- Page 2

  • Open de judo de Visé : les podiums de la première journée

    _DSC0043.JPG

    A l'issue de la première journée, qui a vu 227 judokas s'affronter dans quatre catégories de poids, voici les photos des podiums. A noter la très belle seconde place du Belge Benjamin Harmegnies. Bejamin a terminé 3ème à la coupe européenne Boras en 2011, 3ème également à la coupe européenne de Londres en 2011, 1er au tournoi Tre torri en 2010 et il s'était également classé 1er à Coimbra en 2008.

    Catégorie + 100 Kg

    _DSC0058.JPG

    1) BRAISON Oscar (Cuba); 2) HARMEGNIES Benjamin (Belgique); 3) SCHILDMEIJER Martin (Pays-Bas) et OJITANI Takeshi (Japon)

     

    Catégorie - 90 Kg

    _DSC0074.JPG

    1) GONZALES Asley (Cuba); 2) CHYKURDA Maksym (Allemagne); 3) GUERIN Pierre-Louis et DE LA CROES Marvin.

     

    Catégorie - 73 Kg

    _DSC0089.JPG

    1) CHAINE Guillaume (France); 2) IEFANOV Ivan (Ukraine); 3) SEIDLMEIER Fabian (Allemagne) et KANIVETS Dmytro (Ukraine).

     

    Catégorie - 60 Kg

    _DSC0100.JPG

    1) BEN ALI Farid (France); 2) ISHIKAWA Mironori (Japon); 3) MOHAMEDI Kamel et CHAUVET Mathias (France).

    Rendez-vous demain, à l'issue de la seconde journée, pour les autres résultats. 

  • Le bus de Tongres détruit par le feu

    _DSC0004.JPG

    Hier, vers 15 hr 15, le feu s'est déclaré dans le compartiment moteur du bus De Lijn assurant la liaison Visé - Tongres. Le véhicule se trouvait rue d'Eben, peu avant le carrefour avec la rue des Cimentiers. Malgré l'arrivée rapide des pompiers, l'autobus a été complètement détruit. Heureusement, personne n'a été blessé. Selon le chauffeur, il est possible qu'une fuite de diesel soit à l'origine du sinistre. Le constat a été réalisé par la police de la Basse-Meuse, tandis que l'épave du bus était enlevée par une dépanneuse des Bayards. 

  • Rénovation des trottoirs : également allée des Lilas

    _DSC0003.JPG

    La seconde phase des travaux de rénovation du revêtement des trottoirs est en cours. Alors que la première phase avaigt été réalisée par les ouvriers de la ville, la seconde l'est par le personnel de la société Thmassen, de Visé. Là aussi, des klinkers sont placés. 

  • Monsieur et Madame Cutaia - Inglima, de Cheratte, ont fêté leurs noces d'or

    DSC_0243.JPG

    L'année 2012 a bien débuté pour les époux Cutaia - Inglima, puisqu'ils ont été reçus à l'Hôtel de Ville par M. le Bourgmestre Marcel Neven, les Echevins Viviane Dessart et Luc Lejeune ainsi que par les Conseillers Francis Theunissen et Camille Vandervelde pour la célébration de leurs noces d'or.

    C'est en compagnie de leur famille et de leurs nombreux amis qu'ils ont écouté le petit discours rédigé en leur honneur.

    Ils sont tous deux originaires de Canicatti. Monsieur Cutaia est arrivé en Belgique à la recherche de travail. Il a débuté au charbonnage de la Bacnure, à la Préalle, puis io a travaillé pour la société `galère et a terminé sa carrière au charbonnage du Hasard, à Cheratte. Il est passionné de jardinage et de marche.

    Madame, en plus d'élever ses enfants, a travaillé comme repasseuse chez "Tout à neuf" à Cheratte, puis chez "Chic Shop à Visé. Grand'mère très attentionnée, elle s'occupe activement de ses quatre petits-enfants et n'hésite pas à leur préparer de délicieuses pâtes ou pizzas à la "Nonna". 

    Petit résué de la vie de ce couple, que nous félicitons chaleureusement et à qui nous souhaitons de vivre encore de longues années de bonheur ensemble, entourés de l'affection de tous.

    Viviane Dessart,

    Echevin du Développement économique, des Travaux subsidiés, du Tourisme, du Commerce et du Jumelage.

  • Lixhe : on a volé les marches

    _DSC0001.JPG

    Entre Lixhe et Lanaye, rive gauche de la Meuse, le long du Ravel, des escaliers métalliques avaient été _DSC0004.jpg
    installés dans le talus afin de permettre un accès plus aisé au bord de Meuse par les pêcheurs. Il semblerait que depuis environ deux mois, à deux endroit différents, des marches métalliques ont été déboulonnées et emportées par des voleurs. Seize marches ont été dérobées à un escalier, sept à un second. Ces deux escaliers sont situés à proximité du cul de sac de la rue Spinard. Les responsables des associations de pêche vont déposer plainte à la police.  En effet, bien qu'installés par les services du MET et du SPW, ces constructions avaient été fincancées par les pêcheurs.