• Enquête publique : Aménagement de la place Reine Astrid à Visé

    8B52B503-2664-44CB-98EB-FE208BD7E03E.jpeg

    BGHP

     

    AVIS URBANISME Le Collège communal fait savoir que le Fonctionnaire délégué est saisi d’une demande de permis d'urbanisme

    Le demandeur est la VILLE DE VISE dont les bureaux se trouvent Rue des Récollets, 1 à 4600 Visé. Le terrain concerné est situé à 4600 Visé, Place Reine Astrid, non cadastré. Le projet consiste en la rénovation et le réaménagement de la Place Reine Astrid. Une modification de voirie communale est prévue avec notamment des échanges de terrain entre la Ville de Visé et la Région wallonne.

    L’enquête publique est réalisée en vertu de l’article R.IV.40-1. du CoDT et en vertu du Décret du 6 février 2014 relatif à la voirie communale. Nous vous signalons donc que cette enquête est ouverte à l'Echevinat de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement (service Urbanisme), rue de Mons n°11 à Visé.

    Conformément aux dispositions du Titre 1er de la partie III du Livre 1er du Code de l'Environnement, le dossier peut être consulté du 16 novembre 2020 au 15 décembre 2020 inclus : - par voie électronique de préférence, en contactant préalablement le Service Urbanisme de la Ville de Visé (rachelle.dumont@vise.be ou 04/374.84.90). - auprès du Service Urbanisme, rue de Mons, 11 à 4600 Visé, les jours ouvrables et le samedi matin sur rendez-vous uniquement à prendre par mail ou par téléphone.

    Les réclamations et observations écrites sont à adresser au Collège communal de la Ville de Visé, soit par courrier postal (rue des Récollets n° 1-3 à 4600 VISE), soit par e-mail (rachelle.dumont@vise.be), soit remises au service Urbanisme (rue de Mons, 11 à 4600 VISE), avant la date de la clôture de l’enquête fixée le 15 décembre 2020 à 15 heures au Service Urbanisme.

    L’enveloppe ou le courrier électronique portera la mention : Enquête publique – VILLE DE VISE – 2020/080 Les réclamations et observations orales peuvent être formulées pendant la même période sur rendez-vous auprès de ou lors de la séance de clôture de l’enquête. Le conseiller en aménagement du territoire et en urbanisme chargé de donner des explications sur le projet est Mme MARCHAND, service Urbanisme (rue de Mons, 11 à 4600 VISE)

    Visé, le 09 novembre 2020.

    (Communiqué)

  • La coopérative «Les Petits Producteurs» ouvre un quatrième magasin à Visé

    Samedi prochain, le 14 novembre, la coopérative « Les Petits Producteurs » lance un nouvel appel public à épargne de 140 000€ pour financer l'installation de leur quatrième magasin, qui ouvrira ses portes à Visé le 28 novembre, et pour continuer à soutenir les petits producteurs et à mettre en place des filières d'alimentation locale.

    Des magasins de quartier pour retisser le lien entre producteurs et mangeurs

    Après avoir ouvert trois magasins à Liège depuis 2016, la coopérative inaugurera son quatrième magasin à Visé rue Haute n°34 le 28 novembre prochain. Un choix qui est encore et toujours celui du circuit-court puisque plusieurs producteurs qui fournissent la coopérative depuis ses débuts sont de la région: Joël Ruth (légumes) et Théo Jodogne (champignons) à Ében-Émael, Julien Vandeclee (légumes) à Houtain-Saint-Siméon et Pierre-Marie Laduron (fruits) à Warsage.

    Sur un terrain mis à disposition par la Ville de Liège à Sainte-Walburge, la coopérative a soutenu l’installation de deux producteurs. Leur production est écoulée dans les magasins de la coopérative où ils travaillent également comme vendeurs, ce qui leur permet d’améliorer leurs revenus. Après une phase d’évaluation, d’autres projets CREaFARM pourront être lancés grâce au financement citoyen.

    225EAF50-AE56-4BC8-AF6F-80C868D2C658.jpeg

    Développer des filières pour relocaliser notre alimentation

    « Depuis peu, la coopérative propose dans ses points de vente de la farine, du pain et des biscuits entièrement issus d'une filière 100% locale qu'ils ont mise en place avec leurs producteurs. Qualité, proximité et prix juste pour le producteur sont ainsi garantis du terrain jusqu'aux magasins », indique la coopérative.

    « À travers tous ses projets, la coopérative invite les citoyens et citoyennes à investir leur épargne dans l'économie locale plutôt que les banques, dans un projet qui a du sens, pour revaloriser celles et ceux qui produisent notre nourriture tout en rendant accessible à toutes et tous une alimentation bio et locale », conclut Pascal Hennen, le gérant.

    (Marc Gerardy pour Sudinfo)