- Page 3

  • Pharmacies de garde les 29, 30, 31/12 et le 1/1

    images.jpeg

    Médecin de garde : un seul numéro : 04/379.09.00. Pour leur sécurité, les médecins de garde de                                    la Basse-Meuse sont en liaison avec les services de la Police.

     - Dentistes de garde : former le 100 pour connaître la liste.

     - Pharmacies de garde :

     - Le samedi 29/12 dès 9 hr : Pharmacie GERARD-MOIES rue Haute 7 à Saive.  Tél 04/36.14.53

                                                PHARMA-LIXHE, rue de la Croix 13 à Lixhe Tél 04/379.17.91

     - Le dimanche 30/12 dès 9 hr : Pharmacie MEERTENS-DEFAUWES rue J Mukker 23 à Warsage Tél : 04/376.61.51

                                                  Pharmacie PIROTTE-LEJEUNE rue Tollet 5 à Oupeye Tél 04/278.54.17  

    - Le lundi 31/12 dès 9 hr : Pharmacie BERNARD A-M, rue Visé Voie 36 à Oupeye Tél 04/264.21.04  

                                           Pharmacie CREMA rue des Fusiliers 5 à Berneau Tél 04/374.16.68

    - Le mardi 01/01 dès 9 hr : Pharmacie HENRY rue du Collège 46 à Visé Tél 04/379.15.22

                                            Pharmacie NOELMANS rue Masuy 137 à Milmort Tél 04/278.52.86                      

  • Information aux habitants de Visé Nord

    k6866284.jpg Report de la date de la collecte des déchets ménagers et des sacs compostables de déchets ménagers organiques du mardi 1er janvier 2013.

     L'Echevinat du Développement territorial, de la Mobilité et de l'Entretien informe la population de Visé Nord de ce que la collecte des déchets ménagers et des sacs compostables de déchets ménagers organiques normalement prévue le mardi 1er janvier 2013 est reportée au mercredi 2 janvier 2013. Nous vous remercions pour votre compréhension et votre collaboration.

    L. LEJEUNE

    Echevin du Développement territorial, de la Mobilité et de l'Entretien

  • Dans votre Meuse aujourd'hui

    SUDP_BASM_20121228_001_001.JPG

    - Le liégeois Jean-Philippe Mathieu, dit "Jean la frite" incarcéré à Miami. Il avait été impliqué dans la bande à Habran

    - Exclusif : un Liégeois nous dévoile les secrets du yacht de Bernard  Tapie

    - Province de Liège : 81.000 € : la retraite dorée de l'ex-député provincial Mestrez

    - Fouron : Nico Droeven "les flamands sont de plus en plus intolérants et radicaux"

    - Météo : 2012 bat tous les records d'orages.

  • Ce qui nous attend l'an prochain : de nouvelles règles entrent en vigueur ce 1er janvier

     images.jpeg

    Titres services, salaires, médicaments... Une kyrielle de nouveautés vont s’appliquer dès l’année qui vient.


    Bien emisdu réveillon ? Tant mieux, parce qu’une série de hausses vous attendent dès le 1er janvier. Mais les nouvelles ne sont pas toutes négatives, loin de là. Petit inventaire.


    > Salaires. Première bonne nouvelle, un saut d’index permettra aux salaires de 400.000 employés d’augmenter de 2,35 %. Il s’agit de ceux qui font partie de la Commission Paritaire 218.


    > Energie. Autre bonne nouvelle : le gel des prix de l’énergie décidé en avril prend fin ce 31 décembre. Mais les prix ne s’envo- leront pas forcément pour au- tant. Plusieurs fournisseurs ont en effet annoncé des baisses. Electrabel promet ainsi une diminution de facture de 10 % pour l’électricité et de 16 % pour le gaz. Le gain pour un ménage moyen devrait osciller entre 200 et 400 euros annuels. Luminus annonce également une baisse de prix, promettant un gain moyen annuel de 150 euros.


