- Page 2

  • Le printemps des musées (suite)

     

     

    La collégiale Saint Martin et Saint Hadelin

    _DSC0167.jpg

    _DSC0168.jpg

     

    La châsse de St Hadelin est un magnifique exemple de l'orfèverie mosane des XI et XIIe siècle. Les deux pignons les plus anciens ( "Le couronnement de St Hadelin et de St Remacle" ainsi que "le Christ guerrier") proviennent de la première châsse.

    Les quatre plus beaux panneaux sont attribués à l'orfèvre principal : ce sont "le miracle de la source", "St Hadelin recevant des visiteurs", "St Hadelin rendant visite à St Remacle" et "la guerison de la femme muette". Dans ces quatre scènes, les inscriptions présentent les mêmes caractéristiques.

    "Le songe de St Hadelin" et "La visite de Pepin" sont de moindre qualité. Malgré un souci du détail poussé, les personnages sont plus massifs, plus lourds. Ils portent les traces d'une restauration au XIV ou XV siècle.

    Les deux dernières scènes, "la résurrection de Guiza " et " les funérailles de St Hadelin ont été réalisés par des mains moins habiles. Les détails sont intéressants, les inscriptions sont toutes horizontales et les lettres beaucoup plus grandes. 

    _DSC0161.JPG

    _DSC0162.JPG

    _DSC0164.jpg

    _DSC0165.JPG

     

     

    Le buste de St Hadelin

    L'ancien reliquaire en bois du XIVe S contenant le crâne du Saint fut restauré en 1654 à la demande du chanoine Jean de Bloquerie. Il se fit repréenter contre l'épaule gauche d'Hadelin. Le buste porte le poinçon du prince-evêque Maximilien Henri de Bavière . Un cartouche contient les initiales de l'ofèvre : IG pour Jean Goesin.    

    _DSC0171.jpg

    _DSC0170.jpg

                                                       

     

                                                        La Montagne St Pierre                                                            

      La Maison de la Montagne Saint Pierre n'est pas un musée dans le sens où on le comprend habituellement. Ici, pas de grandes vitrines, pas de grandes collections d'objets plus ou moins hétéroclites. Il s'agit d'un lieu qui, au moyen de modules interactifs didactiques et ludiques permet de découvrir l'origine, l'histoire et les particularités du site et de la réserve naturelle. On y trouve cependant une mâchoire de mosasaure, ce reptile géant, lézard de la Meuse, qui vivait dans la région au Mesozoïque. Cet animal pouvait mesurer de 5 à 18 m   et sa colonne pouvait compter jusqu'à 150 vertèbres. Le premier exemplaire aurait été exhumé il y a environ 2 siècles par des ouvriers travaillant dans les carrières de la montagne. Il y a quelques années, une tortue marine fossilisée a été découverte dans ces mêmes carrières. Elle a été extraite de sa gangue de tuffeau et semble prête à rejoindre le lieu où elle doit être exposée. Un problème se pose cependant : vu sa taille, elle n'entre ni par la porte ni par les fenêtres. Les moyens budgétaires disponibles ne semblent pas permettre la réalisation des travaux nécessaires. Alors, on attend...  

    La maison est ouverte tous les samedis, dimanches et jours fériés du 1 avril au 31 octobre, et de 14h à 18h.

    _DSC0001.jpg

    _DSC0002.jpg

    _DSC0003.JPG

    _DSC0004.JPG

    _DSC0005.jpg

    _DSC0006.jpg

  • Le Printemps des musées : A Visé aussi

    Dans le cadre de la manifestation nationale "Le printemps des Musées", notre ville a tenu à participer en présentant diverses collections au public. Les musées des trois Gildes étaient ouverts, ainsi que le musée communal, la maison de la montagne St Pierre, et une visite guidée de la châsse et du reliquaire de St Hadelin exposés dans la collégiale était également organisée.

    Nous ne referons pas l'historique des Gildes, ces dernières disposant chacune d'un site sur le net. Le musée communal et la maison de la montagne St Pierre sont également représentées sur ce média. Voici simplement quelques clichés, qui, je l'espère, vous donneront envie d'en savoir et surtout d'en voir plus.  

    Le musée des Francs Arquebusiers est situé rue Dodémont, au premier étage du local et de la salle de Gilde. Il est ouvert les jours de fête de la gilde, ou sur demande. Marc Poelmans, le conservateur, estime que les trois plus belles pièces exposées sont :

    - le fusil Comblain (au centre) de Charles de Marbais, un des fondateurs de la section tir et du tir avec cette arme en 1874

    _DSC0100.JPG

    - Un extrait du journal qui relate la bataille de Navagne entre Belges et Hollandais le 20 novembre 1830, et corrigé par son auteur, le capitaine Demany qui commandait la compagnie

    _DSC0103.jpg

     - Une assiette de prix d'un concours de tir en 1821 (donc avant l'Indépendance) retrouvée il y a peu

    _DSC0113.jpg

    _DSC0105.jpg

    _DSC0106.jpg

    _DSC0107.JPG

    _DSC0108.jpg

    _DSC0114.jpg

    _DSC0116.JPG

    _DSC0118.JPG

    _DSC0110.JPG

    Cette photo a été prise par Sa Majesté la Reine Paola lors de sa visite en notre bonne ville le 22 juin 2010. La Reine a accepté d'en faire parvenir un exemplaire signé exposé au musée de la Gilde.

