- Page 8

  • Les cimaises des Sepulcrines accueillent les oeuvres de Georges Peulen

     

    DSC_0006.JPG

    Né à Ans en 1939, Georges Peulen, dessinateur industriel, décide se suivre les cours de l'Académie des Beaux-Arts. Depuis 1989, il est membre du Cercle des Beaux-Arts de Verviers. Paysagiste de plein air, sa technique consiste à décomposer les éléments essentiels du paysage en petites touches de couleur. Jeu subtil d'ombre et de lumière, taches de couleur vive attirent le regard et le guident. 

    Utilisant principalement l'huile, il ne dédaigne pas l'aquarelle ni le pastel. L'Ardenne et ses sous-bois, les villages de la vallée de la Semois, l'Ourthe, le Hoyoux, sont ses principaux lieux d'inspiration. Georges Peulen a exposé à de nombreux endroits, tant en Belgique qu'en France ou au Luxembourg. La chapelle des Sepulcrines l'avait d'ailleurs accueilli en 2009.

    Depuis 2007, il enseigne la peinture à l'Académie des Beaux-Arts de Seraing. Il est venu tout exprès d'Ivoz-Ramet pour nous faire profiter de 51 de ses toiles. Tous les jours de 14h à 18h, jusqu'au 15 avril. La porte de la chapelle est ouverte, il n'y a même pas besoin de la pousser !

    Quelques "coups de coeur" dans l'album.  

  • Pharmacies de garde

    _DSC0011.JPG 

    Médecin de garde : un seul numéro : 04/379.09.00. Pour leur sécurité, les médecins de garde de                           la Basse Meuse sont en liaison avec les services de la Police.

     - Dentistes de garde : former le 100 pour connaître la liste.

     - Pharmacies de garde :

     - Le samedi 07/04 dès 9 hr : Pharmacie CRAHAY rue Vieille Voie 2 à Cheratte Tél 04/370.21.13

                                               Pharma Lixhe rue de La Croix 13 à Lixhe Tél 04/379.17.91

    - Le dimanche 08/04 dès 9 hr: Pharmacie MEERTENS, Rue J Muller 23 à Warsage Tél 04/376.61.51

                                                 Pharmacie MEURENS, rue de Wonck 23 à Houtain Tél 04/286.11.20 

    - Le lundi 09/04 dès 9 hr :  Pharmayou, rue de l'Eglise 1 à Haccourt, Tél 04/379.11.05

                                                                        

  • La ville de Visé vend des nids doubles pour hirondelles de fenêtre et des nichoirs pour abeilles solitaires


    vW83_1.jpg5f4cbfe7865f6a553eab7c7f621e2eaf.jpgLe service Environnement de la ville met ces articles en vente. Prix proposé : 15€ pour les nids doubles d'hirondelles et 10 € pour les nichoirs à abeilles solitaires. Ils sont disponibles rue de Mons n° 11 à Visé, ainsi que les futs à composts. Vous y obtiendrez également tous les renseignements utiles concernant leur installation. Il n'est pas inutile de rappeler le rôle primordial que jouent ces abeilles dans la pollinisation de nos nombreuxes plantes et fleurs, ni celui joué par les hirondelles dans la destruction de nombreux petits insectes. Protégeons la nature, vive la bio-diversité. (Photos d'illustration)

  • Tour de France : promotion de la cité de l'Oie

    DSC_0004.JPG

    Dans le cadre de l'opération "La Province de Liège lance le grand départ du Tour 2012" et plus particulièrement du départ de Visé le lundi 2 juillet, la ville participera, en compagnie de la Province et des villes de Liège et Seraing à diverses opérations de promotion. 

    La Ville de Visé sera présente dans la caravane publicitaire de Paris-Roubaix ce week-end, mais aussi dans celles de la flèche wallonne (18 avril) et de Liège - Bastogne - Liège (le 22 avril) et bien sûr lors des trois premières étapes du Tour de France.

    Le véhicule décoré aux couleurs de Visé et du Tour de France sera également présent lors du marathon de la Basse-Meuse, à Festi Visé et lors d'autres grands rendez-vous sportifs. 

  • Le mot du Bourgmestre

    DSC_0085.jpgCoffeeshops à Maastricht : victoire des communes belges.

    Depuis plusieurs années, les communes belges, flamandes comme wallonnes, mènent un combat contre l'intention de Maastricht de faire sortir les coffeeshops du centre ville pour les rassembler en trois centres périphériques, dont un à proximité de la frontière et donc de Visé.  

    Je me suis lourdement investi dans cette lutte contre le rapprochement des points de vente de drogues dites douces, pour ne pas faciliter l'aisance d'approvisionnement des milliers d'étudiants qui fréquentent les écoles de Visé. J'ai toujours exprimé mon opposition aux bourgmestres successifs de Maastricht et les communes belges ont chargé un avocat néerlandais de contester en justice les décisions administratives de Maastricht.

    Nous avons gagné : le Conseil d'Etat néerlandais a suspendu les procédures maastrichtoises pour la délivrance d'un permis d'environnement et les coffeecorners, comme on les appelle, ne peuvent pas être construits. La ville de Maastricht est même condamnée à payer une partie des dépens engagés par les communes belges.

    En outre, Maastricht a également fini par comprendre, indépendamment des procédures en justice, que la vente libre de drogues douces devait être une affaire interne aux Pays-Bas et les 14 coffeeshops de cette ville mosane seront prochainement limités dans leur clientèle : ils ne pourront pous vendre qu'à des clients dûment enregistrés et obligatoirement domiciliés aux Pays-Bas (ingezetencriterium). Les clients belges ou français ne pourront plus, légalement, acheter le la marijuhana à Maastricht.

    Nous avions donc eu raison de contredire cette intention de Maastricht d'amener ses points de vente légaux à proximité des frontières et je me réjouis que les communes belges, par ailleurs rejointes par la municipalité néerlandaise d'Eijsden-Margraten, aient pu faire ployer notre puissante voisine.

    Le problème de la drogue n'est certes pas éradiqué car le marché noir continuera mais, je l'espère, s'amenuisera chez nos voisins. Quoi qu'il en soit, l'achat en toute légalité ne sera plus possible pour nos ressortissants. 

    Marcel Neven.