    > Accises. Les accises sur le tabac et l’alcool, par contre, sont en hausse. Le paquet de cigarettes et de tabac à rouler augmentera ainsi de 20 centimes. Pour une bouteille de vin, ce sera 4 cents.


    > Titres services. Leur prix passe de 7,5 à 8,5 euros (en net: de 5,25 à 5,95 euros). Leur nombre estégalementplafonné :400 titres annuels par personne, et maximum 800 par famille. Au-delà, on pourra encore s’en procurer 100 supplémentaires, mais à 9,50 euros pièce (6,65 en net).


    > Titres au porteur. La taxe perçue lors de la conversion de titres au porteur en dossier-titres passe pour sa part de 1 à 2%.


    > Amendes. Les amendes de roulage impayées et non contestées via le parquet compétent dans les 30 jours seront comptabilisées par le fisc au nom de l’auteur de l’infraction.


    > Bisphénol A. Les contenants de denrées alimentaires pour enfants de 0 à 3 ans ne pourront plus être composés de bisphénol A à partir de janvier. C’est le prolongement de l’interdiction de vente de biberons contenant du bisphénol A entrée en vigueur en juin 2011.


    > Naturalisation. Le code de la nationalité va également changer. Désormais, il y aura deux voies pour obtenir la nationalité via une déclaration :une courte après 5 ans de séjour légal avec des conditions très strictes et une plus longue sur 10 ans. La naturalisation, de son côté, devient une vraie faveur à destination de sportifs, scientifiques ou acteurs du socio-culturel de haut niveau.


    > Handicapés. Les services publics fédéraux qui souhaitent engager un nouveau collaborateur et qui n’atteignent pas le quota de recrutement de personnes handi- capées fixé à 3 % seront tenus de consulter en priorité une réserve de recrutement spécifique.


    > Cancer.Les frottis effectués dans le cadre du dépistage du cancer du col de l’utérus seront remboursés intégralement mais tous les trois ans, et non plus tous les deux ans comme actuellement. Pour le moment, les frais à charge de la patiente s’élèvent à 13,01 euros.


    > Logopédie.Dès janvier, la séance d’une heure de logopédie ne sera plus remboursée pour les enfants de moins de 10 ans. Seules les séances de 30 minutes le seront encore. Au-delà de dix ans, l’enfant pourra par contre bénéficier d’un remboursement pour une heure.


    > CPAS.Lescitoyens européens pourront également être élus membres ou suppléants d’un CPAS, au même titre que les Belges. La décision a été prise au nom de la cohérence, puisqu’ils disposaient déjà du droit de vote et d’éligibilité aux élections communales.      (Un article de CH.C paru dans la Meuse hier)         


     

  • Suite aux "remous" qu'il a causé, voici le Message du Roi en intégralité

    albert_2012_02.jpg

    Voici le discours, dans son intégralité, de S.M. le Roi à l’occasion de Noël et du Nouvel An.

     

    «

    Mesdames et Messieurs,

    Tout d’abord, je voudrais m’adresser aux milliers de travailleurs qui cette année ont perdu leur emploi, que ce soit à Ford Genk, dans la sidérurgie wallonne ou ailleurs. Je comprends leur amertume et le désarroi de leurs familles.

    Cette période de Noël et de Nouvel An nous donne l’occasion de réfléchir ensemble à notre attitude face aux difficultés économiques et aux pertes d’emplois.

    Comme tous les pays européens, la Belgique n’est pas épargnée par la crise qui touche de nombreuses familles, même si notre pays y résiste mieux que la moyenne européenne.

    Comment pouvons-nous réagir ?

    1.Il me semble qu’une première réaction doit être, pour tous les acteurs de la société belge, d’unir leurs forces, pour présenter des réponses crédibles aux défis de l’emploi. Cela implique notamment une amélioration de la compétitivité de nos entreprises, ce que le gouvernement vient de favoriser par la réduction des charges des entreprises et la modération salariale. Un autre moyen est d’encourager une meilleure formation des jeunes par exemple par l’enseignement en alternance, c’est-à-dire un enseignement scolaire joint à une formation en entreprise. La revalorisation de l’enseignement technique contribuera également à améliorer encore cette formation. J’ai eu l’occasion de visiter certaines écoles techniques et j’ai été impressionné par la qualité de la formation qui y est dispensée.

