- Page 2

  • Visé : la lutte contre la drogue, ce qu'en pense le Bourgmestre

    DSC_0010.JPG

    Les autorités néerlandaises ont installé un panneau lumineux à l'ancien  poste frontière sur l'autoroute à Visé avertissant les touristes de la drogue qu'ils ne pourront plus faire leurs achats.

    DSC_0005.jpgDepuis de nombreuses années, je lutte avec plusieurs autres bougrmestres wallons, flamands et hollandais afin que les coffee shops de Maastricht ne puissent être délocalisés à proximité de la frontière belge.

    C'est en 1970 que les autorités néerlandaises décidèrent de libéraliser la vente des drogues dites "douces" et notamment le cannabis.

    L'intention n'était pas de créer une société où tout était permis, et notamment la consommation de drogues, mais au contraire de mieux la contrôler en l'organisant à des endroits réservés à cet effet. Malheureusement, au bout de quelques années, le système mis en place fut pollué par le développement clandestin de la vente de drogues dures dans la ville de Maastricht et aussi l'essor du tourisme de la drogue (2.000.000 de personnes par an) venant principalement de France, d'Allemagne, du Luxembourg et de Belgique. Les autorités de Maastricht décidèrent dès lors de lutter contre cette affluence en délocalisant les coffee shops.

    En ce qui me concerne, je me suis opposé à cette délocalisation parce que Visé est à deux pas de la frontière et qu'une telle tentation dans une ville comptant plus de 4.000 étudiants dans l'enseignement secondaire est trop dangereuse. Ces étudiants ne sont pas tous Visétois, mais sont issus de toutes les communes de la Basse-Meuse. Très vite, les bourgmestres de toutes les communes proches de la frontière se sont associés pour faire bloc contre les autorités de Maastricht.

    Une première victioire fut la décision du Conseil d'Etat néerlandais de casser la décision des autorités maastrichtoises. Soulignons cependant que, particulièrement dans ce conflit, remporter une victoire ne signifie pas que l'on a gagné la guerre.

    Une deuxième victoire est la décision du gouvernement hollandais d'interdire à partir du 1er mai l'accès aux coffee shops aux étrangers dans les provinces de Zeelande, du Brabant Nord et du Limbourg néerlandais.

    Certes, cette victoire n'est pas sans risque, une délocalisation des dealers clandestins vers le sud est redoutable.

    C'est pour se protéger de ce risque que les bourgmestres concernés ont sollicité et obtenu un rendez-vous chez la Ministre de l'Intérieur qui les a écoutés avec une grande attention et a promis de confier à la police fédérale des missions pour entraver ce risque.

    Vraiment, nous progressons mais ne nous contentons pas de victoires qui, bien entendu, sont toujours provisoires.

    Le Bourgmestre, Marcel Neven.

  • La ville de Visé a sa télé officielle sur le net : www.vise.TV

    _DSC0012_2.JPG

    Depuis un certain temps déja, les visétois ont pu constater la présence d'un caméraman lors des principaux évènements de notre ville. Il s'agit bien sûr de Marc Lacroix, ancien chroniqueur essayeur automobile pour toutes les chaînes du groupe RTL (RTL, Club RT, AB3, AB4, AB Moteurs..). Il nous explique sa démarche. 

    image002.jpg"J'ai crée une société de production de reportages vidéos diffusés sur le net, AM Production. En octobre 2010, en collaboration avec les autorités communales de Visé, une chaîne a été lancée, mais l'adresse était relativement "tarabiscotée" et il arrivait qu'on ne la trouve pas aisément. Depuis peu, cette adresse est devenue : http://www.vise.TV beaucoup plus facile a retenir".

    Qu'y trouve-t-on? Eh bien tous les reportages sur les actualités visétoises : évènements sportifs, culturels, inaugurations, festivités locales, etc. 

    Marc est toujours seul sur le terrain : images, son, interview, il s'occupe de tout. Au montage, qu'il réalise lui-même également, sa belle soeur, Christine Bruyère prête parfois sa voix "off".

