Cas de coronavirus: des classes de maternelles fermées dans cinq écoles à Visé

« Ce vendredi 2 octobre, nous avons été informés qu’un de nos professeurs de maternelle avait été dépisté positif au coronavirus. Les directrices d’écoles concernées et les autorités communales ont travaillé en étroite collaboration afin de mettre en place toutes les mesures imposées par les directives de la Communauté française et par les médecins du PSE en charge du suivi de nos établissements. »

Ainsi commence le communiqué envoyé par la Ville de Visé, qui détaille donc les décisions prises, pour l’heure. « Dans ce cadre, plusieurs classes de maternelles de nos écoles communales sont en quarantaine : les écoles de Richelle, Cheratte-Haut, Loën, Lanaye et Lixhe sont concernées. La date de réouverture de ces classes(dix au total) dépend de la date du dernier contact avec l’instituteur infecté. »

Ce sont donc cinq implantations sur les huit de la commune qui sont touchées, mais exclusivement en maternelles. Un nombre important qui s’explique simplement par le profil du professeur en question. « Il s’agit du professeur de psychomotricité », nous précise la bourgmestre Viviane Dessart. « Il est donc amené à voyager pas mal dans les écoles et à travers plusieurs classes de maternelles. Après renseignements pris, depuis le premier octobre, la fermeture conseillée est passée de 14 à 7 jours... c’est donc ce que nous avons mis en place mais cela pourrait évoluer selon les constatations des jours à venir », précise-t-elle encore. « Leurs réouvertures dépendront donc du dernier contact avec ce professeur puisqu’il n’a pas mis les pieds dans chacune des classes concernées le même jour évidemment. »

Une information également confirmée par Jérôme Vandermaes, directeur général adjoint à la Ville de Visé. « Ce professeur a travaillé lundi, mardi et mercredi. La détection positive au Covid 19 a été officialisée vendredi dernier. Certains élèves l’avaient donc déjà fréquenté cinq jours auparavant... Ce qui explique, qu’en fonction de ce contact, chacun des élèves ne va pas forcément se retrouver dans une quarantaine de sept jours. Certains reprendront déjà les cours mardi. Mais nous insistons bien auprès des parents : ils doivent se montrer particulièrement attentifs à l’état de santé de leur enfant et, potentiellement, l’arrivée d’un éventuel symptôme dans les sept jours encore à venir », précise-t-il.

En ce qui concerne les autres membres du personnel de ces écoles, aucun contact à risque n’a été pris : ils ne sont donc pas ici concernés.

Les autorités précisent enfin se montrer attentives à l’évolution de la situation dans les prochains jours.

(Source La Meuse)

Les commentaires sont fermés.