cinquantaine de donateurs.

     

    BON SUCCES POUR LES JOURNEES DU PATRIMOINE A ARGENTEAU

    D510F259-0240-4A42-8A42-3902ECF43CCD.jpeg

    Deux activités étaient prévues : les Rendez-Vous de Richelle avaient mis les petits plats dans les grands en optant pour une visite libre de 6 attractions le dimanche : le parc du château d’Argenteau avec son magnifique Cèdre bicentenaire l’ouverture de la chapelle Notre-Dame aux bois bénits de Wixhou, le champignon voisin, la grange de Wixhou, le domaine de la Julienne et les arbres remarquables du domaine. De 10 h à 17 H. , le dimanche 13 septembre 2020, plus de 500 visiteurs furent accueillis par une vingtaine de bénévoles de l’association richelloise, présidée par Thierry Gathon. Chapeau

    Vu le virus pernicieux du Covid 19, les inscriptions se faisaient par internet avec 20 personnes par quart d’heure entre 10 h. et 17 h., le tracing étant de rigueur et les personnes devant porter le masque.

    Même règle pour l’autre activité nocturne organisée par la Société Archéo-Historique de Visé et de sa région. Mais là deux balades les deux soirs ne pouvaient accueillir que 20 participants. Trois animateurs Lucy Lensen, Régis Beuken ,et Jean-Pierre Lensen.Ici 8 stations scandaient la balade où les arbres (Chêne, Hêtre, Séquoia, Chataigniers, Frêne, Cédre) racontaient la vie de quelques personnalités.

    On sait déjà que les 33e journées du patrimoine en 2021 auront aussi comme thème la Nature.

    A parler des activités du musée régional, signalons les 4 prochaines activités : l’architecture protestante le lundi 28 septembre à 20 h. dans la petite salle des Tréteaux , l’ouverture libre du musée le premier dimanche 4 octobre de 14 h. à 17 h. (même si le musée est ouvert depuis le 1er juillet du mardi au vendredi de 14 h. à 16 h.), le vendredi 16 octobre à 20 h., la personnalité de Napoléon III dans la même petite salle et enfin la visite du Remember Museum de Thimister le dimanche 25 octobre à 15 h. Réservation souhaitée et recommandée au 043748563 ou sur info@mahvi.be

  • Semaine de la mobilité 2020

    E6D9ED3D-B287-453A-914E-B0A2AA5EEFA5.jpeg

    Comme chaque année, depuis 2000, dans toute l’Europe, des dizaines de villes et régions se mobilisent dans le cadre de la Semaine de la Mobilité, du 16 au 22 septembre. Cette année, la Wallonie ne dérogera pas à la règle, même si les circonstances particulières nous ont demandé de nous adapter : un peu moins d’actions en réel mais tellement plus de télétravail, de la distanciation sociale mais aussi de la solidarité et un engouement national pour le vélo… Finalement, n’est-ce pas l’année de réfléchir à sa mobilité et mettre en valeur une autre utilisation de l’espace public ? Ce sera le thème de la Semaine de la Mobilité 2020 : l’espace public, ça se partage !

    Objectif ?

    Démontrer les avantages des modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle comme la marche, le vélo, le covoiturage et les transports en commun. Il est important d’agir en faveur d’une mobilité plus efficace, plus respectueuse de notre cadre de vie et qui s’inscrive dans le développement durable. C’est également l’heure de montrer les plus-values d’une non-mobilité : nos déplacements sont-ils tous nécessaires ? L’espace public ne pourrait-il pas être mieux utilisé si l’usage de la voiture allait en diminuant, comme ça a été le cas pendant le confinement ? Comment repenser notre mobilité si les horaires de travail deviennent plus flexibles, si le télétravail continue de prendre de l’ampleur ? Quelles activités locales ? Même si la promotion d'une mobilité plus durable s’effectue tout au long de l’année, la Semaine de la Mobilité reste l’occasion de lancer des nouvelles actions et/ou de mettre en avant ce qui existe déjà. Pendant toute la semaine, communes, entreprises, associations, écoles, acteurs de la mobilité, mouvements de jeunesse et citoyens démontrent qu’une autre mobilité est possible. Des centaines d’activités variées sont organisées : journée sans voiture, village mobilité, sensibilisation dans les embouteillages, mise en route d’un pédibus scolaire, pour ne citer que quelques exemples. Tout ça grâce aussi au travail des acteurs de la mobilité ! Nous allons une nouvelle fois essayer de faire grimper le compteur : retrouvez toutes les actions de cette Semaine de la Mobilité sur notre site internet. Une carte interactive vous permettra de voir quelles actions sont menées près de chez vous. Le Défi Mobilité 6 e édition Comme chaque année, le SPW Mobilité et Infrastructures en collaboration avec la Cellule Mobilité de l’Union Wallonne des Entreprises (UWE) et les Cellules syndicales de mobilité organisent le Défi de la Semaine de la Mobilité. L’objectif est d’inciter les entreprises publiques et privées à mener des actions originales sur le thème de la mobilité, tout en valorisant ce qui existe déjà. Cette année, 4 catégories seront récompensées : 

    20A0798C-B38D-4F24-B159-98FC086FA494.pngLa Semaine de la Mobilité, c’est l’occasion de promouvoir les modes de transport alternatifs, de valoriser l’existant ou encore d’inaugurer de nouvelles infrastructures. En participant à ce Défi vous donnez une image positive de votre structure, tout en l’inscrivant dans une démarche de mobilité durable. A noter que si l’an dernier nous ne prenions en compte que les actions concernant les employés communaux, nous avons choisi pour cette nouvelle édition d’intégrer également les initiatives que vous pourriez mettre en place pour vos concitoyens (ou toute autre action originale).