    Favoriser la recherche et la mise en œuvre des innovations, sont des moyens confirmés pour préparer la création des emplois de demain. Enfin, les partenaires sociaux, dans les domaines qui leur sont propres, peuvent aussi jouer un rôle important en élaborant des propositions communes en faveur de l’emploi.

    2.Une deuxième réaction des autorités publiques sera de créer le cadre nécessaire à une reprise économique. Cela implique le courage de rétablir graduellement et de manière soutenable, à tous les niveaux, l’équilibre de nos finances publiques. Les autorités fédérales viennent de prendre des décisions importantes à ce propos.

    3.Une troisième réaction doit à mon sens, se situer au niveau européen qui conditionne nos situations nationales. Là il s’agit, surtout pour les pays de la zone euro, de poursuivre le nécessaire redressement budgétaire tout en organisant une relance équilibrée qui devrait être soutenue par l’Union Européenne. Notre gouvernement s’est inscrit concrètement dans une telle approche positive, à la fois par ses décisions en Belgique et ses plaidoyers en Europe.

    Outre la politique économique, veillons aussi à ce que nos jeunes développent de plus en plus cette ouverture à l’Europe avec sa diversité et la richesse de ses cultures. Je me réjouis à ce propos du succès des échanges Erasmus pour les étudiants. J’ai été frappé, lors de l’inauguration de la nouvelle école européenne à Laeken, de voir la joie des enfants de maternelle, du primaire ou du secondaire, venus de partout en Europe, et qui parlaient et chantaient en plusieurs langues. Pour eux, participer aux cultures différentes de notre continent, est la chose la plus naturelle au monde. Ils symbolisent l’Europe de demain.

    4.Quatrièmement. En ces périodes difficiles, nous devons avoir une attention spéciale pour les plus vulnérables. Il est paradoxal de constater que dans un pays aussi prospère que le nôtre, on estime qu’il y a près de 15 % de la population qui risque de tomber dans la pauvreté. Il faut faire preuve de solidarité et aussi d’imagination pour favoriser de nouvelles voies de réintégration dans le monde du travail. La Belgique s’est engagée à faire sortir au moins 380.000 citoyens de la pauvreté d’ici 2020.

    5.Cinquièmement. En ces temps perturbés que nous vivons, soyons vigilants, et montrons-nous lucides face aux discours populistes. Ils s’efforcent toujours de trouver des boucs émissaires à la crise, qu’il s’agisse de l’étranger ou des habitants d’une autre partie de leur pays. Ces discours existent aujourd’hui dans de nombreux pays européens et aussi chez nous.

    La crise des années 30 et les réactions populistes de cette époque ne doivent pas être oubliées. On a vu le mal que cela fit à nos démocraties.

    6.Enfin, malgré tant de graves préoccupations dans nos pays, restons ouverts à ce qui se passe dans le reste du monde, surtout là où nous pouvons exercer une influence. A ce sujet, je suis consterné de voir que les drames des populations dans l’Est du Congo se poursuivent, avec tant de violences et de réfugiés, et que l’intégrité du territoire Congolais n’est pas respectée. Par ailleurs, la récente tentative d’assassinat du Docteur Mukwege, qui soulage les souffrances de tant de femmes dans cette région, et qui a reçu il y a 2 ans le Prix Roi Baudouin, illustre de façon dramatique cette tragédie. Tous ces développements ne peuvent nous laisser indifférents.

    Mesdames et Messieurs,

    C’est de tout cœur que la Reine et moi, et notre famille, vous souhaitons à chacun et à chacune, quelle que soit votre situation, de passer des moments heureux avec vos proches en ces fêtes de Noël et de Nouvel An.