- Page 4

  • Vente de fûts à compost par le service Environnement

    Saviez-vous que la Ville de Visé vend des composteurs ?

     

    c942ad597803e7eeca3092c6daa8da8f.jpgLe printemps arrive à grands pas ! Il est temps de penser à votre jardin. Le compostage est une méthode simple pour recycler vos déchets de cuisine et de jardin en plus des sacs de déchets ménagers organiques (DMO).  Les matières organiques représentent 40 % en moyenne du volume de nos poubelles. Ces déchets après décomposition deviennent du compost, c’est un excellent engrais pour vos potagers, arbustes, pelouses, jardinières de fleurs, …

    Ecologique et économique, ce fût en plastique de marque Milko, d’une grande capacité (290 L, de forme et dimensions suivantes : Embase ronde, forme conique, 80x96 cm), se fond dans votre jardin par sa couleur verte olive ou noire. Le fût est composé de deux parties principales dissociables : un fond (de couleur noire) perforé afin d’assurer une aération et un échange optimal avec le sol, et le «corps» du fût muni d’un couvercle et d’une porte latérale. Le couvercle, muni d’un aérateur sur son sommet, permet une alimentation aisée du fût par le dessus, la porte latérale permet de prélever le compost mature dans la partie inférieure du fût. Une tige d’aération en acier permet d’oxygéner les matières en compostage en creusant des canaux d’aération est fournie gratuitement.

    Ce fût est vendu au prix de 40 € TVAC (Dans la plupart des autres communes, il est vendu au prix de 48 € !). Pour plus de renseignements et réservation, veuillez vous adresser au service environnement au numéro de téléphone suivant : 04/3748493. Où venir le chercher? Rue de Mons, 11 à 4600 VISE (service environnement). Une brochure explicative sur le compostage vous sera distribuée gratuitement.

    Dès maintenant préparez le printemps… Adoptez le réflexe « compost » !

     

     

    Luc LEJEUNE

    Echevin du Développement territorial,

    de la Mobilité et de l'Entretien


  • Dans votre Meuse ce vendredi

    00011L.jpeg- Sécurité routière : un crash mortel sur cinq c'est contre un arbre

    - Monarchie : le Roi et sa canne - Fabiola a demandé la dissolution de sa fondation Fons Pereos

    - Les bébés d'Evian de retour : un vrai phénomène

    - Exclusif : plus de PV pour les médecins mal garés; les pompiers, ambulanciers et policiers flashés eux aussi

    - Liège : Michel Galabru président du 7ème festival international du film policier

    - Nos enfants toujours plus harcelés sur le web

    - Anderlecht : Crise, mode d'emploi

    - Etc, etc...

  • Le billet du C.A.L Basse-Meuse

    safe_image.php.pngPortez le triangle rouge

     

    Dans les camps de concentration, le Triangle Rouge était le signe cousu sur la veste des prisonniers politiques, celles et ceux qui se sont opposés à l’idéologie nazie. Aujourd’hui le pin’s Triangle Rouge est le symbole de la résistance aux idées d’extrême droite.

    Si vous souhaitez à votre tour devenir « Passeur de Mémoire » et rejoindre celles et ceux qui résistent quotidiennement aux idées d’extrême droite, portez ce pin’s et devenez membre des Territoires de la Mémoire, Asbl.

    Comme vous le savez probablement, les locaux des Territoires de la Mémoire se trouvent actuellement  à Liège, Boulevard d’Avroy, 86, mais ils feront bientôt partie du Projet Mnema, Cité miroir, qui est  en chantier aux anciens Bains et Thermes de la Sauvenière.

    Si vous portez  le Triangle Rouge vous rendez hommage à toutes les victimes de la barbarie nazie et vous marquez votre attachement à la démocratie et à la liberté.

    La carte de membre donne accès à une série d’avantages. Vous pouvez les découvrir sur le site : www.territoires-memoire.be/membre .

    Les idées d’extrême droite sont toujours inacceptables !

    C.Dethioux, vice-présidente de Culture et Action Laïque de la Basse-Meuse

  • Gestion des plantes invasives

     

    290px-Rbk_dolde.jpg

    Berce du caucase


    Certaines plantes à fleurs sont appréciées pour leur beauté et la touche de couleur qu’elles apportent au paysage. Mais parmi elles se cachent des intrus : des plantes exotiques qui deviennent envahissantes. Celles-ci sont qualifiées de plantes invasives

     

    Une plante invasive, c’est quoi ?

     

     Introduites dans un milieu inadapté pour réguler leur développement, les plantes invasives se reproduisent de manière incontrôlable. N'ayant pas amené avec elles leurs maladies et ravageurs, elles prennent peu à peu la place des plantes indigènes présentes sur notre territoire, elles représentent de ce fait une menace grandissante pour l’environnement et la biodiversité.

     

     

    290px-Reynoutria_japonica_001.jpg

    Renouée du Japon


    Qui sont-elles ? Où se cachent-elles ?

     

    Les plus connues sont la Balsamine de l’Himalaya, la Renouée du Japon et la Berce du Caucase. Peut-être les avez-vous déjà croisées au détour d’une balade ou le long de la rivière….La Balsamine de l’Himalaya et la Renouée du Japon colonisent principalement les abords des rivières tandis que la Berce du Caucase peut se développer aussi à l’intérieur des terres.

    Derrière leur belle allure, elles sont néfastes pour l’environnement… voire pour la santé ! En effet, la Berce du Caucase peut causer de sévères brûlures au contact de sa sève qui est photo-sensibilisante.


     

    impatiens-glandulifera-fleurs.jpg+

    Balsamine de l'Himalaya

     

    Que faire pour les empêcher de se propager ?

     

    Plusieurs populations de plantes invasives sont présentes sur le territoire de la ville de Visé.  La majorité sont de taille limitées. Depuis quelques années, une gestion est organisée durant la période estivale.  Vous pouvez nous aider à combattre ces espèces indésirables dans le recensement des sites touchés par les berce du Caucase: 

     

    • en ne plantant ni ne semant de plantes invasives dans votre jardin ;
    • en participant au recensement des sites touchés par les plantes invasives, notamment pour la berce du Caucase ;

    Faites part de vos observations au Comité local Berwinne-Julienne ou auprès du service environnement de la commune!

     

    Reconnaître ces plantes invasives et les gérer est à la portée de tous. Si vous y êtes confronté, des informations sur l’anatomie et les techniques de gestion sont disponibles:

    http://www.vise.be/ma-commune/services-communaux/environnement/divers-environnement-1/la-berce-du-caucase-plante-invasive

     

     

    Le service environnement

    Luc Lejeune

    Echevin du Développement territorial, de la Mobilité et de l'Entretien 


  • Dans votre journal ce matin

    Exceptionnellement, cette rubrique ne paraîtra pas aujourd'hui, je n'ai pu emporter mon Mac en salle d'op' ce matin...