    L’entreprise privée (primée par la Cellule Mobilité de l’Union Wallonne des Entreprises)
    L’administration/institution publique (primée par le Service public de Wallonie)

    Le projet mobilité porté par des représentants du personnel (primé par les Cellules Syndicales de Mobilité)

     

    Pour tous les citoyens :

    - Le Challenge vélo Pour la 8e fois, la Wallonie via son action « Tous vélo-actifs » incitera les citoyens à enfourcher leur vélo pour parcourir, ensemble, plusieurs milliers de kilomètres. Le record à battre : 82.000 km par 1200 cyclistes en 2019. Vu les nombreux achats de vélos cette année, on peut y arriver ! (www.veloactif.be)

    - La part belle au télétravail et au virtuel Alors que la situation actuelle a permis de développer massivement le télétravail, de nombreuses structures se demandent actuellement comment poursuivre sur cette voie du virtuel. La Semaine de la Mobilité sera l’occasion de mettre en valeur les réussites (et pourquoi pas les échecs ?) de ce mode de fonctionnement :

    - Trucs et astuces du travail à distance lors de la journée nationale du télétravail : le mardi 22 septembre. A cette occasion un webinaire est organisé en français et en néerlandais par l’institut VIAS et le SPF Mobilité et Transport ;

    - Des lots pour récompenser les participants aux différents Défis : la Wallonie souhaite aider les entreprises qui n’arrivent pas à travailler de manière virtuelle à le faire de manière plus efficace, et aider à perfectionner le système de celles qui le font déjà, et cela en offrant des séances de coaching dédiées au travail à distance pour les gagnants des Défis Mobilité ;

    - Des lots pour les citoyens : en partenariat avec de nombreuses radios, la Wallonie va offrir des cadeaux pour permettre un télétravail plus confortable. Des casques pour les réunions, des chaises ergonomiques et parfois même un ordinateur ! Pour avoir la chance de gagner ce matériel, il faut rester à l’écoute des radios Vivacité, Classic 21 et Tipik.

    Une communication à grande échelle Puisqu’il n’est pas possible d’organiser cette année en toute sécurité des actions de rassemblement pour « envahir » l’espace public, nous avons décidé de miser sur la communication :

    - Une communication sur tous les flancs de bus du TEC qui vont parcourir la Wallonie ;

    - Une campagne de communication multi canal (Facebook, partenariat médias …) avec notre partenaire privilégié Vivacité ;

    - Via une communication pour les plus jeunes, grâce à une capsule vidéo spéciale « mobilité » diffusée dans le journal des enfants et reprise par notre partenaire Ouftivi.

    Du soutien au développement de la mobilité scolaire Au niveau des écoles, la Wallonie incite celles-ci à mettre en place des actions ou des aménagements pour faciliter le retour des élèves en classe sans pour autant engorger les rues. Tous les conseils dans la fiche à destination des écoles pour un meilleur déconfinement. Un guide de démarrage d’un Pédibus sera mis en ligne sur notre site mobilite.wallonie.be, rubrique EMSR, durant la Semaine de la Mobilité. On y retrouvera également de nombreuses informations sur le sujet.

    Ce projet est mené en collaboration avec les asbl Empreintes et Tous à Pied, ainsi que la cellule Education à la Mobilité et à la Sécurité Routière (EMSR) du Service public de Wallonie. Le label « Commune pédestre » et la basket d’or Les Communes ou les Villes peuvent s’engager dans le Label Commune pédestre, afin de devenir une référence et devenir une valeur d’exemple en matière de réseau de petites voiries publiques et de mobilité alternative à la voiture.

    En outre, lors de la Semaine de la Mobilité, le prix de la « Basket d’or » sera décerné à la commune qui aura réalisé l’aménagement ou l’action les plus pertinents en faveur de la mobilité piétonne durant cette année. Depuis 2018, 45 communes qui valorisent leur réseau ont été labellisées. Découvrez ces communes, ainsi que les conditions de participation sur le site internet du projet. Mise en valeur du transport de marchandises ! En Wallonie, 80% des marchandises sont acheminées par camion. Pourtant, dans certains cas, des alternatives existent et sont moins polluantes. La Wallonie les soutient en encourageant notamment l’intermodalité dans son transport de marchandises, et cela depuis maintenant 25 ans ! Explications sur cette matière sur notre site internet. Le calculateur mobilité : en ligne toute l’année pour mieux économiser Comme chaque année, retrouvez sur notre site internet le Calculateur mobilité, qui vous permet de voir les économies que vous pouvez réaliser (monétaires et environnementales) en fonction du mode de transport que vous utilisez et de la distance à parcourir. A la recherche d’information sur les acteurs de la mobilité en Wallonie ? Ils sont tous sur notre portail de la Mobilité, dans la rubrique acteurs de la mobilité. Contacts : Service public de Wallonie Alice Gobiet (contacts presse) 0498/19.52.72 – Pauline Caxton 081 77 31 08 Mail : semaine.mobilite@spw.wallonie.be Web : mobilite.wallonie.be)

    Source : SPW