    Rendez-vous donc sur www.vise.TV pour y retrouver tous les évènements marquants de le cité de l'Oie.

    (Marc travaille également pour Aubel et va débuter une collaboration avec Marche en Famenne. Il gère également les sites www.actuauto.TV et www.videotourisme.TV)

  • Cheratte : Monsieur et Madame ALBANESE - DI FLORIO fêtent leurs 50 ans de mariage

    ALBANESE 140.jpeg

    Le 14 avril, les jubilaires, accompagnés de leur sympathique famille, ont été reçus à l'Hôtel de ville par le Bourgmestre Marcel Neven, les Echevins Luc Lejeune et Thierry Martin ainsi que par le Conseiller communal Camille Vandevelde. 

    A l'occasion de la célébration de leurs Noces d'Or, le Bourgmestre a retracé les moments importants deALBANESE 100.jpeg leur vie. Monsieur  Albanese a fait son service militaire dans les "Bersaglieri", une unité spéciale dont la musique du défilé au pas de course est célèbre. Il en garde de très bons souvenirs et il en fait profiter sa gande famille.

    Le couple est bien connu et apprécié des Cherattois et particulièrement des Italiens : pendant trente ans, ils y ont exploité une épicerie italienne.  

    Maintenant, tous deux pensionnés, ils profitent de la vie entourés de l'affection de leurs 3 enfants et 7 petits enfants. 

    Souhaitons leur de vivre encore de longues et belles années de bonheur. 

  • 2012 : l'année des saveurs

    27555_106842142693843_3534_n.jpgLa Maison du Tourisme de la Basse-Meuse s'associe à cette initiative qui vous fera visiter notre région d'une manière plus savoureuse. Ce programme pour toute la famille se déroulera de mai à octobre. Il vous donnera l'opportunité de vous détendre en famille et de découvrir d'une autre façon une Basse-Meuse gustative et ses produits du terroir. A cette occasion des producteurs locaux proposent leurs produits à la dégustation.

    Le programme comporte, pour un prix démocratique, 11 balades guidées et organisées mettant en valeur le patrimoine de nos saveurs régionales. Toutes les informations sont disponibles sur simple demande à la Maison du Tourisme (brochure disponible) rue des Beguines à Visé.

    D'autres activités "saveur" seront organisées par les Musées de Herstal, Visé, et Blegny Mine (restauration sous terre).

    Tous les renseignements sont disponibles sur le site www.basse-meuse.be  oun par téléphone au 04/375.85.55.

  • Le Mot du Bourgmestre

    DSC_0085.jpgUne fois de plus, je suis heureux de vous informer que c'est dans quelques jours, (le 4 mai à 18h30) qu'aura lieu la 24 ème finale du tournoi de déclamation.

    Encore Echevin, j'avais eu l'idée d'organiser cette épreuve réunissant les élèves de toutes les écoles primaires de chacun des réseaux situées sur notre ville. Plusieurs raisons m'avaient motivé : avant tout, la conviction que les jeunes doivent apprendre très tôt à s'exprimer en public, même si le trac est difficile à vaincre. Ensuite, une déclamation est un exercice littéraire  tellement enrichissant. Impossible de bien dire un texte si on ne l'a pas bien compris dans toutes ses subtilités.

    Ensuite, pour moi qui ai encore connu les oppositions improductives de la dernière guerre scolaire (quand j'étais moi-même à l'école primaire), réunir dans une grande fraternité des jeunes de tous les réseaux, c'est une revanche importante sur un sectarisme révolu.

    Si vos enfants sont des concurrents de la finale, je suis convaincu que vous voudrez être présents dans la salle des Tréteaux. Mais je voudais inviter ceux qui n'ont pas d'enfant à l'école primaire à être avec nous; ils ne le regretteront pas.

    J'ajouterai que certains participants que j'avais particulièrement appréciés il y a plus de 20 ans ont fait du théâtre et de la déclamation leur métier; mes espoirs ont donc parfois été dépassés.

    Le bourgmestre, Marcel Neven.