     

    Le musée des Arbalétriers est lui aussi implanté à l'étage du local de la Gilde, rue Haute. Il est également ouvert lors des fêtes de la compagnie ou sur demande. 

    J-P Nihon accompagnait les visiteurs ce samedi, prodiguant les explications et répondant aux nombreuses questions des visiteurs.

    _DSC0133.JPG

     

    - St Georges, le saint patron de la compagnie, est représenté par cette statue en bois de tilleul polychrome, datée de 1776 et réalisée par DELCOMMUNE de Maastricht

    _DSC0125.jpg

     

    _DSC0122.jpg

     

    - une arbalète liégeoise à crosse sculptée et ciselée de 1861 

    _DSC0126.JPG

    _DSC0127.JPG

     - arbalète espagnole de Valence (1454) aurait été fabriquée par Ioan Bianco, l'"armurier" attitré de Charles Quint et de son fils Philippe. L'arc de cette arme porte une devise latine "Facile non est attingere medium" - il n'est pas facile d'atteindre le centre - ainsi que huit poinçons représentant l'agneau mystique

    _DSC0136.JPG

    _DSC0124.jpg

    _DSC0119.jpg

    _DSC0123.JPG

    _DSC0137.jpg

    _DSC0138.jpg

    _DSC0134.JPG

    _DSC0129.JPG

    Détails d'une reproduction d'une arbalète italienne des remparts, copie du modèle d'origine du XIV e siècle. Le tireur est assis sur un banc pour pouvoir utiliser cette arme très puissante.

     

     Le musée de la compagnie royale des Anciens Arquebusiers est lui aussi établi rue Haute, au dessus du local de la Gilde. On peut également le visiter les jours de fête de la compagnie, ou sur rendez-vous. Il  est quasiment voisin de l'établissement des Arbalétriers. Nous avons effectué la visite, guidé par Eddy Bruyère.

    _DSC0143.jpg

    _DSC0140.JPG

    _DSC0145.jpg

    Ci-dessus, l'arquebuse des remparts est l'une des plus belles pièces de la collection, avec la statue de Saint Martin, ci-dessous, sous la protection de qui la gilde est placée (ainsi que celle des Francs, d'ailleurs) 

    _DSC0144.jpg

    _DSC0147.jpg

    _DSC0148.jpg

    _DSC0149.jpg

    _DSC0151.JPG

    _DSC0152.JPG

    _DSC0153.JPG

    _DSC0154.JPG

    _DSC0155.jpg

    _DSC0156.jpgL

    _DSC0157.jpg

    Les souvenirs contenus dans cette vitrine ont appartenu à Marcel Martin, le papa de Marcelle, poétesse et écrivain wallon bien connue. Ils ont été légués par la famille.

    Il en est de même pour le meuble et les objets qui le garnissent : ils ont été fabriqués par Simon Bertholet, un membre de la Gilde, à partir de morceaux de bois trouvés ci et là. 

    _DSC0158.JPG

    _DSC0160.jpg

     

    Le trésor de la collégiale et la maison de la montagne St Pierre vont paraître prochainement

  • Sacré-Coeur : portes ouvertes ce 14 mai

    L'institut du Sacré Coeur, rue de la Trairie avait ouvert ses portes au public ce samedi. Toutes les options étaient présentées et dans de nombreux locaux on pouvait voir les élèves au travail : labo chimie, labo physique, cuisines, locaux soins aux personnes, etc. Des jeux éducatifs et mathématiques étaient également ouverts à tous. Les inscriptions étant en cours, les jeunes pouvaient mieux se rendre compte, non seulement du cadre de l'établissement, mais aussi des possibilités de carrières ou de débouchés qu'il offre. De nombreux parents s'étaient déplacés afin de se renseigner sur la future école de leur enfant. 

    _DSC0053.JPG

    _DSC0054.jpg

    _DSC0056.JPG

    _DSC0057.JPG

    _DSC0058.JPG

    _DSC0059.jpg

    _DSC0061.JPG

    _DSC0062.JPG

    _DSC0063.JPG

    _DSC0066.jpg

    _DSC0067.jpg

    _DSC0068.JPG

    _DSC0070.JPG

    _DSC0072.JPG

    _DSC0074.JPG

    _DSC0077.JPG

    _DSC0079.JPG

    _DSC0080.JPG

    _DSC0081.JPG

    _DSC0082.jpg

    _DSC0083.jpg

    _DSC0084.JPG

    _DSC0085.JPG

    _DSC0086.jpg

    _DSC0088.JPG

     

    _DSC0090.JPG

    _DSC0091.JPG

    _DSC0092.JPG

    _DSC0093.jpg

    Avéve pierdou vosse samin'ne fré ?

