- Page 3

  • Visé : relève assurée pour le club de rugby

    DSC_0046.JPG

    Ils sont 45, âgés de 4 à 13 ans, parmi lesquelles deux filles. Ces 45 jeunes ont choisi de participer au stage de rugby organisé par le club visétois, en collaboration avec l'échevinat des sports de la cité de l'oie.  Les infrastructures, les moniteurs et le repas de midi sont fournis par le club.

    "C'est la 9ème année que le club organise ce genre de stage pour les enfants" nous explique Véronique Reysenn, la responsable "à raison de deux fois une semaine au cours des vacances d'été. Le premier stage avait regroupé une trentaine d'enfants, tandis qu'actuellement ils sont 45"

    DSC_0033.JPG

    Les 4 à 7 ans

    DSC_0035.JPG

    Les 7 à 10 ans

    DSC_0037.JPG

    Les 10 à 13 ans

    Ces activités, qui regroupent tant des jeunes membres du club que de parfaits néophytes, sont bien évidemment axés sur ce sport, mais les enfants ont également la possibilité de se détendre d'une autre manière : natation, base-ball et chant sont au programme, ainsi que du bricolage pour les plus petits. En effet, les activités sont organisées par groupe d'âge, mais aussi de "gabarit". Le jeudi après-midi est réservé à un grand jeu, tandis que le vendredi, c'est la grande démonstration devant  parents, famille et amis.

    Bon pour le recrutement

    " 45 jeunes, c'est le maximum que nous puissions accueillir dans de bonnes conditions" précise encore Véronique Reysenn, " quand ils sont trop nombreux, c'est plus difficile de s'en occuper de manière optimale. Cependant, je dois avouer que ces stages constituent une base de recrutement pour nous : en effet, en fin de parcours, environ 20 % des jeunes participants s'inscrivent au club et continuent à pratiquer ce sport" 

    (reportage photo en marge)

  • Quelques titres de votre journal ce matin

    0001aj.jpeg- Gaz et électricité : le Wallon paye 327 € de plus que le Flamand

    - Herstal : 700.000 € pour une piste cyclable inutile

    - Politique : les partis vont se serrer la ceinture, - 2,4 millions d'euros

    - Enseignement : les inscriptions en internat explosent

    - Les Femen belges vont encore frapper : nos seins sont nos armes

    - Thier à Liège : 7 voitures incendiées la même nuit dans le même quartier

    - Projets "Liège demain" : vos idées pour Liège

    - Dalhem : rentrée chahutée à l'école

    - Alizée Poulicek : elle se console avec un ami

    - Les Mauves dans la cour des grands

    - Les Rouges veulent conclure en beauté ce soir face à Minsk

    - Etc, etc...

  • Le Commerce visétois n'a plus de présidente

    DSC_0014.jpgDepuis début juillet, la présidence du commerce visétois est vacante. Marie-Cécile Demarche, qui avait repris la présidence voici un peu plus de deux ans, a fermé son commerce pour se lancer dans une nouvelle aventure. Du coup, elle a aussi quitté son poste, mais personne ne veut la remplacer... Fondée dans les années 60 par Marcel Wagelmans, l'association du commerce visétois regroupe aujourd'hui une trentaine des quelque 200 commerçants de la Cité de l'Oie et elle a mis en place de nombreux événements : ouverture dominicale, braderies, etc. Seulement aujourd'hui, cette association est dépourvue de président. Depuis début juillet en effet, Marie-Cécile Demarche, présidente depuis un peu plus de deux ans a fermé sa boutique, La Maison du Sud-Ouest, située dans la rue du Collège. "Elle a décidé de réorienter sa carrière" explique-t-on du côté de la ville. « Et du coup, elle a aussi quitté son poste à la tête de l'association ». À la Ville, on ajoute qu'en attendant la nomination d'un nouveau président, ce sont les deux vice-présidents qui tiennent les rênes de l'association. Et que « cette nomination ne devrait pas tarder. Seulement, cela prend un peu de temps car il faut réunir les commerçants en ordre de cotisations ».


    UN POSTE TRÈS PRENANT

    Mais Jean-Claude Maag, du magasin Maag Vins, qui officie actuellement comme vice-président, avoue que la nomination risque de prendre du temps, « On est en pourparlers, mais c'est difficile. En fait, personne ne veut de ce poste », déclare-t-il. «Personnellement, j'ai occupé cette place pendant cinq ans et je n'en veux plus ! Parce que cela demande beaucoup d'investissement personnel, souvent au détriment de notre commerce. Le poste de président implique qu'il faut régler tout un tas de petits problèmes qui obligent celui qui l'occupe à quitter sa boutique parfois en pleine journée. Et pour un indépendant, ce n'est pas simple ». Bien sûr, les activités habituelles se poursuivent malgré l'absence de président.« Nous sommes une équipe dynamique, mais il faut un fil conducteur pour mettre en place de nouvelles initiatives et or-ganiser tout ce que nous faisons », termine Jean-Claude Maag (D.M.)


  • Visé : 1,3 millions d'euros prévus pour les travaux

     

    DSC_0036.JPG

                                                                                     (Photo PNF)


    À Visé, quelques travaux plus ou moins importants marqueront, si pas la rentrée, du moins cet automne. Durant la prochaine saison, on parle toutefois déjà du mois de septembre, les travaux d'égouttage de la rue Basse et de la chaussée d'Argenteau, jusqu'au pied de Sarolay, devraient démarrer. Ces deux dossiers sont évalués à plus de 1,3 million d'euros. Des aménagements de trottoirs devraient également commencer en septembre dans la cité de Cheratte-Hauteur. Un chantier similaire devrait également avoir lieu place de la Collégiale, juste devant l'ancien cinéma Excelsior. Cela permettra d'uniformiser l'ensemble de ce carrefour où d'importants travaux avaient été réalisés l'année dernière avec l'aménagement d'un nouveau rond-point et de la place de la Collégiale. (A.Dr)

  • Ce mercredi La Meuse vous propose

    0001Dz.jpeg- Comment la Belgique a perdu son joyau royal. Des millions d'euros envolés

    - Premier condamné à l'alcolock en Belgique

    - Noémie Happart, Miss Belgique : "J'ai préparé mes fesses pour Miss Monde"

    - Basse-Meuse : tous les principaux chantiers de la rentrée dans votre commune

    - Désolant : en danger de mort pour des raisons communautaires

    - Depardieu a déjà investi 3.000.000 d'€ chez nous

    - Automobiles : les constructeurs cassent les prix

    - Syrie : une action militaire "imminente" (vendredi ?). Frapper la Syrie ... sans renverser Assad

    - Mercato : les 5 derniers jours très hot

    - Mehdi Carcela : le Standard fait le forcing

    - Etc, etc...