Port du masque : les mesures prises par la Ville de Visé à partir de ce 1er octobre 2020

AEFF27CE-3482-4A5D-BDD0-7BFA99AEC8E3.jpeg

 
Port du masque dans les lieux publics dans le cadre de la lutte contre le coronavirus
Les mesures prises pour la Ville de Visé à partir de jeudi 1er octobre
 
Toute personne, à partir de 12 ans est tenue de porter un masque, toute autre alternative en tissu ou, lorsque cela n’est pas possible pour des raisons médicales, un écran facial, dans les rues commerçantes et les parties de la voie publique énumérées ci-dessous.
 
L’obligation visée à l’alinéa 1er n’est pas applicable aux membres du personnel des services, lorsque l’exercice le leur fonction est incompatible ou difficilement conciliable avec le port du masque.
 
Toute personne, à partir de 12 ans, doit être en possession permanente d’un écran facial.
Les lieux concernés par l’obligation du port du masque sont les suivants :
- Les rues à forte densité commerçante de Visé centre, soit :
• La place Reine Astrid
• La rue du Collège
• La rue Haute
• L’avenue du Pont
 
- Dans les marchés, brocantes et fêtes foraines.
- Sur les plaines de jeux.
- Dans l’ensemble des bâtiments publics pour les parties accessibles au public.
- Dans les établissements de l’HoReCa, sauf quand les personnes sont assises à leur table.
- Dans les salles de spectacle, de concert, de conférence ou de réunion.
- Dans les lieux de culte.
- Dans les musées et les bibliothèques.
- Dans toutes les files d’attente de tous les commerces et dans tous les commerces du territoire communal.
- Aux abords des écoles. Par ‘abords d’écoles’, il faut entendre tout lieu situé à moins de 30 mètres de chaque entrée d’école.
- Aux arrêts de bus.
- En tout endroit de rassemblement de plus de trois personnes dont au moins deux personnes ne respectent pas les 150 centimètres de distanciation sociale.
 
Les cyclistes circulant dans les voiries concernées ne sont pas tenus de porter un masque pour autant qu’ils restent dans la circulation. S’ils s’arrêtent en dehors des bandes de circulation, ils sont tenus de porter le masque.
Dans les autres cas, le port du masque reste fortement recommandé surtout quand les distances de sécurité ne peuvent être respectées.
 
Toute infraction aux dispositions est punie des peines prévues à l’article 22 de l’arrêté ministériel du 30 juin 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus Covid-19.
 
(Information aimablement communiquée par Guy Jolly, du secrétariat du Bourgmestre)
 
NDLR : A tous les grincheux (comme moi) qui trouvent ces mesures discriminatoires envers les piétons et le cyclistes, je leur répondrai "si vous voulez éviter le port du masque, venez dans le centre-ville en voiture, et allez boire un verre! Ce sera tout bénéfice pour l'HoReCa! Pour l'environnement,  c'est autre-chose....
 

Les commentaires sont fermés.