     

    _DSC0094.JPG

    _DSC0095.JPG

    _DSC0096.JPG

    _DSC0097.JPG

    _DSC0098.JPG

    _DSC0052.JPG

    A la sortie, ce groupe de jeunes filles indécises quant aux futures carrières qui s'offrent à elles.

     

  • Printemps des associations

    Organisée par l'échevinat de la Famille et de la Citoyenneté, cette manifestation s'est tenue ce 14 mai dans le cloître de l'ancien athénée rue du Collège. De nombreuses associations avaient tenu à être représentées :

    Abbeyfield, Amicale libre des pensionnés de la Basse Meuse, Les amis de la crêche de Loën, Les amis de la Montagne de Lixhe-Loën, Amo reliance, Arc-services, ASIVA, ASPH, Le blé qui lève, Boxing club, Camas, Cercle horticole, Cie royale apicole, Conseil consultatif des aînés, Coronary Visé club, Cracq Basse-Meuse, Croix rouge, Défendons nos villages, F.C. Cheratte, Fraternité de route, Maison de la laïcité, Natagora, Parents secours, Patchwqork, Planning familial R&M, Pensionnés de la FGTB, Pensionnés de Lanaye, La petite randonnée, La porte ouverte, Mataka, Quartier de Devant-le-pont, Les Rendez-vous de Richelle, Les séniors de Richelle, La richelloise, Les ceux de chez nous, Société de St-Vincent de Paul, Super M.E.C., les Tricoteuses, les neuf sections de l'UCP et vie Féminine (sauf erreur ou omission).

    L'animation sonore était réalisée par Michel Vincent, de la RTBF.

    Dans la cour intérieure, les élèves de l'Académie César Franck nous ont fait participer à d'excellents moments musicaux. Boissons et petite restaurations étaient également au programme. Beau succès, tant par la clémence des conditions météorologiques que par la présence de nombreux visiteurs.

    _DSC0014.JPG

    _DSC0015.JPG

    _DSC0016.JPG

    _DSC0017.JPG

    _DSC0018.jpg

    _DSC0019.jpg

    _DSC0020.JPG

    _DSC0021.JPG

    _DSC0022.JPG

    _DSC0023.JPG

    _DSC0024.JPG

    _DSC0025.jpg

    _DSC0026.jpg

    _DSC0027.JPG

    _DSC0028.JPG

    _DSC0029.JPG

    _DSC0030.JPG

    _DSC0031.JPG

    _DSC0032.JPG

    _DSC0033.JPG

    _DSC0034.JPG

    _DSC0035.jpg

    _DSC0036.JPG

    _DSC0037.JPG

    _DSC0038.JPG

    _DSC0039.JPG

    _DSC0040.JPG

    _DSC0041.JPG

    _DSC0042.JPG

    _DSC0043.JPG_DSC0044.JPG

    _DSC0049.JPG

    _DSC0050.jpg

    _DSC0046.JPG

     

    _DSC0047.JPG

     

     

          

  • Mimi Finck expose à la chapelle des Sépulchrines

    _DSC0010.jpg

    Mimi Finck est visétoise. Après avoir suivi une formation en peinture, elle a enseigné les Arts plastiques durant 34 ans à l'Institut du Sacré Coeur à Visé. Depuis environ 25 ans, elle a recommencé à exercer son art pour le plus grand plaisir des amateurs de belles oeuvres. Sa technique allie aussi bien la brosse, que le couteau ou le pinceau pour les touches finales. 

    Pour la septième fois, les cimaises de la chapelle des Sépulchrines à Visé se voient garnies de ses toiles. Le thème de son exposition actuelle est axé principalement sur les paysages de Provence, mais on peut y admirer également quelques tableaux représentant le village ardennais de Chassepierre ou la vallée de l'Ourthe, ainsi que quelques natures mortes. L'exposition est accessible du 12 au 24 mai de 14h à 19h à la chapelle des Sepulchrines rue du Collège. Les peintures exposées sont proposées à la vente. L'entrée est gratuite.

    _DSC0002.JPG

    Les Oliviers

     

     

    _DSC0003.JPG

    La maison à Gordes

     

     

    _DSC0005.JPG

    En Automne

     

     

     

    _DSC0007.JPG

    Le Ventoux 

     

     

    _DSC0008.JPG

    La Vallée (de l'Ourthe) 

     

     

    _DSC0012.JPG

    La Maison du pépiniériste 

     

    Quelques toiles pour vous donner l'envie d'en voir plus. A visiter, vraiment !