Patrick D'Heur, un homme multiple : pianiste, écrivain, compositeur mondialement connu. Sa famille était cherattoise

B62597CE-9A53-4AD4-8A7C-2170A2FAA772.jpeg

Patrick D'Heur, un homme multiple : pianiste, écrivain, compositeur mondialement connu. Sa famille était cherattoise

Dans les personnalités originaires de notre région et qui brillent au firmament de la musique, on peut et on doit citer Patrick Dheur. Bien que né à Liège, il a vécu son enfance à Cheratte et sa famille y est bien connue. C’est un pianiste de premier plan qui fit ses études au conservatoire royal de Liège avant de se faire inviter e.a. à Baltimore (USA) auprès de Léon Fleish. Il participa à plusieurs grands concours musicaux dont il obtint le premier prix KAROL SZYMANOWSKY en Pologne; Il est maintenant passé aussi de l’autre côté, en étant membre de jurys de nombreux concours. Après sa réputation le conduisit dans différentes salles tant comme interprète que comme concertiste. Il joue beaucoup et partout : plus de 20 tournées aux USA, des concerts dans pratiquement dans toute l’Europe, en Asie, en Amérique du Sud, en Afrique. Sa carrière est ponctuée de prestations dans des salles mythiques : le Carnegie Hall et le Lincoln Center de New York, le Bunka Kaikan à Tokyo, le Symphony Hall d’Osaka, le Théâtre Theresa Carreno à Caracas. Il enregistre notamment pour NHK, la radio télévision japonaise. Il partage sa passion avec de nombreux orchestres, en duo, trio, quintette et rejoint le groupe des solistes du Conservatoire de Vienne. Comme chaque pianiste, il a ses compositeurs préférés : Liszt mais aussi Mozart, Brahms, Beethoven, Chopin sans oublier Gretry et bien entendu cet autre musicien liégeois qui fit carrière à Paris, César Franck (en 3CD). Il fut d’ailleurs invité dans de nombreuses universités américaines pour donner des cours sur César Franck notamment (à Hartford, Philadelphie,Washington, San Diego, Kansas).

Sa discographie contient plus de 20 CD dont le dernier « Gretry de tous les temps »

Il a développé la culture musicale de la ville de Liège et de la fédération Wallonie-Bruxelles dont des œuvres de pianistes et musiciens liégeois : Jongen, Lekeu, Rogister, Radoux, Ysaye…..

Sa passion de la musique l’a mué aussi en compositeur. On doit de lui plus de 35 opus de plus variés : symphonie, concertos, cantates et mélodies. Une des dernières commandes de l’Orchestre Philharmonique de Liège fut jouée en octobre 2019 : « la symphonie Khazar, les migrants de l’éternel »

L’écriture ne le redoute pas et il prépare en ce moment de confinement un nouvel ouvrage, nous a -t-il dit. Un de ses derniers Finnertips (la musique au bout des doigts) fut édité chez Luc Pire et un de plus étonnants est « « Composer avec le monde – livre et CD aux Ed.Snel. car Patrick Dheur cultive un rapport unique et authentique avec la musique. Écrit comme une symphonie en plusieurs mouvements, ce livre est un voyage au cœur d’un métier rare et passionnant.

Enfin, il est responsable et conservateur du musée Gretry, situé en Outremeuse, rue des Récollets à Liège. C’est là-bas qu’il retrouva un manuscrit musical de ce musicien qui fit fortune au Royaume de France et qui traversa sans trop d’encombre la révolution française. L’œuvre que Patrick retravailla ne fut jamais joué de son temps (1792) : l’officier de Fortune et c’est à l’occasion du bicentenaire de sa mort en 1813 qu’il présenta cette œuvre à l’opéra royal de Liège. Gretry est connu comme auteur d’une quarantaine d’opéra bouffe dont les visétois peuvent entendre toutes les heures au carillon de leur hôtel de ville un des airs les plus connus de son opéra Lucile : « Où peut-on être mieux qu’au sein de sa famille » qui en 1769 fut un hymne royaliste.

Bien vite la fin du confinement pour retrouver ce musicien au clavier.

(Texte JP Lensen)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel